Aréna Paul-Sauvé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aréna Paul-Sauvé
Stadium.svg
Généralités
Coordonnées
Construction et ouverture
Construction
1960
Démolition
1996
Utilisation
Clubs résidents
National de Rosemont
Équipe montréalaise de crosse
Équipement
Capacité
4 000
Géolocalisation sur la carte du Québec
voir sur la carte du Québec
Red pog.svg
Géolocalisation sur la carte de la région métropolitaine de Montréal
voir sur la carte de la région métropolitaine de Montréal
Red pog.svg

L'Aréna Paul-Sauvé était un aréna situé dans le quartier montréalais de Rosemont, au Québec à l'angle des rue Beaubien et du Boulevard Pie-IX. Il avait une capacité de 4000 personnes. Il fut construit en 1960 et démoli en 1996[1]. L'aréna fut nommé d'après Paul Sauvé, premier ministre du Québec de septembre 1959 à janvier 1960.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'aréna fut le théâtre de certains des événements les plus importants de l'histoire politique moderne du Québec. Le 15 octobre 1970, dix jours après l'enlèvement de James Richard Cross, 3,000 personnes ont participé à un grand rassemblement à l'Aréna, scandant "FLQ, FLQ, FLQ!" sous les exhortations de Pierre Vallières, Charles Gagnon, Robert Lemieux, Michel Chartrand et d'autres[2]. Il fut le site de la célébration des victoires électorales du Parti québécois le 15 novembre 1976 et le 13 avril 1981. De plus, deux moments importants du référendum de 1980 y ont eu lieu. Le 14 mai 1980, le premier ministre fédéral Pierre Trudeau y a prononcé un discours majeur, et René Lévesque, premier ministre du Québec, y a prononcé son discours de concession le 20 mai, dans lequel il prononce la très célèbre phrase : "Si je vous ai bien compris, vous êtes en train de dire, à la prochaine fois[3]."

L'aréna Paul-Sauvé était aussi un des principaux lieux québécois de la lutte professionnelle locale. Au milieu des années soixante, Johnny Rougeau et son partenaire Bob Langevin créèrent « Les As de la lutte » et firent de l'aréna le principal site de leurs galas de lutte, de 1965 à 1975. L'aréna était aussi le domicile d'une franchise fondatrice de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le National de Rosemont y a joué deux saisons, de 1969 à 1971, terminant huitième et neuviève respectivement, avant de déménager à Laval. À la fin des années soixante, l'équipe montréalaise de crosse a joué dans l'aréna. La boxe a aussi été une attraction importante, et l'aréna a été le lieu de plusieurs combats mémorables.

Dans les années 1960 et 1970, plusieurs artistes se sont produits en spectacle, dont Jimi Hendrix et Cream en 1968, ABBA, Frank Zappa et The Mothers of Invention (le 4 juillet 1971) et The Animals (Eric Burdon) en mai 1968. Durant les Jeux olympiques d'été de 1976, l'aréna a accueilli des matches préliminaires de volleyball. Dans les dernières années de l'établissement, on y a joué au curling, au bingo, aux quilles, et on y a tenu des salons. En 1996, malgré les contestations, le maire de Montréal d'alors Pierre Bourque, prend la décision de faire démolir le Centre Paul-Sauvé, après une longue période de déclin, de coûts d'opération croissants et de fréquentation décroissante. L'aréna a fait place à une série de maisons de ville, de condominiums et de logements à prix modique, ainsi qu'à la rue Claude-Mouton.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. « Les grandes rues de Montréal — Boul. St-Michel », Ville de Montréal (consulté le 2010-01-03)
  2. William Tetley, Octobre 1970: Dans les coulisses de la crise, Les éditions Héritage inc., p. 26
  3. (en) « A La Prochaine Fois Référendum René Lévesque », YouTube,‎ 1980-05-20 (consulté le 2012-09-15)