Pont routier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un pont routier est un pont supportant une route pour les véhicules automobiles, par opposition, par exemple, aux passerelles destinées aux piétons ou aux ponts ferroviaires recevant des lignes de chemin de fer. Le trafic supporté impose à l'ouvrage d'art certaines caractéristiques, notamment de résistance et de largeur.

Exemples[modifier | modifier le code]

  • acheminement câbles et réseaux

Un pont peut aussi cacher un réseau télécom : le cas du pont Mathilde à Rouen ( pont mixte béton + métal ) [1] Posé au cœur d'une ville il supportait 80 000 véhicules par jour jusqu'à un accident catastrophique le lundi 29 octobre 2012 (un poids lourd chargé d'hydrocarbures se renverse en arrivant à la tête sud du pont et prend immédiatement feu); l'incendie massif rend le pont inutilisable pour de longs mois[2]

Or la perte du pont est intéressante à double titre (mobilité + telecom). En effet le pont contenait de très nombreux câbles d'opérateurs de télécommunication. Il s'en est suivi une coupure affectant les particuliers, les réseaux mobiles et les accès pros tels distributeurs de billet mais aussi routage et téléphonieIP d'entreprises ou d'établissements hospitaliers parfois à plusieurs dizaines de km du pont. Quasi 3 jours pour rétablir tous les liens via un autre pont.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. pont Mathilde à Rouen
  2. pont Mathilde à Rouen Transports Seine maritime