Saint-Jean-de-Savigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Jean-de-Savigny
L'église Saint-Jean-Baptiste
L'église Saint-Jean-Baptiste
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Saint-Clair-sur-l'Elle
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Maire
Mandat
Gilbert Bataille
2014-2020
Code postal 50680
Code commune 50491
Démographie
Gentilé Savignais
Population
municipale
393 hab. (2011)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 40″ N 0° 59′ 34″ O / 49.194444, -0.99277849° 11′ 40″ Nord 0° 59′ 34″ Ouest / 49.194444, -0.992778  
Altitude Min. 17 m – Max. 101 m
Superficie 7,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Savigny

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Savigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Savigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Savigny

Saint-Jean-de-Savigny est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 393 habitants[Note 1] (les Savignais[1]).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune regroupe plusieurs hameaux[2] : Saint Jean de Savigny (bourg principal), Clouay, Château de Rochefort, le Moulin Levesque, les Duchemins, le Mesnil, la Boutellerie, la Tanerie, la Rocque, Aubraine, Hôtel Cocquet, la Haute Cour, les Auvray, le Lieu Féron, le Vacheul, le Bas Boulay, le Haut Boulay, le Capet, les Fresnes, la Fétrie, la Verderie, Hameau Lorillu, le Lieu Lucet, la Totainerie, la Hennerie, Logrie, Bavent, Raumont, la Fovellerie, Hôtel au Bouleur, le Mesnil.

Communes limitrophes de Saint-Jean-de-Savigny[3]
Sainte-Marguerite-d'Elle,
Moon-sur-Elle (par un angle)
Sainte-Marguerite-d'Elle Sainte-Marguerite-d'Elle
Saint-Clair-sur-l'Elle Saint-Jean-de-Savigny[3] Cerisy-la-Forêt
Saint-Clair-sur-l'Elle,
Couvains
Couvains Couvains

Toponymie et microtoponymie[modifier | modifier le code]

La commune est attesté en 1273 : Sancti Johannis de Savigneo[4]. Son nom antique serait Saviniacum, c'est-à-dire le domaine de Sa(v/b)inus (-acum est une marque territoriale)

L'ancienne commune Clouay est attesté en 1254 sous le nom : Cloeio. Il a une origine germanique, domaine de (H/K)lodo (avec suffixe en acum)[5].

Le hameau Auvray a une origine germanique (domaine d'Alfred) avec suffixe en -acum > ay.

Le hameau Bavent a une origine germanique (ferme du colon Badwin[4])

Le hameau Raumont a une origine germanique (mont du Radulf, Rauville = domaine de Radulf[5])

Les lieux Bas-Boulay et Haut-Boulay se poursuivent au sud sur Couvains avec le hameau Boulay. Cela indique un ancien bois de bouleaux, qui se dit boulai en langue d'oil[4].

Les noms en Y-ère, Y-erie, les Y ou Hôtel/Maison Y désignent des structures plus récentes, qui étaient à l'origine la ferme de la famille Y. Boutellerie = ferme des Boutel ; Hôtel Cocquet = ferme des Cocquet ; Fétrie = ferme des Fétre ; Hameau Lorillu = ferme des Lorillu ; Totainerie = ferme des Totain (nom d'origine nordique) ; Hennerie = ferme des Henne (nom d'origine nordique) ; Logrie = ferme des Logre ou Ogre ; Fovellerie = ferme des Fovelle ; Hôtel au Bouleur = ferme des Bouleur ; les Duchemins = ferme des Duchemins.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1812, Saint-Jean-de-Savigny absorbe Clouay[6] au nord-ouest de son territoire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Hubert Lavieille    
mars 2001 mars 2008 Daniel Maurouard SE  
mars 2008 en cours Gilbert Bataille[7] SE Chef de chantier
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 393 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Saint-Jean-de-Savigny a compté jusqu'à 656 habitants en 1821, mais les deux communes de Saint-Jean-de-Savigny et de Clouay en totalisaient 665 en 1806.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
445 521 546 656 604 648 548 604 585
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
538 561 532 487 510 502 506 489 502
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
482 439 433 379 389 411 368 350 370
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
366 342 294 323 315 278 336 393 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique


Évolution démographique de Clouay de 1793 à 1806
1793 1800 1806
65 108 119
(Sources : EHESS[10])


Économie[modifier | modifier le code]

Depuis 1947, il existe l'entreprise « Legiret » à laquelle est liée la sellerie « Galop » ainsi que « Le Goemonier », râteau de ramassage des algues pour le nettoyage de plage.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ouest-france.fr - Mairie de Saint-Jean-de-Savigny » (consulté le 10 février 2010)
  2. Saint-Jean-de-Savigny sur Géoportail.
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  4. a, b et c Toponymie générale de la France, volume 1, Ernest Nègre
  5. a et b Toponymie générale de la France, volume 2, Ernest Nègre
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Saint-Jean-de-Savigny », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 10 février 2010)
  7. a et b Réélection 2014 : « Saint-Jean-de-Savigny (50680) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 24 mai 2014)
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Clouay », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 22 février 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :