Rondo (musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En musique classique, le rondo est une des formes les plus utilisées, généralement celles des derniers mouvements des sonates, symphonies, concertos, divertimentos ou toutes œuvres de musique de chambre. Basé sur l'alternance de couplets (B, C…) et d'un refrain (A), le rondo est le plus souvent d'un tempo rapide (Allegro, voire Presto ou Vivace) et d'un caractère gai et enjoué. Sa simplicité thématique est fréquemment contrebalancée par une recherche de virtuosité démontrant la maîtrise du ou des exécutants.

A / B / A / C / A / D / A / coda

Schématiquement, le refrain, quittant rarement la tonalité principale, débute et termine la consécution d'ordinaire suivie d'une coda. Les couplets sont thématiquement et rythmiquement contrastés, dans les tons voisins, empruntant parfois à l'écriture de la variation. Certains compositeurs ont complexifié cette forme, la fondant dans la structure sonate.

Quelques rondos célèbres[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Marc Honegger : Science de la musique : technique, formes, instruments en 2 volumes (Rondo V.2, p. 890) Paris — Bordas, 1976. (ISBN 2-04-019973-X)
  • Denis Arnold : Dictionnaire encyclopédique de la musique en 2 tomes, (Forme rondo T. I, p. 831) Université d'Oxford — Laffont, 1989. (ISBN 2-221-05654-X)

Articles connexes[modifier | modifier le code]