Serena Ryder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Serena Ryder

Description de cette image, également commentée ci-après

Serena Ryder en 2009.

Informations générales
Nom de naissance Serena Lauren Ryder
Naissance 8 décembre 1982 (32 ans)
Toronto (Drapeau de l'Ontario Ontario, Canada)
Activité principale Chanteuse, auteure-compositeure-interprète
Genre musical Pop rock indie rock Folk Rock
Instruments guitare, piano, batterie, harmonica
Années actives 1999 à aujourd'hui
Labels Mime Radio (en), Isadora (en), Atlantic, EMI
Site officiel www.serenaryder.com

Serena Lauren Ryder, née le 8 décembre 1982 est une artiste canadienne qui a connu un très grand succès depuis quelques années. En effet, cette dernière a remporté plusieurs distinctions. Ryder est née à Toronto et elle a grandi à Milbrook, en Ontario[1]. Cette chanteuse a obtenu une reconnaissance nationale avec sa chanson «Weak in the Knees» sortie en 2007. « J'ai écrit beaucoup quand j'avais environ 11 ans », raconte Serena. « Je n'écrivais pas dans mon journal intime; j'avais besoin d'exprimer quelque chose de plus profond que cela, que je ne pouvais exprimer en conversant. Je chante depuis que je suis toute petite; j'interprétais des chansons populaires pendant des spectacles. Mais quand j'ai obtenu ma guitare, un nouveau monde s'est ouvert pour moi. J'ai réalisé que je pouvais mettre ma poésie dans des chansons et connecter deux choses différentes.»[2].

Brève Biographie[modifier | modifier le code]

Serena a grandi en écoutant les disques des Beatles et de Leonard Cohen qu’elle a trouvé dans la collection de ses parents. Elle a commencé à chanter en public très jeune et lorsqu’elle a reçu une guitare de la part de son père à 13 ans ou elle a commencé à apprendre cet instrument. À 18 ans, Serena Ryder a commencé à faire des démos et des performances, ce qui l’a amené à CBC Radio ou elle a eu une invitation pour chanter en direct. Un musicien nommé Hawksley Workman l’a entendu et l’a immédiatement contacté pour l’invité à enregistrer un album pour sa maison de disque nommée Isadora (en)[1].

Avec l'aide de Workman et de deux autres musiciens, Serena Ryder a commencé à enregistrer sa musique.

Ensuite, en 2004, l’album «Unlikely Emergency» est sorti au Canada et aux États-Unis l’année suivante. Cet album a eu de bons commentaires et Ryder s’est fait demander de au Canadian Songwriters Hall of Fame Press Conference de 2005[1].

Ensuite, en 2006, elle a sorti l’album «If your Memory Serves you Well», qui contient 12 reprises et trois chansons originales. Grâce à cet album, elle a fait la première partie du concert de Aerosmith[1].

D’une autre part, elle a reçu le Juno Award pour la meilleure nouvelle artiste suite à la sortie de son album «Is it O.K», sorti en novembre 2008. Sa carrière aux États-Unis a pris de l’ampleur lorsqu’en 2010, elle chanta avec le gagnant d’American Idol, Jason Castro sur son album[3].

Le résultat de son travail acharné a valu la peine en 2013 lorsque la chanson nommée «Stompa» est sortie sur son album intitulé «Harmony»[1]. En effet, Serena Ryder s’est fait connaitre davantage du grand public et connait maintenant un très grand succès.

D’une autre part, Serena Ryder est une artiste visuelle. Elle dessine, peint, fait des sculptures et des collages[4]. Quelques peintures qu’elle a faites ont été vendues pour des œuvres de charité, comme «The Kidney Foundation of Canada». De plus, cette chanteuse apporte du support à plusieurs organisations de charités au Canada et à l’international. Elle a été impliquée avec Young Artists for Haiti, Time for Climate Justice Campaign, Canadian Kidney Foundation[5], Peterborough MusicFest et Fashion cares.

Biographie et Carrière Musicale[modifier | modifier le code]

Enfance, premiers succès et intérêt pour la musique[modifier | modifier le code]

Serena Ryder est une enfant unique. Elle était déjà  entourée par la musique lorsqu’elle était petite puisque sa mère (Barbara Ryder) était une danseuse et choriste. De plus, son père était guitariste et percussionniste[1]. Lorsqu’elle avait 7 ans,  elle chantait déjà dans des hôtels. Aussi, à 13 ans, elle a commencé à jouer de la guitare puisque son père lui en avait offert une en cadeau. De plus, à 15 ans, elle jouait des vieux classiques et des chansons Folk avec son enseignante dans des cafés[1]. Aussi, Serena a fait le programme d’Art intégré au Collège de Peterborough, a fréquenté un institut musical et a pris des leçons de musique avec Terry Finn à Finn's House of Music[4].

À 17 ans, Serena est partie de chez elle afin d’aller dans la grande ville la plus près de sa ville natale, soit à Peterborough pour essayer de réaliser son rêve de faire de la musique. En 1998, Serena Ryder fut approchée par Damon de Szegho, propriétaire d’une maison de disque indépendante de Peterborough. Elle a donc enregistré un démo de 5 chansons et «Falling Out», son premier album indépendant, fut  lancé en 1999 par cette maison de production[1].

À 18 ans, cette talentueuse interprète a fait plusieurs performances en direct au Black Sheep Inn à Wakefield, une ville au Québec. Cet endroit était reconnu pour avoir des performances hautes en talent. Ensuite, Ryder a fait une performance à CBC Radio et c’est là que le musicien Hawskley Workman l’a contacté pour l’intimer à enregistrer pour son label intitulé Isadora label[1].

2005-2006: importante percée[modifier | modifier le code]

Avec l’aide de Workman et de deux autres musiciens, Serena Ryder a commencé avec l’enregistrement de l’album «Unlikely Emergency»[6] qui est sorti en 2004 et qui est sorti aux États-Unis l’année suivante. Cet album a connu un tel succès que Serena Ryder a pu performer, en 2005, au Canadian Songwriters Hall of Fame Press Conference. Suite à cette prestation, cette chanteuse s’est fait proposer de faire des cover pour des chansons de musiciens canadiens[4]. Aussi, inclus la chanson «Just Another Day» qui a beaucoup tourné sur plusieurs stations radiophoniques, dont CHUM-FM[4].

2006-2007[modifier | modifier le code]

Ensuite, en 2006, elle a sorti  l’album «If your Memory serves you well», qui contient 12 reprises et trois chansons originales. On y retroune entre autres, «Sisters of Mercy» de Leonard Cohen, «Good Morning Starshine» de Galt MacDermot , «This wheels's on Fire» écrite par Bob Dylan- Rick Danko, popularisée par The Band ainsi que «It Doens't Matter Anymore de Paul Anka[1]. L’album comprenait aussi la chanson à succès «Hiding Place»[6]. Grâce à cet album, elle a fait la première partie du concert de Aerosmith[1]. Le second album de Serena Ryder[6] a été lancé sous le label EMI en novembre 2006. En effet, cet album est une collection de grandes chansons qui ont marqué l'histoire musicale canadienne depuis 100 ans.

Ensuite, «Told you in a Whispered»[6] est sorti le 19 juin 2007. Cet album, qui est une version acoustique de plusieurs chansons écrites par Serena Ryder a connu un bon succès. Durant cette même année, Serena Ryder a fait plusieurs spectacles au Canada. Elle a même fait un spectacle à l’Ile du Prince-Édouard en juillet 2007 avec des groupes célèbres comme Aerosmith, 54-40 et Cheap Trick[4].

La même Année, Serena Ryder a fait des spectacles en Australie et elle a aussi été invitée à RocKwiz sur SBS ou elle parlait de ses connaissances pour la musique Rock, chantait des parties  de chansons et performait la chanson finale avec Lior[7].

2008-2010[modifier | modifier le code]

En avril 2008,  Serena a remporté le prix Juno du nouvel artiste de l'année sous le label EMI. Ensuite, le 11 novembre 2008, Serena lance son nouvel album «Is It O.K»[6] sous label EMI au Canada et elle a fait plusieurs spectacles partout à travers le monde[8] Le single tiré de cet album est «Little Bit of Red» et a gagné un Juno Awart en 2010 pour le meilleur vidéo de l’année. De plus, on retrouve la chanson «All for Love»  qui figure sur cet album dans un épisode de l'émission américaine Private Practice sur les ondes de la chaîne télévisée américaine. Aussi, l'album «Is It O.K». a remporté le Juno de l'album alternatif adulte de l'année.  Bref, plusieurs nominations pour Serena Ryder durant cette année[1].

Serena Ryder a commencé à souffrir d’anxiété[9] après la sortie de son album intitule Is it O.K en 2008. Lorsqu’elle était revenue chez elle après la promotion aux États-Unis, sa condition s’était empirée. Serena Ryder a eu une entrevue sur Canada Am-CTV Television à Toronto le 8 février 2013 afin de parler ouvertement de la dépression qu'elle a vaincue afin d'aider les gens qui en souffrent. En voici un extrait[10] :  

IEN: I want to delve into the personal side a little bit more because you've been very open about your battle with depression.

RYDER: Yeah.

IEN: Tell me about that, Serena, and why you decided to share your story.

RYDER: Yeah, for sure. Well, I always like to kind of share what's really going on with me and my music, because I think it's important to be honest and to be open.

Depression is something that's been stigmatized, and something that not many people really understand. I don't even quite understand it myself. But, you know, being something that is rampant and that so many people do struggle with, you need to talk about it. I think it's something that people need to be more aware about. And especially, you know, even the people that are involved with people who have depression, the family members, things like that, it's really tough.

IEN: Is it a day-to-day battle?

RYDER: It can be. It depends. You know, for me I went through a very, very, deep, dark depression that lasted, you know, a period of about a year. And it was something that I struggled on and off with my entire life, but never that intense.

But because it's something that is so stigmatized I think that's the reason why it got so dark and so deep for me.

The biggest thing that I can say and that I will say over and over again is the most important part is to separate who you are from the depression. You are not the depression. You know, you'll describe yourself as, "Oh, I am a lazy person." "Oh, I am a sad person." "I'm a moody person." It's like, no, that's the depression. You and your identity are totally separate from that. And I think that's really key.

IEN: Wise words, indeed. So good to have you here.

RYDER: Cheers. It's great to be here.

Traduction:

IEN: Je veux aller dans un aspect plus personnel puisque tu as été très ouverte avec le fait que tu as souffert de dépression.

RYDER: Oui

IEN: Parles moi en un peu, Serena, pourquoi as-tu décidé de partager ton histoire

RYDER: Oui, certainement. Bien, j’ai toujours aimé partager ce qui se passait avec moi et ma musique puisque je pense que c’est important d’être honnête et ouverte. La dépression est quelque chose que plusieurs ne comprennent pas. Je ne la comprends pas tout à fait moi-même. Mais, tu sais, quand la dépression est quelque chose qui est endémique et tant de gens ne luttent contre cette maladie, vous avez besoin d'en parler . Je pense que c’est quelque chose dont les gens doivent être plus conscients. Et particulièrement, tu sais, même les gens qui sont impliqués avec des gens qui en souffrent, les membres de la famille, des choses comme ça, c’est vraiment difficile.

IEN: Est-ce que c’est une bataille qui dure chaque jour?

RYDER:  Ça peut l’être. Ça dépend. Tu sais, pour moi, j’ai eu une dépression très très profonde qui a duré, tu sais, pour environ une année.C’était quelque chose que je sentais parfois ou que je ne sentais pas durant toute ma vie, mais ça n’avait jamais été aussi intense.

Puisque c’est quelque chose de stigmatisant, je crois, c’était la raison pour laquelle c’était si sombre et profond dans mon cas.

La plus grosse chose que je peux dire et que je vais dire encore et encore c’est que la partie la plus importante est de séparer qui tu es de la dépression. Tu n’es pas la dépression. Tu sais, tu vas te décrire comme suit : «Oh, je suis une personne paresseuse» . « Oh je suis une personne triste»,«Je suis une personne de mauvaise humeur». C’est comme, non, c’est la dépression. Toi et ton identité êtes totalement séparés de ça. Et je crois que c’est vraiment la clé pour s’en sortir.

IEN: Sages paroles , en effet. Si bon de vous avoir ici .

RYDER: C’est bien d’être ici.

En 2009,  Serena Ryder est apparue sur le site officiel de Bruce Springsteen, en faisant une reprise de sa chanson «Racing in the Street».  Ce vidéo faisait partie de la section «Hangin' On E Street» disponible sur son site. Dans la même année, la chanson «Sing, Sing» a été sélectionnée pour Music Monday, un évènement spécial qui souligne l'enseignement de la musique au Canada au cours duquel deux millions d'élèves canadiens ont chanté cette chanson en classe le 5 mai 2009[11].

L’album «Is it Ok» a vraiment été aimé du public et Ryder a enregistré la chanson « You Can Always Come Home » en duo avec le chanteur Jason Castro[3], un ancien participant de l'émission American Idol pour son premier album solo. En somme, Serena a été nommé pour le Juno pour l'artiste de l'année le 29 mars 2009[1].

En 2010, Serena a remporté le Juno pour la vidéo de l'année pour la vidéo «Little Bit of Red» réalisée par Marc Ricciardelli sous label EMI. D’une autre part, a reçu le Juno Award pour la meilleure nouvelle artiste suite à la sortie de son album «Is it O.K», sorti en novembre 2008. Bref, sa carrière a pris de l’ampleur durant ces années[12].

2011-...[modifier | modifier le code]

En février 2011, Serena a fait une tournée avec Melissa Etheridge[13] à travers le Canada. La chanson de Ryder «Broken Heart Sun» est devenue un duo avec Etheridge et a été lancée sur EP. Ryder a chanté "Broken Heart Sun" avec Etheridge aux Prix Juno la même année.

Aussi, en 2011, Ryder est tombée amoureuse et c’est devenu sa principale source d’inspiration pour les chansons qui figurent sur l’album «Harmony»[14].

Après avoir écrit d'autres chansons pendant qu'elle est à Los Angeles avec Jerrod Bettis et Jon Levine, Ryder lance Harmony[6] le 27 novembre 2012. Le premier single «Stompa», coécrit avec Bettis, figure dans un épisode de la série télévisée américaine d'ABC, Grey's Anatomy et a rapidement gravi les palmarès pour être certifié platine en janvier 2013. Aux États-Unis, moins de deux mois après son lancement, la chanson se classe au 14e rang dans les palmarès[1].

Au Canada, Ryder est devenue la première artiste à être au numéro un du palmarès Top 20 de la CBC quelques jours seulement après le lancement d'«Harmony». Avec «Stompa», Ryder s'est positionnée dans quatre formats radiophoniques : Modern Rock, Hot AC, Top 40 et Adult Contemporary. Une autre chanson tirée de l'album «Harmony», «What I Wouldn't Do», est aussi lancée comme single un peu plus tard en 2013. Cette chanson sert pour le vidéo promotionnel de l'équipe de football Saskatchewan Roughriders. Ryder s'est produite le soir de l'ouverture du Festival Luminato de Toronto le 14 juin 2013[15]. Elle s'est aussi produite au Stampede de Calgary le 6 juillet 2013 ainsi qu'à plusieurs autres festivals à travers le Canada cette année-là tout en complétant sa tournée canadienne. Le 17 juillet 2013, Ryder s'est produite à sa première émission américaine avec «Stompa» au The Tonight Show avec Jay Leno devant 37 millions de téléspectateurs.

Poursuivant sa percée à la télévision américaine, Ryder se produit au spectacle Queen Latifah le 6 décembre 2013 devant 10 millions de téléspectateurs. Toujours en 2013, Serena a obtenu le prix Juno pour l'Album alternatif de l'année avec «Harmony» et a obtenu une nomination pour la Chanson de l'année avec «Stompa». Ensuite, elle a reçu le prix MuchMusic pour le vidéo Rock/alternatif de l'année pour Stompa la même année[1].

Le premier spectacle de la tournée «Harmony» aux États-Unis était à Denver au Colorado au Bluebird Theater le 20 août 2013. Lee DeWyze était l'artiste qui ouvrait la soirée[16]. Ensuite, le 3 décembre 2013, Ryder, qui avait traduit en français trois chansons de l'album «Harmony», se produit sur les ondes de V Télé à l'émission québécoise «En mode Salvail», animée par l’un des plus grands animateurs québécois Éric Salvail.[17]

Le 11 décembre 2013, Ryder, a donné un spectacle-bénéfice pour les jeunes en difficulté au Théâtre Corona de Montréal. De plus, elle a passé l'après-midi avec les gens d’Un Bon Dieu dans la Rue[18].

Aussi, le 31 décembre 2013, pour clôturer une année exceptionnelle, Ryder chante sur la scène du spectacle du Jour de l'An d'ET Canada qui a lieu à Niagara Falls. Parmi les artistes qui font l’évènement, on compte Céline Dion, Demi Lovato et Sam Roberts[19].  

Le 15 février 2014, Ryder chante en direct sur les ondes de Télé-Québec dans une émission québécoise nommée Belle et Bum animée par Normand Brathwaite et Geneviève Borne[20]

Le 16 février 2014, Ryder chante l'hymne national[21] en Nouvelle-Orléans en Louisiane devant plus de 8 millions de téléspectateurs lors du match de basketball All-Star Game de la NBA[22].

Cette même année, Serena Rydera enregistré la chanson «To Love Somebody» avec le chanteur québécois Bobby Bazini[23].

Influences[modifier | modifier le code]

La musique de Serena Ryder a été influencée par le R&B, le jazz, le folk, le country, la musique classique et le blues. Elle mentionne que ses plus grandes influences sont Michael Jackson, Janet Jackson, Ella Fitzgerald, Roger Miller, Hank Williams, John Prine, Paul Simon, Linda Ronstadt, Buddy Holy, TLC, Stevie Nicks, Crystal Volume, Neil Young, Rolling Stones, Wham!, Culture Club, Supertramp, The Beatles, David Bowie et Leonard Cohen[réf. nécessaire].

Style Musical[modifier | modifier le code]

Son style musical varie entre le Folk, Roots, Country, et la musique contemporaine. Musicienne accomplie, Ryder peut jouer des instruments suivants : guitare, piano, mandoline, ukulele, harmonica, banjo, clarinette, batterie, basse[4].

Voix  [modifier | modifier le code]

Serena est une auteure compositeur interprète accomplie et elle possède en plus une voix ayant un registre de trois-octaves qui est considérée mezzo-soprano, profonde et puissante. Son timbre de voix a été décrit comme étant un peu nasal avec un registre bas[4]. Cette chanteuse a une très bonne technique vocale[24]. Elle peut atteindre des notes très hautes en voix pleines autant que des notes très basses. Elle contrôle son vibrato et ses crescendo/decrescendo. Certains l’ont comparé à Aretha Franklin pour la maturité qu’elle a dans sa voix[25]. Bref, Serena Ryder a une voix unique et polyvalente.

Discographie[modifier | modifier le code]

Falling out[modifier | modifier le code]

«Falling out» est le premier album studio de Serena Ryder. Il a été produit à Peterborough, Ontatio, Canada, en décembre 1999 par la maison de production de disque indépendante nommée Mime Radio.

Liste des Chansons[26]:

1.    "Falling Out (song)"

2.    "Walking Slowly"

3.    "Fall"

4.    "Orderly Refrain"

5.    "Brown Haired Boy"

6.    "The Tight Way"

7.    "The Perfect Mirror"

8.    "Crazy Boy"

9.    "Box Under Your Bed"

10. ''Brown haired Boy'' (Arrangement différent)

Serena Ryder Live[modifier | modifier le code]

L’album Serena Ryder Live a été enregistré dans le début de la carrière de cette chanteuse de l’Ontario et a été enregistré a Black Sheep Inn à Wakefield, Québec, Canada en octobre 2002. Cet album a originalement été enregistré pour un enregistrement diffusé sur CBC Radio. L’album a été mis en vente en 2003.

Liste des chansons[26]:

1.    "Hiding Place"

2.    "Rust Looks Like Wood"

3.    "Winter Waltz"

4.    "Fortune's Wheel"

5.    "Easy Enough"

6.    "Melancholy Blue"

Unlikely Emergency[modifier | modifier le code]

«Unlikely Emergency» a été l’album qui a fait connaître cette chanteuse. Il a été mis en vente le 5 avril 2005 et a été produit par Redbird. En 2009, la chanson Sing sing a été choisie pour le Music Monday, un très grand évènement. De plus, toutes les chansons étaient originalement de Serena Ryder sauf la chanson «At Last»[27].

Liste des chansons[26]:

1.    "Sing Sing" 0:39

2.    "Just Another Day" 3:59

3.    "Again by You" 3:39

4.    "Every Single Day" 3:42

5.    "And Some Money Too" 4:16

6.    "Skin Crawl" 3:50

7.    "Daydream" 3:41

8.    "Stay for an Hour" 3:29

9.    "Unlikely Emergency" 3:58

10. "At Last" 2:10

If Your Memory Serves you Well[modifier | modifier le code]

Ensuite, «If Your Memory Serves You Well» est le deuxième album important pour la carrière de Serena Ryder. Cet album est sorti le 14 novembre 2006 sur EMI Music Canada. En effet, ce disque contient en majorité des cover de classiques musicaux faits par des compositeurs canadiens. Par contre, il contenait aussi trois chansons écrites par cette artiste. De plus, deux singles importants pour la carrière de Serena Ryder étaient sur cet album: «Weak in the Knees» et «JustAnother Day».

Au Canada, cet album a été certifié or le 5 novembre 2007. De plus, la chanson «Weak in the Knees»[28] a été certifiée or pour les téléchargements le 25 janvier 2012.[29]

Liste des chansons:[26]

1."Sisters of Mercy" (Cohen)

2. "Good Morning Starshine" (MacDermot/Rado/Ragni)

3."This Wheel's on Fire" (Danko/Dylan)

4."My Heart Cries for You" (Sigman/Faith)

5."Some of These Days" (Brooks)

6."Quand les hommes vivront d'amour"

7."It Doesn't Matter Anymore" (Anka)

8."(Take Me for a Walk in the) Morning Dew" (Dobson)

9."Boo Hoo" (Heyman/Loeb/Lombardo)

10."Coconut Grove" (Sebastian/Yanovsky)

11."You Were on My Mind" (Fricker)

12."Last Night I Had the Strangest Dream" (McCurdy)

13."Weak in the Knees" (Ryder)

14."Out of the Blue" (Ryder/Bachman)

15."Just Another Day" (Ryder)

Is It O.K?[modifier | modifier le code]

«Is It O.K».est le troisième album majeur par cette auteure compositeur interprète canadienne produite par Atlantique. Ce disque est sorti le 11 novembre 2008 au Canada. De plus, les chansons marquantes de cet album sont  «Little Bit of Red», «All for Love», and «What I Wanna Know».  Cet album a gagné l’album alternatif de l’année au Juno Awards en 2009. De plus, il a été certifié or le 22 avril 2009[30].

Liste des chansons[26]:

1."Sweeping the Ashes" (Serena Ryder) – 4:42

2."Little Bit of Red" (Dave Bassett, Serena Ryder) – 3:30

3."Brand New Love" (Serena Ryder) – 3:51

4."Hiding Places" (Serena Ryder) – 4:00

5."Blown Like the Wind at Night" (Jeen O'brien, Serena Ryder) – 3:41

6."All for Love" (John Alagia, Steve Mcewan, Serena Ryder) – 3:57

7."Weak in the Knees" (Serena Ryder} – 3:40

8."Stumbling Over You" (Mikal Blue, Serena Ryder} – 3:32

9."Why Can't I Love You" (Serena Ryder, Brian Howes) – 3:53

10."Truth" (Serena Ryder} – 3:43

11."Is It O.K." (Serena Ryder, Mikal Blue) –3:44

12."What I Wanna Know" (Serena Ryder, JimDuguid) – 3:50

13."Dark as the Black" (Serena Ryder) – 4:38

Chansons Bonus sur l’édition deluxe :

14."Racing in the Street" (Acoustic CoverVersion) – 4:12

15."No Air" (featuring The Beauties) – 3:34

16."The Funeral" {featuring The Beauties} –6:38

17."Slow" (featuring The Beauties) – 2:56

Harmony[modifier | modifier le code]

« Harmony » est le sixième album studio de Serena Ryder. Il est sorti le 27 novembre 2012 au Canada sur EMI Music Canada et le 27 août aux États- Unis. Une édition française contenant des chansons bilingues de deux chansons est sortie le 24 septembre 2013 au Québec. La chanson «Stompa» est sortie le 27 septembre 2012 au Canada et le 26 février 2013 aux États-Unis. Cette chanson a été °8 sur le Canadian Hot 100. En ce qui concerne une autre chanson très populaire nommée What I wouldn’t do, elle est sortie en novembre 2012 et a elle aussi été °8 sur le Canadian Hot 100.

Cet album a reçu trois nominations pour les Juno Awards en 2013. Il a remporté l’album alternatif de l’année[31] Ensuite, cet album a été certifié or par Music Canada le 7 février 2013 et a obtenu sa certification Platinum en juillet 2013[32].

Serena Ryder mentionne sur son site officiel la phrase suivante concernant cet album:

« HARMONY…the order of the universe, the combination of the elements, people, relationships, self-defined identities, or even more simplistic, the merging of symbiotic notes that join together to make the music louder, bigger… »

Traduction:

« HARMONY... l'ordre de l'univers, la combinaison des éléments, personnes, relations, les identités, ou encore plus simplement, la fusion des notes symbiotiques qui se unissent pour rendre la musique plus fort, plus grand... »

Aussi, Serena Ryder a eu une entrevue sur Canada AM-CTV Television à Toronto le 8 février 2013. En voici un extrait[10] :

« IEN: Tell me about "Harmony", because there's a different sound, there's a different feel to this album.

RYDER: Yeah, this record, um, is definitely different from a lot of the other stuff that I've done, in that I feel like I've kind of taken a whole bunch of my influences and really played around with all of them, instead of just a few. I used to play just acoustic guitar. And I learned how to play acoustic guitar from listening to Neil Young, from listening to Leonard Cohen, Fleetwood Mac, the Beatles. And so, all of those melodies that I used to write when I picked up the acoustic guitar were more a kind of folk-rock kind of songs.

But I started singing when I was like eight years old in Legions and motor hotels and things like that. I grew up in Millbrook, Ontario. And so, my biggest influences were like Ella Fitzgerald, Etta James, Buddy Holly, lots of AM radio stuff, lots of old stuff, you know?

IEN: And you can hear that in this. You can hear that in this.

RYDER: Yeah. I set down my guitar for this and I feel like, you know, a

lot of those other influences came into play. When I put my guitar down Iwasn't writing the same kind of music that I learned, you know, how to write. »

Traduction:

« IEN: Parles moi de «Harmony», parce que cet album comporte un son différent, on sent quelque chose de différent à propos de cet album.

RYDER:  Oui, cet album, um, est définitivement différent de ce que j’ai fait auparavant. Je crois que j’ai utilisé plusieurs influences et que j’ai joué avec plusieurs d’entre elles  au lieu d’en utiliser un peu. Auparavant, je jouais seulement de la guitare acoustique. J’ai appris à jouer de la guitare électrique en écoutant Neil Young,  Leonard Cohen, Fleetwood Mac et les Beatles. Alors, les mélodies que j’écrivais quand que je prenais ma guitare acoustique étaient plus du genre Folk rock. Mais j’ai commencé à chanter quand que j’avais comme huit ans dans des légions et des hôtels-motels. J’ai grandi à Milbrook, Ontario. Et mes plus grandes influences étaient Ella Fitzgerald, Etta James, Buddy Holly, plusieurs choses de AM radio et plusieurs vieilles choses, tu sais ?

IEN: Et vous pouvez entendre ça dans ceci.

RYDER: Oui, j’ai posé ma guitare pour cela et je me sens comme, tu sais, plusieurs autres influences sont venues à moi. Quand que je ne prenais pas ma guitare, je n’écrivais pas la même chose que j’avais appris, tu sais, comment écrire. Alors. »

Liste des chansons[26]:

1.

"What I Wouldn't Do"  

Ryder

Jerrod Bettis

3:40

2.

"Fall"  

Ryder

Jon Levine

3:30

3.

"Call Me"  

Ryder

Meghan Kabir

3:35

4.

"Baby Come Back"  

Ryder

Bettis

4:47

5.

"Please Baby Please"  

Ryder

Dan Burns

Aidan Hawken

4:37

6.

"For You"  

Ryder

Levine

Screamin' Jay Hawkins

4:04

7.

"Heavy Love"  

Ryder

Bettis

3:19

8.

"Stompa"  

Ryder

Bettis

3:41

9.

"Mary Go Round"  

Ryder

Jeff Coplan

3:28

10.

"Nobody But You"  

Ryder 0.51

Titres marquants[modifier | modifier le code]

Durant sa carrière, Serena Ryder a fait plusieurs singles. En effet, ses deux premiers («Good Morning Starshing et «Weak in the knees») sont sortis en 2006 sur l'album «If your Memory serves you Well). Ensuite,  en 2007, «Calling to Say» est sorti et a connu un succès. D’une autre part, en 2008, «Little bit of Red» et« All for love» qui étaient sur l’album «Is it O.K» ont été très appréciées du public. Ensuite, en 2009,  c’était la chanson «What I wanna know». De plus, en 2011, un duo en direct avec Mélissa Etheridge nommé «Brocken Heart Sun» a connu un grand succès. Plus récemment, en 2012, la chanson «Stompa» qui est sur l’album «Harmony» s’est fait connaitre du grand public et a connu un immense succès. De plus, en 2013, trois chansons de l’album Harmonie one marqués l’année :« What I wouldn’t do», «Mary Go Round» et« Fall». Finalement, en 2014, la chanson «Heavy love», toujours sur «Harmony», a connu un grand succès.

Chansons marquantes de sa carrière[modifier | modifier le code]

Weak in the Knees[modifier | modifier le code]

«Weak in the knees» est une balade écrite par Serena Ryder qui figure sur l’album «If your Memory Serves you Wel»l. En effet, ce single est l’un des plus grands succès de Ryder.

Parole et composition :

Cette chanson exprime la douleur d’une perte amoureuse. En effet, chaque phrase des couplets commence par : «Would you mind if…» Ryder a voulu exprimé la douleur qu’une personne subi lorsqu’elle se demande ce qui aurait pu arriver avec des «si». Effectivement, les paroles de cette chanson sont tristes et la plupart des gens qui souffrent en raison d’une rupture peuvent s’y identifier.

Critique :

La chanson «Weak in the Knees» a été certifiée or pour les téléchargements le 25 janvier 2012[29],[28]. De plus, même après sa sortie il y a 8 ans, Serena Ryder chante encore cette chanson en spectacle.

Stompa[modifier | modifier le code]

«Stompa» est une chanson écrite par Serena Ryder et Jerrod Bettis sur le sixième album de cette chanteuse, «Harmony.» Cette chanson a été lancée comme étant la chanson principale de l’album. En effet, elle a connu un succès grandiose. Il y a même eu une version française de cette chanson lancée au Canada.,

Paroles et composition:

Concernant les paroles, cette chanson explique le fait que la musique peut être une solution aux problèmes quotidiens de la vie. Elle dit que les personnes doivent «clappa their hands and stompa their feet’». Serena Ryder a mentionné que cette chanson a pour but d’encourager les gens de sortir de leur tête et de réaliser que tout le monde ont parfois des problèmes, mais que la musique peut aider[33].

Critique :

Stompa a reçu majoritairement des bonnes critiques. Aussi, cette chanson pouvait être jouée sur quatre différents styles de radios : Modern Rock, Hot Adult Contemporary, contemporary Hit Radio et Adult Contemporary[33]. Aussi, le Toronto Star a mentionné que cette chanson a été jouée sur toutes leschaînes de radio du marché de Toronto[14]. De plus, The New York Times appelle cette chanson la «nouvelle chanson de l'été 2013»[34].

D’une autre part, une critique négative a été faite par Elio Lannacci, un écrivain pour The Grid disant que la chanson était difficile à pardonner et facile à oublier[13].

Voici un extrait d’entrevue concernant la chanson Stompa qui figurait dans le Canadian Musician magazine en 2014[35] :

« CM: With Harmony, you expanded your sound beyond your traditional folk roots. The crossover hit "Stompa" is a good example. What led to this new direction? SR: In the past, I had written a lot of different kinds of music and it was kyboshed by my A&R guys or my label or whatever because they told me it wasn't me, which is really funny because I wrote it. But there was no kyboshing and, also, a lot of it in the studio had to do with ... these brand new people I had never worked with. I had never work with [producer] Jerrod Bettis and it was just me and him when we wrote "Stompa." When I first wrote "Stompa," I didn't even know if it was going to be for me. I was just like, "Let's have some fun and let's just write a song and something we believe in." »

Traduction:

« CM: Avec l’album Harmony, tu as étendu ton son par-dessus ton genre traditionnel Folk roots.  La chanson «Stompa» en est un exemple. Qu’est-ce qui t’as mené dans cette direction?

SR : Dans le passé, j’ai écrit beaucoup de musique de genres différents et  c’était arrêté par mon A&R ou mon label ou peu importe parce qu’ils me disaient que ce n’était pas moi, ce qui est très drôle parce que je l’écrivais.  Mais il n’y avait pas d’arrêt et, aussi, c’était beaucoup en lien avec les nouvelles personnes que je n’avais jamais travaillé avec auparavant. Je n’avais jamais travaillé avec [producteur] Jerrod Betis et c’était seulement lui et moi qui avons écrit «Stompa». Quand j’ai écrit «Stompa», je ne savais même pas si elle allait être seulement juste pour moi. J’étais comme «Ayons du plaisir et écrivons juste une chanson et quelque chose en quoi nous croyons». »

Aussi, Serena Ryder a eu une entrevue sur Canada Am-CTV Television à Toronto le 8 février 2013. En voici un extrait[10]:

« HOST: Marci Ien

GUEST: Serena Ryder, Singer and Songwriter, "Harmony"

IEN: That's a little sample [video excerpt] of Serena Ryder's new hit single, "Stompa", that is quickly making its way up the charts. It's the debut single from the Juno Award winner's first new album in four years, "Harmony". And critics are calling it her boldest effort yet.

We're so happy to have Serena with us this morning.

RYDER: Hi.

IEN: Great to have you here. Thanks for braving the weather and making it here.

RYDER: It's crazy out there.

IEN: Oh, my gosh.

RYDER: Be careful, everybody. Holy cow.

IEN: Let's talk about "Stompa". Making its way up the charts. It's doing so well. Did you know that you had a hit on your hands when you were recording it? Did you have that feeling?

RYDER: I knew there was something different about it, you know. It was a lot of fun to do. And it was actually the first song that we wrote for the record. But, yeah, it felt really exciting and it felt like a lot of fun for me to be doing. It was something totally different and it made me want to kind of dance around.

So, I hoped that other people would feel the same way.

IEN: Yeah, you can't help but move when you hear that song. »

Traduction

« Hôte: Marci Ien

Invité : Serena Ryder, Chanteuse et compositrice , «Harmony».

IEN: C’était un extrait de la nouvelle chanson de Serena Ryder ‘’ Stompa’’, qui fait rapidement son chemin vers la gloire. C’est un single très important pour la gagnante de l’album de l’année (Harmony). Nous sommes heureux d’avoir Serena Ryder avec nous ici ce matin.

RYDER:  Allô

IEN: C’est bien de vous avoir ici. Merci d’avoir confronté la température pour être ici avec nous ce matin.

RYDER: C’est fou dehors

IEN: Oh mon dieu.

RYDER: Soyez prudent tout le monde.

IEN: Parlons de ‘’ Stompa’’ qui est en chemin vers la gloire. Ca va très bien. Pensais-tu que tu avais un succès entre les mains quand que tu as enregistré cette chanson? Avais-tu ce sentiment?

RYDER:  Je savais qu’il y avait quelque chose de différent, tu sais. C’était vraiment plaisant à faire. C’était la première chanson que nous avons écrite pour cet album, mais oui, je me sentais très enthousiaste et je savais que ce serait plaisant. C’était quelque chose de totalement différent et ça me donnait le gout de  danser. J’espérais que d’autres gens se  sentiraient comme moi.

IEN: oui, on ne peut pas se retenir de bouger quand on entend cette chanson. »

What I Wouldn't Do[modifier | modifier le code]

«What I Wouldn't Do» est une chanson pop écrite par Serena Ryder et Jerrod Bettis. Cette chanson qui est sur l’album «Harmony» a aussi connu un grand succès puisqu’elle est la deuxième chanson marquante de l’album. Elle est sortie en novembre 2012. Cette chanson a été jouée dans un épisode de Grey’s Anatomy, ce qui a rendu cette chanson très connue aux États-Unis.

Paroles et Composition:

Concernant les paroles, cette chanson parle d’amour. En effet, Ryder chante qu’il n’y a rien qu’elle ne ferait pas pour la personne qu’elle aime.

Critiques :

Cette chanson a reçu des critiques favorables. Par contre, Aaron Swanbergson du National Music Center à mentionner que cette chanson était une chanson catégorisée "catchy pop" qui était destinée à un succès radio[34],[36].

Fall[modifier | modifier le code]

Fall est la troisième chanson la plus populaire de l’album «Harmony». Cette chanson a été enregistrée par Serena Ryder pour son album sorti 2012. Elle a été écrite par Ryder et Jon Levine. De plus, un vidéoclip de la chanson est sorti le 27 novembre 2013 et a eu des critiques positives.

Parole et composition:

Les paroles de cette chanson expriment le fait que la personne ne veut pas tomber amoureuse. En effet, le refrain est le suivant : «I don’t wanna fall, I don’t wanna Fall, I don’t wanna fall, I don’t wanna fall, Fall in love with you»

Critique:

Cette chanson a connu des critiques favorables et compte maintenant parmi les chansons les plus écoutées de cette chanteuse.

Heavy Love[modifier | modifier le code]

Heavy love est une chanson populaire de Serena Ryder qui figure sur son plus récent album «Harmony». En effet, cette chanson de 3 minutes 19 est sortie en 2012 et a été écrite par Ryder et Bettis.

Paroles et composition :

Les paroles de cette chanson d’amour expriment ce que ressent la chanteuse face a un nouvel amour. Le refrain mentionne :«Got a heavy love, rolling like thunder. Coming from above, made sure that you’re under. Falling like the rain, burning like fire. Got a heavy love. Do you think you’re strong enough?»

Critique:

Cette chanson comporte un refrain qui reste énormément dans la tête des gens qui l’écoutent. En effet, grâce au piano, à la mélodie entraînante et au tempo de cette dernière, le public l’a apprécié.

Tournées et spectacles[modifier | modifier le code]

Parmi les performances marquantes de Serena Ryder en 2014, on compte son extraordinaire performance à Ottawa[37] au Parlement pour la fête du Canada[38] ainsi qu’au Folk Festival d’Ottawa, Serena Ryder fait maintenant le «Australian Stompa Tour». Elle est maintenant à l’internationale et  elle fera quelques spectacles en Australie au mois d’avril 2015[39].

Serena Ryder sur scène au Hillside Festival, en 2011 à Guelph.

 

Filmographie[modifier | modifier le code]

En mars 2014, Ryder perce dans l'industrie du cinéma. En effet, elle a composé la chanson «It’s no mistake» pour le film The Right Kind of Wrong (en). En effet, cette chanson part du fait que la personne ne fait pas d'erreur en aimant quelqu'un. Le refrain : «It’s no mistake, I am with you. I love the way, you do what you do. One look at your face, and I knew right away. It’s no mistake, I am with you» explique bien ce message. Effectivement, les paroles expriment la façon dont la personne se sent depuis qu'elle a rencontré la personne dont elle parle. Serena Ryder chante souvent cette chanson en spectacle et fait chanter le public. En effet, elle montre les paroles aux gens et leur apprend la chanson afin de les faire chanter avec elle.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Serena Ryder a connu un énorme succès dans les dernières années. En effet, elle a obtenu plusieurs distinctions. C’est en effet dû à son naturel, à son talent de compositeur et à ses performances incroyables. Durant les dernières années, cette auteure-compositrice interprète canadienne a gagné plusieurs prix Juno. Parmi ceux-ci, nous pouvons penser au Juno en 2008 pour l’Artiste de l’année[40].

En 2009, Serena Ryder a gagné le Juno de l’Album alternatif de l’Année pour le disque «Is it Ok».  En 2010 pour le vidéo de l’année avec la chanson «Little bit of Red.» En 2010, la chanson «Stompa» a gagné le vidéo de Rock/alternatif de l‘année au Much Music Awards. De plus, la même année, cette artiste a gagné le single de l’année avec «Stompa» ainsi que l’album alternatif de l’année avec «Hamony» au Juno Awards[41]. Ceci n’est pas tout, Ryder a remporté en 2014 le Juno pour la compositrice de l’année[42]  ainsi que pour l’Artiste de l’année[43]

Finalement, au Canadian Film Award,  elle a gagné un prix pour la chanson «It’s no mistake» qu’elle avait composée pour le film « The Right Kind of Wront»[44].

Bref, Serena Ryder a connu un succès phénoménal depuis quelques années.

Année Prix Nomination Catégorie Résultat
2008 Juno Awards Elle-même Meilleure artiste de l'année Gagné
2009 Juno Awards Artiste de l'année nommée
Is It O.K. Album alternatif adulte de l'année Gagné
2010 Juno Awards "Little Bit of Red" Vidéo de l'année Gagné
2013 MuchMusic Video Awards "Stompa" Rock/Alternative Vidéo de l'année Gagné
Juno Awards Single de l'année nommée
Harmony Album adulte alternatif de l'année Gagné
2014 Juno Awards Album de l'année nommée
"What I Wouldn't Do" Single de l'année nommée
Elle-même Compositrice de l'année Gagné
Artiste de l'année Gagné
Fan's Choice Award nommée
Canadian Film Awards "It's No Mistake" Meilleure musique- chanson originale Gagné
MuchMusic Video Awards "What I Wouldn't Do" Vidéo Pop de l'année nommée
Post-Production de l'année nommée

Albums sur le Billboard:[45]

Année Album Palmarès Rang
2013 Harmony Top Canadian Album 11
2013 Harmony Top Heatseekers 12
2012 Harmony Top Canadian Album 13
2009 Is it O.K Top Heatseekers 1
2008 Is it O.K Top Canadian Album 22

Singles sur le Billboard:[45]

Année Single Palmarès Rang
2014 Fall Canadian Hot 100 27
2014 Heavy Love Canadian Hot 100 56
2013 Fall Canadian Hot 100 33
2013 Stompa Canadian Hot 100 8
2013 Stompa Rock Songs 29
2013 What I Wouldn't Do Canadian Hot 100 8
2012 Stompa Canadian Hot 100 10
2007 Calling to Say Hot Canadian Digital Singles 66
2007 Weak in the Knees Hot Canadian Digital Singles 48
Serena Ryder en concert au Bowery Ballroom en mai 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o (en) Marisa Brown, « Serena Ryder Biography », sur All Music
  2. (en) « Ryder riding triumphs », sur lfppress.com
  3. a et b (en) « Jason Castro talks about his new single, his upcoming debut album, and (not) getting the last laugh », sur Entertainment Weekly,‎ 19 août 2009
  4. a, b, c, d, e, f et g (en) « Serena Ryder : Biography »
  5. (en) « Limited Edition Celebrity Prints », sur Kidney foundation
  6. a, b, c, d, e et f (en) « Serena Ryder »
  7. (en) « Serena Ryder » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Music OMH
  8. (en) « 2008 Bonnaroo Lineup Boasts Pearl Jam, Metallica, Plant & Krauss, Kanye West », sur Rolling Stone
  9. (en) « An idol in the making: Serena Ryder opens up on depression and a music career poised for greatness », sur The Globe and Mail
  10. a, b et c (en) « (document 1285283486) », sur Proquest[réf. insuffisante]
  11. (en) « Canadian kids sing out for music in education », sur CBC
  12. (en) « Juno winners – 2010 gala dinner & awards », sur Juno Awards
  13. a et b (en) « If You Like Melissa Etheridge, Try Serena Ryder », sur New York Times
  14. a et b (en) « Serena Ryder finds broad appeal with new album, Harmony », sur The Hamilton spectator
  15. (en) « CFL announces 101st Grey Cup entertainment », sur CFL
  16. (en) « Serena Ryder - Lee DeWyze », sur Bluebird Theatre
  17. (en) « Alexandre Despatie, Serena Ryder et Phil Laprise », sur V tele
  18. (en) « Serena Ryder with: Cooper », sur Evenko
  19. (en) « Thousands expected in Niagara Falls for New Year’s Eve concert », sur Global News
  20. « Belle et Bum : émission 271 (15 février 2014) », sur telequebec.tv
  21. (en) « Pharrell Williams, Kendrick Lamar to Perform at NBA All-Star Weekend », sur Rolling Stone
  22. (en) « Serena Performing the Canadian National Anthem at the NBA All Star Game », sur serenaryder.com
  23. (en) « Bobby Bazini opens up about working with Serena Ryder », sur EtCanada
  24. « MTV »
  25. (en) « Booka Shade, Devotchka, MGMT, Serena Ryder, Steel Train », sur Chicago Inner View
  26. a, b, c, d, e et f (en) « Serena Ryder : Discography », sur All Music
  27. (en) « Serena Ryder: Unlikely Emergency : Overview », sur All Music
  28. a et b (en) « Gold / Platinum : Weak in the Knees », sur Music Canada
  29. a et b (en) « Serena Ryder > If Your Memory Serves You Well », sur American Song Writer
  30. (en) « Gold / Platinum : Serena Ryder », sur Music Canada
  31. (en) « Serena Ryder : Harmony by Serena Ryder (Millbrook, ON) », sur Canadian Music Blog
  32. (en) « Soulful songstress Serena Ryder is first performer announced for the Canada's Walk of Fame Festival September 19-21 at Massey Hall », sur News Wire
  33. a et b (en) « Serena Ryder breaks out of mould on new disc », sur Metro News
  34. a et b (en) « Serena Ryder changes her tune, away from folk », sur The Star
  35. (en) « Serena Ryder », Canadian Musician, no 18,‎ septembre-octobre 2014
  36. (en) « Harmony », sur National Music Centre
  37. (en) « Letter: Serena Ryder rocked Folk Fest, too », sur Ottawa Citizen,‎ 15 septembre 2014
  38. (en) « Serena Ryder to headline Canada Day in Ottawa », sur CBC news,‎ 3 juin 2014
  39. (en) « Serena Ryder : Live », sur serenaryder.com
  40. (en) « Serena Ryder : About », sur serenaryder.com
  41. (en) [vidéo] Serena Ryder wins Artist of the Year Juno 2014 sur YouTube
  42. (en) « Justin Bieber Booed at Canada's Juno Awards », sur Rolling Stone
  43. (en) « Violinist James Ehnes, Serena Ryder, Arcade Fire among Juno winners », sur Calgari Herald,‎ 29 mars 2014
  44. (en) [vidéo] Serena Ryder winning Juno 2014 sur YouTube
  45. a et b (en) « Serena Ryder : Overview », sur All Music