Race Driver: GRID

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Race Driver
GRID
Image illustrative de l'article Race Driver: GRID

Éditeur Codemasters
Feral Interactive (Mac)[1]
Développeur Codemasters
Feral Interactive (Mac)

Date de sortie Icons-flag-us.png 3 juin 2008
Icons-flag-eu.png 30 mai 2008
Icons-flag-au.png 12 juin 2008
Genre Course automobile
Mode de jeu Solo et multijoueur
Plate-forme PlayStation 3, Xbox 360, PC (Windows, Mac)
Média Un DVD-ROM
Contrôle clavier (PC), manette (console)

Évaluation PEGI : 7+
ESRB : E (Everyone)
Moteur Ego Engine
Configuration minimum - PC
Système d’exploitation Windows XP
Processeur Pentium 4 3 GHz ou Athlon 64 3000+
Mémoire vive 1 Go
Carte graphique ATi Radeon X1300 ou NVIDIA GeForce 6800
Espace disque 12,5 Go

Race Driver: GRID (ou GRID en Amérique du Nord) est un jeu vidéo de course de la série TOCA sorti le 30 mai 2008 en Europe, le 3 juin en Amérique du Nord, et le 12 juin en Australie[2]. Disponible sur PlayStation 3, Xbox 360 et Microsoft Windows, ce jeu est la suite directe de TOCA Race Driver 3. Il a été développé et édité par Codemasters. Il existe une version Reloaded sur Xbox 360 et PS3 avec un code pour pouvoir avoir le pack 8-Ball gratuitement. La version OS X du jeu a été publiée par Feral Interactive le 28 mars 2013.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

GRID prend de nombreux éléments des TOCA Touring Car de Codemasters et mélange conduite arcade et simulation. On y retrouve des courses rapides, des courses d'endurance, des séances de dérapages contrôlés, etc., le tout avec 58 véhicules (en prenant en considération les DLCs) différents dans des circuits au Japon, aux États-Unis, en France, en Allemagne, en Italie… La gestion des dégâts permet un certain réalisme, bien que les voitures résistent bien mieux que dans la réalité.

Un nouvel élément de gameplay apparait, le flashback. Celui-ci permet au joueur de stopper le temps et de revenir 10 secondes plus tôt au maximum, dans le passé. Tout l'intérêt est ainsi de pouvoir annuler une action désastreuse de la part du joueur (virage mal négocié, accident, etc.). Ce flashback est limité en nombre d'utilisations, suivant la difficulté choisie. Bien que très originale dans un jeu de course, cette idée a déjà été utilisée dans d'autres jeux, tels que Prince of Persia : les Sables du temps.

Le mode carrière (solo) met le joueur a la place d'un pilote professionnel qui doit gagner des courses pour créer une équipe avec les récompenses et de modérer plusieurs sponsors. L'argent permet d'acheter de nouvelles voitures plus performantes, et d'embaucher un équipier.

Technologie[modifier | modifier le code]

Race Driver: GRID utilise un moteur nommé Ego Engine, une version modifiée du moteur Neon utilisé dans Colin McRae: Dirt. Le codage de la gestion des dégâts a été réécrit pour permettre des dommages persistants sur l'environnement[3].

Vues de pilotage[modifier | modifier le code]

Circuits[modifier | modifier le code]

Race Driver : GRID compte 16 circuits avec plusieurs variantes pour chacun.

Zone USA :

Zone Europe :

Zone Japon :

Zone Australie :

Véhicules[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Japon[modifier | modifier le code]

Sponsors[modifier | modifier le code]

La liste suivante énumère les sponsors disponibles, ils sont classés par revenu décroissant.

Portage Nintendo DS[modifier | modifier le code]

Race Driver
GRID
Éditeur Codemasters
Développeur Firebrand Games

Date de sortie 2008

Moteur Octane

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses
  • IGN Best of 2008:
    • IGN Editors' Choice Award (2008)
    • Best Xbox 360 Racing/Driving Game
    • Best Nintendo DS Racing/Driving Game
  • Best in 2008 by Sports British Academy Video Games Awards

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.feralinteractive.com/fr/news/364/
  2. Les dates de sorties sur Gamespot
  3. Un pré-test. IGN (2007-03-03).

Lien externe[modifier | modifier le code]