Cubitus (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cubitus
Série
Scénario Dupa
Pierre Aucaigne et Michel Rodrigue (Les Nouvelles Aventures de Cubitus)
Dessin Dupa
Michel Rodrigue (Les Nouvelles Aventures de Cubitus)
Couleurs Liliane Labruyère (tome 28)
Marcy (dès le tome 29)
Genre(s) Bande dessinée franco-belge

Personnages principaux Cubitus, Sémaphore, Sénéchal

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale Français
Éditeur Le Lombard
Nb. de pages 48
Nb. d’albums 45

Cubitus (Dommel en néerlandais) est une série de bande dessinée franco-belge humoristique créée par Dupa en 1968 dans Tintin. 39 albums ont été publiés de 1972 à 2002 par Le Lombard. Suite à la mort de Dupa en 2000, Le Lombard a confié la reprise de la série à Michel Rodrigue. Celui-ci réalise depuis 2005 avec l'aide du scénariste Pierre Aucaigne et depuis 2012 avec Erroc Les Nouvelles Aventures de Cubitus.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La série raconte les histoires de Cubitus, gros chien blanc débonnaire doué de parole. Cubitus vit dans une maison de banlieue avec son maître Sémaphore, marin à la retraite, et son voisin Sénéchal, son ennemi juré (bien qu'il arrive que ce dernier soit son meilleur ami ou son compagnon de route). Dans l'album Un chien peut en cacher un autre, le neveu de Cubitus (Bidule) fait son apparition dans la série et rencontre Sémaphore et Sénéchal.

Les personnages[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Cubitus : héros de la série, Cubi pour les intimes, c'est un chien blanc avec un sérieux embonpoint, une truffe noire et une queue jaune. Sémaphore l'a baptisé ainsi, en référence à l'os sur lequel Cubitus lui a fait pipi alors qu'il n'avait que quelques jours[1]. Étant d'abord un chien quadrupède aux poils tombant sur les yeux, Cubitus a fini par devenir plus anthropomorphique, se comportant presque entièrement comme un humain : il marche sur ses deux pattes arrières, possède des mains (qu'il met parfois dans les « poches » de sa fourrure), et peut faire tout ce qu'un humain est capable de faire. Ses passe-temps préférés sont manger, dormir et boxer Sénéchal.
  • Sémaphore : marin à la retraite, Sem pour les intimes, et « maître » de Cubitus, même si la relation maître - chien est souvent inversée. Il a tenté une expérience d'inventeur, notamment dans les téléfilms de Cubitus.
  • Sénéchal : chat noir et blanc, voisin et pire ennemi, punching-ball préféré, collègue ou parfois meilleur ami de Cubitus. À l'instar de Cubitus, Sénéchal marche sur ses quatre pattes dans les premiers tomes de la série.
  • Bidule : personnage apparu dans Les Nouvelles Aventures de Cubitus, il est le neveu de ce dernier. À l'exception de sa queue qui est orange, il ressemble trait pour trait à son oncle. Ne s'exprime que par des gazouillis.

Personnages récurrents[modifier | modifier le code]

  • Médor l'escargot : Médor est un escargot qui suit Cubitus pratiquement partout. Parfois quasiment invisible, il lui arrive de prendre la parole et parfois il fait partie intégrante du gag. Serait secrètement amoureux de Cubitus.
  • Ventenpoupe : vieil ami de Sémaphore, margoulin et aime s'incruster.
  • Victor : ordinateur hypersophistiqué et omniscient, monté sur chenilles et possédant une antenne dont l’extrémité rappelle fortement la queue jaune de Cubitus, doué de la parole et de capacités d'analyse et de prémonitions extraordinaires et incapable de mentir ; Cubitus fait la connaissance de celui-ci au cours de l'album 14, Pas de salades, quand Victor est « oublié » par son ancien propriétaire lors d'un déménagement. Après plusieurs péripéties pour retrouver ledit propriétaire, Cubitus et Sémaphore finissent par l'adopter définitivement. À la fin de l'album, sa batterie étant vide, Cubitus range Victor sous une cloche de verre avec la mention : « En cas de cafard, brisez la glace ». Victor fait une réapparition dans l'album 28, Copain toutes catégories, dans lequel il se fait kidnapper[1].
  • Manuel de Cotalos Y Mucho Gusto : fantôme d'un ancien pilote de course dont Sémaphore était un des plus grands fans étant enfant, sa voiture de prédilection était la Douze litres DeValpo. Las de hanter de vieux châteaux, il tombe littéralement amoureux de la moto de Sémaphore et décide de s'installer définitivement dans le side-car de celle-ci.
  • Dupa : apparaît de manière anecdotique dans ses albums (et même en arrière-plan sur la couverture du t.30 Au poil près), à l'instar d'Alfred Hitchcock dans ses films ou d'Hergé dans Les Aventures de Tintin. Cependant, contrairement à ces deux derniers, il arrive à Dupa de participer au gag (généralement étalé sur plusieurs pages) en prenant la parole notamment.
  • Marcellin : Jeune garçon, ami de Cubitus, on ne sait que peu de choses de lui. Marcellin serait le neveu de Sémaphore car il l'appelle « Tonton »[2]. Marcellin apparaît surtout dans le tome 1 Du meilleur tonneau, fait une ou deux apparitions peu après mais finit par disparaître complètement de la série.
  • Isidore : personnage mystérieux, apparemment connu et adoré de tous, mais dont Cubitus n'arrive jamais à voir le visage (n'apparaît que dans un seul album) [3].
  • Un petit canari jaune : ce petit canari jaune, dont on ne connaît pas le nom, accompagne Cubitus au début de ses aventures pour finir par disparaître. À l'instar de Médor l'escargot, il est assez discret mais prend de temps en temps la parole[3].
  • Polo et Jean-Marie : deux amis de Sémaphore qui chassent ensemble depuis vingt ans.
  • Une femme rencontrée sur internet : une femme que Sémaphore a rencontré sur internet ; ils ont dialogué ensemble pendant 18 mois.

Objets récurrents[modifier | modifier le code]

  • La niche de Cubitus : en apparence, Cubitus vit dans une niche rose à toit rouge tout ce qu'il y a de plus banal (si l'on excepte la petite cheminée sur le toit) ; mais l'intérieur est bien différent de ce que laisse entrevoir l'extérieur, elle est en effet incroyablement spacieuse et dotée de sa propre salle de bains, d'une fontaine, d'un grand lit à baldaquin notamment[3]. Elle abrite même les chutes du Niagara. À noter que dans les dessins animés tirés des aventures de Cubitus (cf. plus bas), l'intérieur de la niche est beaucoup plus proche de la taille d'une niche normale.
  • L’édredon de Cubitus : gros coussin rouge hypermoelleux (tellement moelleux que, selon les dires de Cubitus, Elizabeth Taylor lui aurait promis toute sa fortune en échange mais qu'il a refusé[4]) sur lequel Cubitus passe son temps à « roupiller ». Pour rien au monde, il ne voudrait s'en séparer.
  • La moto(cyclette) de Sémaphore : appelée « Titine » par Sémaphore et plutôt qualifiée de « monstre » par Cubitus, cette moto est présente dans chaque album, si ce n'est dans une grande partie des planches de Dupa. Motocyclette jaune-orange à side-car, elle est le cauchemar de Cubitus qui a horreur de s'asseoir dans le side-car et qui fait tout pour la saboter (comme mettre du sucre dans le réservoir) ou pour la vendre. Son side-car est hanté par le sympathique ectoplasme Manuel de Cotalos Y Mucho Gusto et elle a plusieurs fois connu le sinistre total[5].
  • La collection d'os de Cubitus : quoi de plus normal pour un chien que de posséder et de grignoter un os de temps en temps. Mais Cubitus en possède des centaines, voire des milliers (leur nombre est hautement incertain), jonchant le sol de la maison de Sémaphore (de la cave au grenier, en passant par le frigo) et de la niche de Cubitus ou bien enterrés dans le jardin.

Publications[modifier | modifier le code]

Périodiques[modifier | modifier le code]

  • Cubitus, dans Tintin, 1968-1988. Plus de 850 gags ou récits courts et quatre histoires à suivre (Alerte au pédalosaure, 1975 ; La Corrida des hippopotames casqués, 1978 ; Cubitus et la boîte qui parle, 1983 ; Pas de salade, 1985).
  • Cubitus, dans Tintin Sélection, 1968-1978. Une vingtaine de récits courts.
  • Cubitus, dans Hello Bédé, 1989-1993. Environ 180 gags ou récits courts et deux histoire à suivre (Cubitus et l'esprit égaré, 1989 ; Copains toutes catégories, 1992-3).

Albums par Dupa[modifier | modifier le code]

  1. Du meilleur tonneau, collection « Vedette » n°14, 1972.
  2. Un Oscar pour Cubitus, collection « Vedette » n°18, 1972.
  3. Cubitus 3eservice, collection « Vedette » n°26, 1974.
  4. Tout en caressant Cubitus, 1975.
  5. Cubitus chien sans souci..., collection « Jeune Europe » n°108, 1976.
  6. Alerte au pédalosaure, collection « Jeune Europe » n°112, 1977.
  1. Du meilleur tonneau, 1977. Reprise du premier album et d'une partie du deuxième de la première série.
  2. Cubitus illustre ses ancêtres, 1977.
  3. Un Oscar pour Cubitus, 1978. Reprise du troisième album et d'une partie du deuxième de la première série.
  4. La corrida des hippopotames casqués, 1979.
  5. Cubitus, pour les intimes, 1980
  6. Heureux qui, comme Cubitus, 1981
  7. Raconte-moi, Cubitus, 1982
  8. Tu le fais exprès, ou quoi ?!?, 1983
  9. L'ami ne fait pas le moine, 1984
  10. Cubitus et la boîte qui parle, 1984
  11. Chien sans souci, 1985. Reprise du cinquième album de la première série.
  12. Tu nous fais marcher, 1985.
  13. Chien fidèle, 1986.
  14. Pas de salades, 1986.
  15. Est-ce bien sérieux ?, 1987.
  16. Alerte au pédalosaure, 1987. Reprise du sixième album de la première série.
  17. Quand tu nous tiens, 1988.
  18. Tout en caressant, 1988. Reprise du quatrième album de la première série.
  19. Remets-nous ça !, 1989.
  20. Toujours avec deux sucres, 1989.
  21. L'esprit égaré, 1989.
  22. Les enquêtes de l'inspecteur Cubitus, 1990.
  23. Donne la belle papatte, 1990.
  24. Tout ça, c'est des histoires, 1991.
  25. Chien sans accroc, 1991.
  26. Cubitus se met au vert, 1992.
  27. Chat, ch'est du chien !, 1992.
  28. Copain toutes catégories, 1993.
  29. Cubitus fait toujours le beau, 1993.
  30. Au poil près, 1994.
  31. Cubitus et les cumulus de Romulus, 1994.
  32. Mon chien quotidien, 1995.
  33. Un bouquet garni pour Cubitus, 1996.
  34. Chien indispensable, 1997.
  35. L'héritage du Pastaga, 1998.
  36. Cubitus ne mord jamais, 1999.
  37. Si tous les gags du monde..., 2000.
  38. Ça n'arrive qu'à toi..., 2001. Album posthume.
  39. Tu te la coules douce..., 2002. Album posthume.

Les Nouvelles Aventures de Cubitus[modifier | modifier le code]

H.S. Cubitus fait son cinéma !, 2011

  1. En avant toute !, 2005.
  2. Un chien peut en cacher un autre, 2006.
  3. En haut de la vague !, 2007.
  4. Tous des héros !, 2008.
  5. La Truffe dans le Guidon !, 2009.
  6. Mon chien à moi !, 2010.
  7. Le chat du radin, 2012
  8. La guerre des boulons, 2013

Analyse[modifier | modifier le code]

La majorité des albums regroupe des gags d'une page, chaque gag possédant son propre titre. Certains albums regroupent une série d'histoires courtes de plusieurs pages (Les enquêtes de l'inspecteur Cubitus, Cubitus se met au vert) ou une seule histoire longue (Alerte au pédalosaure, Cubitus et la boîte qui parle, Pas de salades, L'héritage du Pastaga, Copain toutes catégories).

Comme six albums sont parus dans diverses collections du Lombard avant que Cubitus n'ait sa propre série, les numéros des albums de la série actuelle ne correspondent pas forcément à la date chronologique de parution de ces albums. Ainsi, ce n'est qu'en 1985, 1987 et 1988 qu'ont été réédités Chien sans souci... (1976), Alerte au Pédalosaure (1977) et Tout en caressant Cubitus (1975). Cette incohérence éditoriale se perçoit dans l'évolution du dessin entre ces volumes et ceux qui l'entourent.

Une des caractéristiques intéressantes de Cubitus est qu'il a conscience d'être un personnage de BD ou plutôt un héros de BD. Il connaît également très bien son créateur, auquel il reproche la plupart du temps toutes les avanies qu'il subit au cours de ses aventures avec des expressions du type : « Dupa, tu me paieras ça ! », ou encore: « On me dupa ! ».

L'humour, le style de dessin et l'univers ressemblent beaucoup à celui d'Achille Talon dessiné par Greg, avec qui Dupa a collaboré à plusieurs reprises. Nous retrouvons en effet le même environnement, pavillon de banlieue. Les mêmes antagonismes: Cubitus/Achille Talon avec Sémaphore/Papa Talon; Cubitus/Achille Talon avec Sénéchal/Lefuneste.

Clins d'œil[modifier | modifier le code]

Au travers de ses histoires, Dupa rend hommage à d'autres séries de bande dessinée, pour la plupart éditées aux éditions du Lombard :

Le neuvième album, L'Ami ne fait pas le moine est entièrement consacré à des parodies de bandes dessinées célèbres.

Dans les nouvelles aventures, l'hommage aux héros de bande dessinée est toujours présent, mais apparaissent également les hommages à des duos comiques, amis de Pierre Aucaigne, tels Shirley & Dino ou les Frères Taloche. Apparaissent également des parodies de grandes références de la culture populaire tels Star Wars, Le Seigneur des anneaux ou Harry Potter.

Dérivés[modifier | modifier le code]

Dessins animés[modifier | modifier le code]

  • Le studio Belvision a produit un court métrage d'après Cubitus dans les années 1970, en 1977 [réf. nécessaire].
  • La bande dessinée a été adaptée par des studios japonais en une série animée d'une centaine d'épisodes, le titre originel étant Don-don Domeru to Ron.

Déclinaison[modifier | modifier le code]

Outre les bandes dessinées et les dessins animés, Cubitus a été décliné sous forme de figurines, de timbres, de peluches ou bien encore de pogs. Il a également servi d'effigie pour la bonne cause, sous forme d'illustration pour post-it et pour magnet (en 2005 et 2006, dans le cadre de l'opération Cap 48 pour ce dernier type[8]).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Copain toutes catégories.
  2. Du meilleur tonneau.
  3. a, b et c Tout en caressant.
  4. Cubitus et la boîte qui parle.
  5. Alerte au pédalosaure
  6. L'ami ne fait pas le moine.
  7. Tous des héros !.
  8. Article de La Dernière Heure/Les Sports (La Dernière Heure/Les Sports)

Liens externes[modifier | modifier le code]