Chevry (Manche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chevry.
Chevry
Image illustrative de l'article Chevry (Manche)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Condé-sur-Vire
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Maire
Mandat
Samuel Culleron
2014-2020
Code postal 50420
Code commune 50134
Démographie
Gentilé Chevryais
Population
municipale
100 hab. (2012)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 05″ N 1° 07′ 12″ O / 48.968056, -1.1248° 58′ 05″ Nord 1° 07′ 12″ Ouest / 48.968056, -1.12  
Altitude Min. 54 m – Max. 175 m
Superficie 3,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Chevry

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Chevry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chevry

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chevry

Chevry est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 100 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est dans le centre-Manche, dans le canton de Tessy-sur-Vire. Le petit bourg est à 5 km à l'ouest de Tessy-sur-Vire.

Le territoire communal est traversé au sud-est par la route départementale no 13 joignant Tessy-sur-Vire à l'est à Bréhal à l'ouest. Le bourg y est relié par la D 277 qui se prolonge au nord vers Moyon. Au nord du bourg, la D 196 s'y raccorde pour mener à Tessy et, par la D 452 commençant en limite est, à Fervaches au nord-est. L'A84 est accessible à Pont-Farcy (sortie 39), à 10,5 km par Tessy-sur-Vire.

Chevry est dans le bassin de la Vire, par son sous-affluent le ruisseau du Moulin de Chevry qui traverse la commune d'ouest en est, recevant plusieurs courts affluents en rive droite.

Le point culminant (171/175 m) se situe en limite sud-ouest, près du lieu-dit la Crette, sur une pente qui culmine sur la commune voisine de Beaucoudray à 204 m. Le point le plus bas (54 m) correspond à la sortie du territoire du ruisseau du Moulin de Chevry (sous-affluent de la Vire), à l'est. La commune est bocagère.

Le climat est océanique, comme dans tout l'Ouest de la France. La station météorologique la plus proche est Granville-Pointe du Roc, à 37 km, mais Caen-Carpiquet est à moins de 55 km[1]. Le pays saint-lois s'en différencie toutefois pour la pluviométrie annuelle qui, à Chevry, avoisine les 1 100 mm[2].

Communes limitrophes de Chevry[3]
Moyon Moyon Tessy-sur-Vire
Beaucoudray Chevry[3] Tessy-sur-Vire
Tessy-sur-Vire Tessy-sur-Vire Tessy-sur-Vire

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Chevre au XIIe siècle, Chevreyo vers 1230 et Chevreium vers 1280[4]. Le toponyme se serait construit à partir de l'anthroponyme roman Caprius[4],[5].

Le gentilé est Chevryais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Didier Beausire SE  
mars 2008[6] en cours Samuel Culleron[7] SE Conseiller en nutrition
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de sept membres dont le maire et deux adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 100 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Chevry[9]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Chevry a compté jusqu'à 322 habitants en 1851. Au recensement de 2010, elle est la commune la moins peuplée du canton de Tessy-sur-Vire.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
212 215 241 260 246 311 304 300 322
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
270 290 255 261 229 232 221 207 188
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
192 208 206 164 170 177 184 176 170
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2012
143 140 105 91 87 82 78 77 100
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2004[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le retable de la Crucifixion.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Mabire (1927-2006), écrivain régionaliste normand et journaliste, a vécu à Chevry.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2012.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances orthodromiques selon le site Lion 1906
  2. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le 16 février 2015) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève,‎ (lire en ligne), p. 549
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet,‎ (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 95
  6. « Samuel Culleron succède à Didier Beausire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 16 février 2015)
  7. Réélection 2014 : « Second mandat de maire pour Samuel Culleron », sur Ouest-france.fr (consulté le 7 avril 2014)
  8. « Chevry (50420) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 5 mai 2014)
  9. Date du prochain recensement à Chevry, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2012.
  12. « Retable de la Crucifixion, statues : Christ en croix, La Vierge et saint Jean, Deux saintes femmes et les douze Apôtres à Chevry », base Palissy, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]