Référendum de 1980 au Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 1919 Drapeau du Québec 1992 Suivant
Référendum québécois de 1980
20 mai 1980
Type d’élection  Référendum sur la souveraineté-association
Démographie électorale
Inscrits  4 367 584
Votants 3 738 854
  
85,61 %
Votes valables 3 673 842
Votes nuls 65 012
Résultats
Oui
  
40,44 %
Non
  
59,56 %

Le référendum de 1980 au Québec est le premier référendum ouvrant la possibilité à l'État québécois de devenir souverain. Un deuxième référendum sur la souveraineté du Québec a eu lieu en 1995.

Le contexte[modifier | modifier le code]

Le référendum de 1980 fut initié par le gouvernement du Québec alors dirigé par René Lévesque, chef du Parti québécois. Lors de la campagne électorale de 1976, René Lévesque avait promis qu'il tiendrait un tel référendum au cours du premier mandat de son gouvernement. En 1979, le gouvernement du Québec fait connaître sa proposition constitutionnelle en publiant un document intitulé La nouvelle entente Québec-Canada. Proposition du gouvernement du Québec pour une entente d'égal à égal: la souveraineté-association. C'est pour honorer cette promesse qu'il a initié le référendum de 1980 même si les sondages lui donnaient alors peu d'espoir d'obtenir la majorité des voix lors de la consultation publique.

La question référendaire[modifier | modifier le code]

La question référendaire était la suivante:

« Le Gouvernement du Québec a fait connaître sa proposition d’en arriver, avec le reste du Canada, à une nouvelle entente fondée sur le principe de l’égalité des peuples ; cette entente permettrait au Québec d'acquérir le pouvoir exclusif de faire ses lois, de percevoir ses impôts et d’établir ses relations extérieures, ce qui est la souveraineté, et, en même temps, de maintenir avec le Canada une association économique comportant l’utilisation de la même monnaie ; aucun changement de statut politique résultant de ces négociations ne sera réalisé sans l’accord de la population lors d’un autre référendum ; en conséquence, accordez-vous au Gouvernement du Québec le mandat de négocier l’entente proposée entre le Québec et le Canada ? »

Selon certains, le manque de clarté de cette question serait la cause principale de la défaite du Oui. D'un autre côté, plusieurs analystes pensent que, bien qu'une majorité de Québécois étaient alors nationalistes et sympathiques à l'idée de la souveraineté, plusieurs ont voté contre la souveraineté par crainte de l'inconnu, crainte que les adversaires de la souveraineté ont bien exploité durant la campagne référendaire.

Les résultats[modifier | modifier le code]

Le référendum a eu lieu le 20 mai 1980 et la proposition d'entamer un processus d'indépendance a été rejeté par 59,56 % des voix exprimés. C'est le soir de ce 20 mai 1980, que René Lévesque déclare son célèbre et prophétique : «Si je vous ai bien compris, vous êtes en train de nous dire à la prochaine fois ! » [1].

Non : 2 187 991 (59,56 %) Oui : 1 485 851 (40,44 %)
Total des votes  % des votes
Bulletins valides 3 673 842 98,26 %
Bulletins rejetés 65 012 1,74 %
Taux de participation 3 738 854 85,61 %
Électeurs éligibles 4 367 584


Dépenses[2][modifier | modifier le code]

Logo du comité du « oui » lors du référendum de 1980.

Montant maximum autorisé par la loi référendaire : 2 122 257 $ ( 0,50 $ / électeur x 4 244 514 électeurs)

Comité du NON :

  • Subvention de l’État (0,25 $ / électeur) : 1 061 128,50 $
  • Sommes reçues de partis politiques : 987 754,04 $
  • Contributions des électeurs : 11 572,60 $
  • Total du fonds : 2 060 455,11 $
  • Total des dépenses engagées et acquittées : 2 060 455,00 $

Comité du Oui :

  • Subvention de l’État (0,25 $ / électeur) : 1 061 128,50 $
  • Sommes reçues de partis politiques : 683 000,00 $
  • Contributions des électeurs : 305 118,05 $
  • Total du fonds : 2 049 246,55 $
  • Total des dépenses engagées et acquittées : 2 047 834,00 $

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Radio-Canada : « À la prochaine fois » (en ligne)
  2. Michel Lévesque et Martin Pelletier. Les référendums au Québec : bibliographie, Québec : Bibliothèque de l’Assemblée nationale du Québec, 2005, page 15 (en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Conseil exécutif du Québec. La nouvelle entente Québec-Canada. Proposition du gouvernement du Québec pour une entente d'égal à égal: la souveraineté-association, Éditeur officiel du Québec, 1979, 118 p. (extrait en ligne)
  • DGEQ. « Référendum du 20 mai 1980 », dans le site du Directeur général des élections du Québec, mise à jour le 20 mars 2006
  • Michel Lévesque et Martin Pelletier. Les référendums au Québec : bibliographie, Québec : Bibliothèque de l’Assemblée nationale du Québec, 2005. (en ligne)
  • « Référendum 1980 : l'avenir du Québec en question », dans Les Archives de Radio-Canada, Société Radio-Canada. [14 clips télé, 8 clips radio]
  • « Le confort et l'indifférence », film documentaire de Denys Arcand sur le référendum de 1980.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]