Réseau local

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir LAN.

Un réseau local, souvent désigné par l'acronyme anglais LAN de Local Area Network, est un réseau informatique tel que les terminaux qui y participent (ordinateurs, etc.) s'envoient des trames au niveau de la couche de liaison sans utiliser d’accès à internet. On définit aussi le LAN par le domaine de diffusion, c'est-à-dire l'ensemble des stations qui reçoivent une même trame de diffusion (broadcast frame). Au niveau de l'adressage IP, un réseau local correspond généralement à un sous-réseau IP (même préfixe d'adresse IP). On interconnecte les réseaux locaux au moyen de routeurs.

Une autre approche consiste à définir le réseau local par sa taille physique. C'est généralement un réseau à une échelle géographique relativement restreinte, par exemple une salle informatique, une habitation particulière, un bâtiment ou un site d'entreprise.

Dans le cas d'un réseau d'entreprise, on utilise aussi le terme RLE pour réseau local d'entreprise.

Schéma d'un réseau local

Histoire[modifier | modifier le code]

Le pionnier dans ce domaine est le réseau Ethernet conçu au centre Xerox PARC dans les années 1970, puis IBM a lancé son propre système, l'anneau à jeton ou Token Ring dans les années 1980[réf. nécessaire].

Les réseaux locaux sont les plus courants, grâce à la simplicité de leur mise en œuvre et à l'augmentation progressive des débits de connexion, passés de 10 Mbit/s, puis 100 Mbit/s, pour atteindre 1 Gbit/s au XXIe siècle[réf. nécessaire]. La norme Ethernet est référencée par la série de normes 802.3 de IEEE qui régissent le monde Ethernet.

À l'origine, les réseaux locaux sont limités aux commutateurs interconnectés. Le concept de réseau local virtuel (VLAN) permet de créer des réseaux locaux logiquement distincts à l'intérieur d'un même commutateur, comme s'il s'agissait de réseaux physiques distincts. Les protocoles dot1q et ISL permettent d'étendre des VLAN entre commutateurs.

Ethernet fait également référence au niveau 2 de la couche OSI (Data). On utilise les adresses MAC qui sont inscrites par défaut dans le matériel des cartes réseaux pour identifier chaque nœud sur le réseau. Bien que par le passé plusieurs protocoles de niveau 3 aient été utilisés comme AppleTalk et IPX, le protocole IP règne désormais en maître tant sur les réseaux locaux que dans les réseaux étendus

Utilitaires[modifier | modifier le code]

Il existe toutes sortes d'utilitaires permettant à l'administrateur réseau de détecter plus facilement des problèmes dans son réseau local.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]