Rouxeville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rouxeville
L'église Saint-Martin
L'église Saint-Martin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Torigni-sur-Vire
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Maire
Mandat
Marie-Pierre Fauvel
2014-2020
Code postal 50810
Code commune 50441
Démographie
Gentilé Rouxevillais
Population
municipale
340 hab. (2011)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 07″ N 0° 56′ 48″ O / 49.1019444444, -0.94666666666749° 06′ 07″ Nord 0° 56′ 48″ Ouest / 49.1019444444, -0.946666666667  
Altitude Min. 99 m – Max. 199 m
Superficie 5,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Rouxeville

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Rouxeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rouxeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rouxeville

Rouxeville est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 340 habitants[Note 1] (les Rouxevillais).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en pays saint-lois, dans le Bocage normand. Son bourg est à 9 km au nord de Torigni-sur-Vire, à 11 km à l'ouest de Caumont-l'Éventé et à 12 km à l'est de Saint-Lô[1].

Le bourg est traversé par la D 11 qui permet à l'ouest de retrouver Saint-Jean-des-Baisants et Saint-Lô, et à l'est Vidouville, La Vacquerie et Caumont-l'Éventé. Elle croise en limite est la D 34 qui relie Torigni-sur-Vire au sud au Molay-Littry au nord. Partant de la D 11 à l'est du bourg, la D 190 mène à Lamberville au sud-est, tandis que la D 259 se greffe sur la D 11 à l'ouest et conduit à Notre-Dame-d'Elle au nord-ouest. L'accès à l'A84 se fait principalement par Torigni-sur-Vire à Guilberville (sortie 40), mais peut s'opérer vers Caen à Villers-Bocage (sortie 44) par Caumont-l'Éventé.

Le parc des Sources d'Elle est limitrophe au nord du territoire, mais la plus grande partie de ce dernier est dans le bassin d'un autre affluent de la Vire, le ruisseau de Précorbin, dont un des affluents draine les eaux de la commune vers le sud-est.

Le point culminant est recensé par l'IGN à 199 m. La cote de 195 m est atteinte à deux endroits de la commune : au nord-ouest, près du bourg, et au nord-est, près du carrefour aux Bœufs[2]. Le point le plus bas (99 m) correspond à la sortie du territoire du petit affluent du ruisseau de Précorbin, au sud-ouest. La commune est bocagère.

La commune est composée d'une quinzaine de hameaux[3] : Rouxeville, les Navignes, le Village Féret, le Vieux Presbytère, le Village Mouffet, Ferme Mauny, les Terriers, la Couture de Haut, la Couture de Bas, la Commune, la Prévostière, la Nöe, Marin Bidet, Brac d'Osier, le Mesnil Fermé, le Moulin de Gruchy, le Hamel.

Communes limitrophes de Rouxeville[4]
Notre-Dame-d'Elle,
Saint-Jean-des-Baisants
Saint-Germain-d'Elle Saint-Germain-d'Elle,
Montrabot (par un angle)
Précorbin Rouxeville[4] Vidouville
Précorbin Précorbin, Lamberville Lamberville

Toponymie et microtoponymie[modifier | modifier le code]

Attesté en 1350 sous la forme latinisée Ruffavilla (pouillé Bayeux)[5]. Il s'agit d'une formation médiévale basée sur l'appellatif ville, suffixé en -ville, au sens ancien de « domaine rural », précédé vraisemblablement d'un nom de personne comme c'est généralement le cas. Il s'agit du surnom le Roux (resté très fréquent dans la Manche sous la forme Leroux), latinisé en Rufus dans les textes (voir Guillaume le Roux, nommé William Rufus en anglais). Éventuellement, « roux » peut évoquer la couleur de la ferme.

Le Moulin de Gruchy, de Gruchy, Crucciacum signifie le domaine du gallo-romain Cruccius[6], suivi du suffixe -acum, d'origine gauloise.

Les hameaux en Y-ère, Y-erie, les Y sont des formations toponymiques plus récentes. À l'origine, ils désignaient le corps agricole de la famille Y : Prévostière = Ferme des Prévost. Quant à Navignes = ferme des Navigne ; Village Féret = ferme des Féret ; Village Mouffet = ferme des Mouffet ; Ferme Mauny = ferme des Mauny ;  ; Mesnil Fermé = ferme des Fermé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Circonscriptions administratives avant la Révolution[modifier | modifier le code]

  • Généralité : Caen.
  • Élection : Bayeux (1612/1636, 1677), puis Saint-Lô (1713).
  • Sergenterie : Torigni.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
v. 1860   Pierre Gaillard[7]    
         
1971 mars 2008 Roger Lecamu SE  
mars 2008 en cours Marie-Pierre Fauvel[8] SE Secrétaire de mairies
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 340 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Rouxeville a compté jusqu'à 701 habitants en 1836.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
634 606 696 694 652 701 428 452 448
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
415 397 403 395 402 408 377 384 313
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
320 321 303 289 280 298 314 281 273
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
253 230 227 178 288 299 299 297 331
2011 - - - - - - - -
340 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2004[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. . sur Géoportail.
  3. Rouxeville sur Géoportail.
  4. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  5. François de Beaurepaire (préf. Yves Nédélec), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard,‎ 1986, 253 p. (ISBN 2-7084-0299-4, OCLC 15314425), p. 185
  6. Toponymie de la Normandie (page 50-54), Beaurepaire
  7. Épitaphe de sa tombe, dans le cimetière de Rouxeville : « Pierre Gaillard, maire de Rouxeville, mort en 1868 âgé de 67 ans ».
  8. a et b Réélection 2014 : « Rouxeville (50810) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 mai 2014)
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  11. « Œuvres mobilières à Rouxeville », base Palissy, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]