Desanka Maksimović

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Statue de Desanka Maksimović à Valjevo

Desanka Maksimović (en serbe cyrillique Десанка Максимовић), née à Rabrovica près de Valjevo le 16 mai 1898 et morte à Belgrade le 11 février 1993, est une poétesse et un professeur de littérature serbe. Elle était membre de l’Académie serbe des sciences et des arts.

Biographie[modifier | modifier le code]

Desanka Maksimović a passé son enfance à Brankovina. Elle a suivi ses études secondaires à Valjevo puis des études supérieures à la faculté de philosophie de l'université de Belgrade.

De 1923 à 1953, elle a enseigné la langue serbe dans différents établissements, d’abord en tant que professeur au Lycée d’Obrenovac, puis au Lycée de filles de Belgrade. Une de ses meilleures élèves fut Mira Alečković (en), qui devint son amie ainsi qu’un grand poète.

Quand elle apprit que les soldats allemands tiraient sur l’école primaire de Kragujevac, elle écrivit Le conte du sang (Krvava Bajka), dans lequel elle exprima la terreur inspirée par les nazis. Le poème ne fut publié qu’à la fin de la guerre.

Desanka Maksimović fut l’amie des poètes Miloš Crnjanski, Ivo Andrić, Gustav Krklec (en), Isidora Sekulić et Branko Ćopić.

Sa poésie évoque l’amour et la patrie. Parmi ses meilleurs poèmes, on peut citer Anticipation (Предосећање), Le tremble (Стрепња), le Poème de printemps (Пролећна песма), Avertissement (Опомена), Dans la tempête (На бури) etc.

Elle a été élue citoyenne d’honneur de Valjevo. Et une statue la représentant a été érigée dans la ville de son vivant.

Le 17 décembre 1959, Desanka Maksimović a été élue comme membre associé de l’Académie serbe des sciences et des arts. Elle en est devenue un membre de plein droit le 16 décembre 1965.

Desanka Maksimović est morte à Belgrade le 11 février 1993 à l’âge de 95 ans. Elle a été enterrée dans le village de Brankovina, où elle a grandi.

Après sa mort, fut fondée la Fondation Desanka Maksimović, qui chaque année distribue un prix de poésie. La ville de Belgrade lui a élevé une statue dans le parc de Tašmajdan ; elle a été inaugurée le 23 août 2007[1].

L’œuvre (en serbe)[modifier | modifier le code]

  • Песме (1924)
  • Врт детињства, песме (1927)
  • Зелени витез, песме (1930)
  • Лудило срца, приповетке (1931)
  • Срце лутке спаваљке и друге приче за децу (1931, 1943)
  • Гозба на ливади, песме (1932)
  • Како они живе, приче (1935)
  • Нове песме (1936)
  • Распеване приче (1938)
  • Загонетке лаке за прваке ђаке (са Јованком Хрваћанин, 1942)
  • Шарена торбица, дечје песме (1943)
  • Ослобођење Цвете Андрић, поема (1945)
  • Песник и завичај, песме (1945)
  • Отаџбина у првомајској поворци, поема (1949)
  • Самогласници А, Е, И, О, У (1949)
  • Отаџбино, ту сам (1951)
  • Страшна игра, приче (1950)
  • Ветрова успаванка (1953)
  • Отворен прозор, роман (1954)
  • Пролећни састанак (1954)
  • Мирис земље, изабране песме (1955)
  • Бајка о Кратковечној (1957)
  • Ако је веровати мојој баки, приче (1959)
  • Заробљеник снова (1960)
  • Говори тихо, песме (1961)
  • Пролећни састанак (1961)
  • Патуљкова тајна, приче (1963)
  • Птице на чесми, песме (1963)
  • Тражим помиловање, лирска дискусија с Душановим закоником (1964)
  • Хоћу да се радујем, приче (1965)
  • Ђачко срце (1966)
  • Изволите на изложбу деце сликара (1966)
  • Прадевојчица, роман (1970)
  • На шеснаести рођендан, песме (1970)
  • Празници путовања, путописи (1972)
  • Немам више времена, песме (1973)
  • Летопис Перунових потомака, песме (1976)
  • Песме из Норвешке (1976)
  • Бајке за децу (1977)
  • Ничија земља (1979)
  • Ветрова успаванка, песме за децу (1983)
  • Међаши сећања, песме (1983)
  • Слово о љубави, песме (1983)
  • Памтићу све (1989)
  • Небески разбој (1991)
  • Озон завичаја (1991)
  • Зовина свирала (1992)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Spomen na Desanku Maksimović Politika, 24 août 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]