Quick et Flupke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Quick et Flupke
Série
Les douze albums de Quick et Flupke
Les douze albums de Quick et Flupke

Scénario Hergé
Dessin Johan De Moor
Hergé
Première publication 1930-1941
Nb. d’albums 12

Quick et Flupke est une série d'albums de bande dessinée créée par Hergé. Les séries sont publiées dans les pages du journal Le Petit Vingtième à partir du 20 janvier 1930[1].

Les deux héros sont des enfants des rues de Bruxelles, et sont nommés Quick et Flupke (diminutifs pour, respectivement, Patrick et Philippe en brabançon). Les deux garçons causent de sérieux problèmes par accident, ce qui leur amène des ennuis avec leurs parents et la police, en particulier l'Agent 15[2]. Ils aiment fabriquer toutes sortes d'engins aussi inutiles que dangereux comme des avions à roulettes ou des planeurs.

Historique[modifier | modifier le code]

La couverture du numéro du Petit Vingtième du 20 janvier 1930 annonce dans les pages intérieures la présence d'un nouveau personnage nommé Quick. Il n'est pas encore question de Flupke, bien qu'il apparaisse à partir du troisième gag sous le nom de Sus, et dès le numéro suivant sous son nom définitif[1].

Les années 1930 à 1935 sont la période la plus fructueuse de la série, avec la création de 277 gags. Les six années suivantes, seuls 32 gags sont publiés[1]. De 1930 à 1941, la série est regroupée en 5 albums en noir et blanc[1].

Après la Seconde Guerre mondiale, les planches sont regroupées par séries. Les deux premières sont éditées en janvier 1949, la onzième et dernière série en janvier 1969. Six recueils des mêmes histoires sont ensuite tirés sous le nom Les Exploits de Quick et Flupke de 1975 à 1982.

Liste des albums en noir et blanc[modifier | modifier le code]

Nota : la chronologie et les titres évoqués ci-dessous sont établis à partir de l'étude de Marcel Wilmet, publiée en introduction du premier volume de l'édition en un coffret de deux tomes par Casterman en 2002, des aventures en noir et blanc des deux compères[3].

  • 1930 : Quick et Flupke gamins de Bruxelles
  • 1932 : Les nouveaux exploits de Quick et Flupke gamins de Bruxelles 2e série
  • 1934 : Les nouveaux exploits de Quick et Flupke gamins de Bruxelles 3e série
  • 1937 : Quick et Flupke gamins de Bruxelles 4e série
  • 1940 : Les nouveaux exploits de Quick et Flupke gamins de Bruxelles 5e série

Liste des albums actuels[modifier | modifier le code]

La maison d'édition Casterman réalise d'abord une édition reprenant les albums des années 1930 à 1950. Puis une nouvelle réédition est faite sous la forme de douze albums tirés de 1985 à 1991 ; les recueils de gags ne suivent pas l'ordre chronologique de leur création. Le premier volume n'est pas de Hergé mais est réalisé après sa mort par Johan De Moor. Les deux tomes suivants sont des adaptations, par Johan De Moor et les Studios Hergé, de gags de Hergé qui n'ont jamais été adaptés en couleurs (mais pas pour toutes les planches, seulement 50 % sont inédites dans le tome 2 par exemple, le reste étant disponible dans les 11 tomes originaux ou dans les 6 volumes doubles, souvent avec des couleurs différentes).

Tous les albums sont des recueils de gags de Hergé, sauf notés.

  1. Haute tension (septembre 1985)
    Johan De Moor sur des idées de Roger Ferrari
  2. Jeux interdits (septembre 1985)
    Hergé, adaptation des Studios Hergé
  3. Tout va bien (septembre 1985)
    Hergé, adaptation des Studios Hergé
  4. Toutes voiles dehors (septembre 1986)
  5. Chacun son tour (janvier 1986)
  6. Pas de quartier (janvier 1987)
  7. Pardon, Madame (janvier 1987)
  8. Vive le progrès (septembre 1987)
  9. Catastrophe (janvier 1988)
  10. Farces et attrapes (janvier 1989)
  11. Coups de bluff (janvier 1990)
  12. Attachez vos ceintures (janvier 1991)

Autres apparitions[modifier | modifier le code]

  • L'Agent 15 ressemble grandement (volontairement ?) aux Dupond et Dupont de la série Les Aventures de Tintin.
  • Quick et Flupke apparaissent parmi les personnages présents sur le quai de la gare au début du deuxième album, Tintin au Congo, dès le premier dessin[4].
  • Hergé les dessine encore, courant devant les Dupondt, parmi la foule venue assister au départ de l'Aurore dans l'album de Tintin, L'Étoile mystérieuse[5].
  • Sur la 4e de couverture de la collection grand format des albums de Tintin, ils sont sous l'affiche présentant les titres des albums, alors qu'ils se préparent à faire éclater la bouteille de whisky du Capitaine Haddock à l'aide d'un lance-pierre.
  • Les gags de Quick et Flupke sont adaptés à la télévision en une série animée de très courts épisodes par Johan De Moor en 1981.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Quick & Flupke Éditions en Noir et Blanc, Volume 1, Casterman 2002, note des éditeurs, p.5
  2. On connait son nom : Vertommen grâce à l'histoire parue dans le journal Tintin, page 9 du n° 7, 16 février 1950 (édition belge).
  3. Quick & Flupke Éditions en Noir et Blanc, Casterman, 2002, Vol. 1, p. 9, 10, 11, 13, 15
  4. Hergé, Tintin au Congo, Casterman, (ISBN 2 203 00101 1), p. 1
  5. Hergé, L'étoile mystérieuse, Casterman, (ISBN 2 203 00109 7), p. 20