Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec

Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Regroupement de syndicats accrédité en vertu de la Loi sur les syndicats professionnels
But L'étude, la défense, l'éducation et le promotion des droits et intérêts des travailleurs et travailleuses du Québec
Zone d’influence Drapeau : Québec Québec
Fondation
Fondation 1957
Identité
Siège Montréal, Québec
Personnages clés Louis Laberge

Henri Massé

Gustave Francq
Président Daniel Boyer
Secrétaire général Serge Cadieux
Affiliation Congrès du travail du Canada(CTC)
Membres 40 syndicats nationaux ou internationaux totalisant 600 000 membres
Site web FTQ

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) est le plus important regroupement syndical du Québec par son nombre d'adhérents (plus de 600 000 membres, soit 44 % des syndiqués de la province). La majorité de ses membres sont masculins et 60 % sont employés dans le secteur privé.

La FTQ est affiliée au Congrès du travail du Canada (CTC). La FTQ a toutefois une autonomie plus importante que les autres bureau régionaux.

La FTQ compte aujourd'hui près de 40 syndicats nord-américains, canadiens et québécois affiliés. Elle compte 17 conseils régionaux et 5 000 unités de base, appelées local et pouvant contenir plusieurs unités d'accréditation en son sein.

La FTQ est l'instigateur du plus grand fonds de travailleurs du Québec, le Fonds de solidarité FTQ ayant des actifs de 8,2 milliards de $ et comptant plus de 583 200 actionnaires-propriétaires[1].

Son président actuel est Daniel Boyer. et son secrétaire général est Serge Cadieux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le FTQ a été créée en 1957, par la fusion de deux très anciennes organisations, la Fédération provinciale du travail du Québec et la Fédération des unions industrielles du Québec. Elle s'est principalement développée sous la présidence de Louis Laberge de 1964 à 1991, avec le soutien de syndicats américains qui craignaient des délocalisations vers le Canada.

Secteurs d'activités[modifier | modifier le code]

Le Complexe FTQ à Montréal

La FTQ représente les employés de plusieurs secteurs, notamment Hydro-Québec, Bell Canada, dans l’alimentation et le commerce (Métro, Provigo, Rona, Réno-Dépôt, Archambault, Renaud-Bray, etc.), dans l’automobile, l’aérospatiale et la métallurgie (Bombardier, Ispat-Sidbec...), dans les assurances et les institutions financières (Banque Laurentienne, Mouvement Desjardins), dans les hôpitaux et les centres d’accueil, dans la majorité des municipalités, dans les institutions d’enseignement et dans la majorité des sociétés d’État et organismes publics québécois, incluant plusieurs groupes de professionnels.

La FTQ compte également des membres au gouvernement fédéral (fonctionnaires, personnel des postes...), dans la construction, les pâtes et papiers, les communications (Vidéotron, TVA, Radio-Canada...), les transports (urbain, aérien, camionnage, chemins de fer,...) et le secteur culturel (Union des artistes, Guilde des musiciens et musiciennes). De plus, on retrouve la FTQ dans des milliers de petites et moyennes entreprises : textile et vêtement, meuble, boulangerie, imprimerie, produits chimiques et électriques, agences de sécurité, entretien ménager, hôtellerie et restauration, aide domestique, ressources familiales et intermédiaires...

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Années Président Secrétaire général
1957-1964 Roger Provost Roméo Mathieu
1964-1968 Louis Laberge Gérard Rancourt
1968-1969 Louis Laberge Claude Mérineau
1969-1991 Louis Laberge Fernand Daoust
1991-1993 Fernand Daoust Clément Godbout
1993-1998 Clément Godbout Henri Massé
1998-2007 Henri Massé René Roy
2007-2010 Michel Arsenault René Roy
2010-2013 Michel Arsenault Daniel Boyer
2013- Daniel Boyer Serge Cadieux

Syndicats affiliés[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]