Michel Vaillant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michel Vaillant (homonymie).
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la série Michel Vaillant. Pour le personnage, voir Michel Vaillant (personnage).
Michel Vaillant
Série
Vaillante Formule 1, voiture issue des albums de Michel Vaillant
Vaillante Formule 1, voiture issue des albums de Michel Vaillant

Auteur Jean Graton
Philippe Graton
Denis Lapière
Marc Bourgne
Benjamin Benéteau
Assistant Studio Jean Graton
Genre(s) Aventures
Policier

Personnages principaux Michel Vaillant
Steve Warson
Jean-Pierre Vaillant
Henri Vaillant
Lieu de l’action Un peu partout sur Terre

Pays Drapeau de la France France, Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale Français
Éditeur Graton
Dupuis
Collection Michel Vaillant
Première publication 1957
Nb. d’albums 72

Prépublication Le Journal de Tintin
Adaptations Voir la section concernée

Michel Vaillant est une série de bande dessinée créée par Jean Graton en 1957.

Présentation[modifier | modifier le code]

Michel Vaillant est un pilote de course automobile Français, courant pour la marque créée par son père : Vaillante. Il est un des meilleurs pilotes du monde mais il doit toujours régler des problèmes intérieurs ou extérieurs à la course.

Historique[modifier | modifier le code]

Le personnage de Michel Vaillant, créé par Jean Graton, fait son apparition en 1957 dans Tintin, dans une histoire courte en quatre planches intitulée La 24ème Heure. Suivront quatre autres histoires du même format consacrées à Michel Vaillant, qui testent l’accueil du public. Celui-ci est enthousiaste : les jeunes lecteurs de Tintin adoptent le héros de Jean Graton et le feu vert est donné pour la réalisation de la première aventure à suivre de Michel Vaillant. C'est le grand départ : La série sera publiée dans Tintin jusqu'en 1976.

Le premier album intitulé Le Grand Défi paraît en 1959. L'auteur est bientôt assisté d'une équipe regroupée sous le nom de studio Graton, tandis que son troisième fils, Philippe Graton, devient en 1994 le scénariste de la série.

Tout au long des décennies suivantes et des soixante-dix tomes de sa saga automobile, Jean Graton va créer un univers riche et cohérent. Il imagine toute une galerie de personnages : le clan Vaillant, le pilote américain Steve Warson, l'adversaire n°1 des Vaillant, le Leader, et sa fille Ruth, les « méchants » Bob Cramer et Hawkins... et emmène ses lecteurs sur les circuits d'Europe et d'Amérique : Le Mans, Indianapolis, Monaco… Des circuits représentés avec d’autant plus de réalisme et de minutie que le dessinateur prend l'habitude de s’y rendre en personne. Jean Graton devient même l’ami de nombreux pilotes, par exemple Jacky Ickx. Certains, tels Alain Prost, avoueront devoir leur vocation à la lecture de Michel Vaillant.

En 2007 sort le 70ème album de Michel Vaillant : ce sera le dernier de la saison 1 de la série. En effet, Philippe Graton met fin au studio Graton et décide, pour relancer la série, de choisir des auteurs à part entière. Pour développer ses nouvelles idées, il fait appel au scénariste belge Denis Lapière, puis il créée l'association de deux dessinateurs français : Marc Bourgne (chargé des storyboards et des personnages) et Benjamin Benéteau (dessinateur des décors, concepteur des voitures et des scènes de course). Au nom du fils, tome 1 de la seconde saison de Michel Vaillant, sort en novembre 2012.

Entre-temps, depuis le 1er janvier, 2010 Michel Vaillant est édité chez Dupuis[1] dans le cadre d'un contrat de partenariat entre Graton Éditeur et les Éditions Dupuis.

Personnages[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Liste des albums de Michel Vaillant :

Série 1

Nouvelle saison

Hors-série

Séries dérivées[modifier | modifier le code]

Jean Graton a également créé plusieurs séries dérivées de bandes dessinées ainsi que plusieurs albums promotionels ou spéciaux.

Dossiers Michel Vaillant[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Dossiers Michel Vaillant.

Les Dossiers Michel Vaillant sont des albums biographiques de personnes célèbres du monde de l'automobile regroupant BD, reportages, galeries... 14 tomes sont parus à ce jour.

Palmarès inédit[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Palmarès inédit.

Cette série comporte toutes les histoires écrites par Jean Graton (qu'elles se rapportent à l'automobile ou non) pour les journaux ou des magazines, on y trouve des histoires inédites de Michel Vaillant ainsi que la série La Famille Labourdet et Les Histoires de l'Oncle Paul.

Albums de Palmarès inédit :

  1. Michel Vaillant : Retour à Königsfeld, 2000
  2. Les Labourdet t. 1 : Ni toi... Ni lui!, 2001
  3. Ça, c'est du sport, 2002
  4. Les Labourdet t. 2 : La Rivale, 2002
  5. Michel Vaillant : Dossier V2001, 2003
  6. L'Inconnu du Tour de France, 2003
  7. Les Labourdet t. 3 : La vérité vient du désert, 2003
  8. Les Labourdet t. 4 : La Croisière du serpent, 2004
  9. L'Oncle Paul t. 1 : 12 Histoires vraies d'exploits et de découvertes, 2004
  10. Les Labourdet t. 5 : Le Faux Pas, 2005
  11. L'Oncle Paul t. 2 : 13 Histoires vraies héroïques et fantastiques, 2005
  12. L'Oncle Paul t. 3 : 12 Histoires vraies d'exploits en temps de Guerre, 2006
  13. Les Labourdet t. 6 : Jeux dangereux, 2006
  14. Les Labourdet t. 7 : Le Voisin de palier, 2007
  15. Les Labourdet t. 8 : Le Voyage de Pépé, 2007
  16. Les Labourdet t. 9 : Suspense à Noirmoutier, 2008

Julie Wood[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Julie Wood (bande dessinée).

La série Julie Wood raconte le parcours d'une jeune pilote motocycliste américaine, cette série est très inspirée de Michel Vaillant. Ce personnage fait son apparition dans la série Michel Vaillant.

Albums de "Julie Wood" :

Albums spéciaux[modifier | modifier le code]

Trois albums spéciaux ont été réalisés :

Petits formats[modifier | modifier le code]

Michel Vaillant a aussi été repris en petit format. D'abord chez Mon journal dans la revue Les Rois de l'Exploit (N°69 à 74), puis dans sa propre revue chez EPI (Éditions Presses Internationales) le temps de 4 numéros (1982-1983).

Petits Formats inédits de Michel Vaillant :

L'intégrale[modifier | modifier le code]

20 albums Michel Vaillant, L'intégrale sont disponibles sur le marché. Ce sont des albums rassemblant trois à quatre albums normaux ainsi que divers dossiers, esquisses et notes de l'auteur.

Albums publicitaires[modifier | modifier le code]

Michel Vaillant a également été utilisé dans des albums publicitaires réalisés pour des constructeurs automobiles comme Renault ou Ford, des groupes pétroliers comme Elf ou Chevron... Les albums de la série ont également fait l'objet de rééditions spéciales pour distribution commerciale dans des stations services, des bureaux de poste ou de grands évènements de sport mécanique.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Michel Vaillant a fait l'objet de plusieurs adaptations :

Véritables Vaillantes[modifier | modifier le code]

Vaillante Grand Défi, issue des albums

Plusieurs véritables Vaillantes ont été réalisées. La Vaillante Grand Défi est un modèle de voiture imaginé par Jean Graton. Réalisée à 16 exemplaires, elle apparait au cours du salon automobile de Paris en 1999. Elle est basée sur une Barquette Hommell et utilise la base mécanique d'une 306 S16. Elle était destinée à courir le 3Com Stars Challenge et apparaît dans le film Michel Vaillant.

Au cours de ce long métrage une Lola B98/10 à moteur Judd GV4 4.0L V10 est maquillée en Vaillante. De même, une Panoz LMP-1 Roadster-S à moteur Élan 6L8 6.0L V8 devient une Leader. Plusieurs Peugeot 206 de série deviennent également des Vaillantes.

Depuis 2012, un espace est consacré à Michel Vaillant dans le musée Autoworld de Bruxelles. On y retrouve une Vaillante Grand Défi ainsi qu'une Vaillante F1 (basée sur une Jordan Mugen Honda EJ11 de 2001).

Quelques erreurs[modifier | modifier le code]

Il existe quelques erreurs comme par exemple dès la toute première case du Grand Défi dans laquelle Montlhéry est mal orthographié (interversion entre le l et le h) ou - plus grave car invraisemblable - dans Le Circuit de la peur où l'on voit toute l'équipe allant de Paris à New-York en avion Caravelle alors que ce biréacteur est un moyen courrier n'ayant pas le rayon d'action suffisant pour traverser l'Atlantique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Michel Vaillant a rejoint l'écurie Dupuis », sur /www.michelvaillant.com (consulté le 16 septembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]