Robert Rojdestvenski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rojdestvenski.
Robert Rojdestvenski (1969)

Robert Ivanovitch Rojdestvenski (en russe : Ро́берт Ива́нович Рожде́ственский, né le 20 juin 1932 dans le village de Kossikha du kraï de l'Altaï, décédé le 19 août 1994 à Moscou) était un poète et traducteur russe, représentant de la génération des poètes soviétiques des années soixante, celles du dégel poststalinien, avec Evtouchenko, Voznessenski et Akhmadoulina, auteur d’une trentaine de recueils, lauréat du prix d'État, la récompense la plus prestigieuse d'URSS, en 1983.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les œuvres majeures de Robert Rojdestvenski sont :

  • Les Drapeaux du printemps («Флаги весны», 1955) ;
  • Requiem («Реквием», 1961) ;
  • Les îles désertes («Необитаемые острова», 1962) ;
  • À mon contemporain («Ровеснику», 1962) ;
  • La Lettre pour le trentième siècle («Письмо в тридцатый век», 1963) ;
  • Dédicace («Посвящение», 1970) ;
  • La Voix d'une ville («Голос города», 1977) ;
  • En Vingt ans («За двадцать лет», 1973) ;
  • 210 pas («210 шагов», 1978) ;
  • Ce temps («Это время», 1983) ;
  • L'Âge («Возраст», 1988) ;
  • Insomnia («Бессонница», 1991) ;
  • Les Pensées d'Aliochka («Алёшкины мысли», poèmes enfantines, 1991) ;
  • L’Epreuve.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]