Bajocasses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bajocasses
Image illustrative de l'article Bajocasses
Statère en billon des Bajocasses, Cabinet des médailles, Bibliothèque nationale de France

Ethnie Celtes
Langue(s) Gaulois
Religion Celtique
Région d'origine Armorique
Région actuelle Normandie (France)
Frontière Viducasses, Unelles
Plan des peuples gaulois.svg

Les Bajocasses ou Baïocasses de *Badio-cassi ou plutôt Bodio-cassi sont un peuple celtique armoricain dont l'origine du nom est mal assurée. Il est basé sur le terme gaulois casse (distinct de cassi-)[1] sans étymologie clairement définie, mais qu'on retrouve dans le nom d'autres peuples du nord de la Gaule Veliocassi (Vexin), Viducassi (Vieux), etc. et peut-être aussi dans le nom du chêne de *cassano- ou *cassino-. Pierre-Yves Lambert[2] y voit le sens d'enchevêtré en faisant le parallèle avec le vieil irlandais cas, tordu, enchevêtré, bouclé. On compare aussi Bodio-casses au vieil irlandais Buide-chass « aux boucles blondes ». Le sens de l’ethnonyme pourrait être « (ceux qui ont) la chevelure blonde »[3] ou plus précisément « (ceux qui ont) des boucles blondes », nom qui s'explique par la coiffure particulière des celtes[4]. D'ailleurs, les boucles semblent bien représentées sur le statère ci-contre.

Origines[modifier | modifier le code]

Les Bajocasses au sein de la Confédération armoricaine

Les Bajocasses faisaient partie de la Confédération armoricaine.

Description[modifier | modifier le code]

Ils ne sont pas mentionnés dans la Guerre des Gaules de César, n'apparaissant dans les textes qu'à compter du Ier siècle apr. J.-C. [5]. La capitale de la cité des Baïocasses était à l'époque gallo-romaine Augustodurum, aujourd'hui la ville de Bayeux dans le Calvados. Les Baïocasses occupaient le Bessin et l'ouest du Calvados actuel, et avaient initialement pour voisins les Unelles à l'ouest et au sud, et à l'est les Viducasses. Les Bajocasses faisaient partie de la Confédération armoricaine. Au Bas-empire romain, la cité des Viducasses fut rattachée à celle des Baïocasses, accentuant le déclin d'Aregenua, capitale des Viducasses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, éditions errance 2003.
  2. La langue gauloise, éditions errance, 1994.
  3. Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux, Les Druides, page 366, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1986, (ISBN 2-85882-920-9).
  4. Xavier Delamarre, op. cité.
  5. Pline H.N., IV, 107 ; Ptolémée, Géo., II,8

Bibliographie[modifier | modifier le code]