Nengo Nengo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nengo Nengo
Vue satellite de la NASA
Vue satellite de la NASA
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Tuamotu
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 18° 46′ 00″ S 141° 48′ 00″ O / -18.766667, -141.8 ()18° 46′ 00″ S 141° 48′ 00″ O / -18.766667, -141.8 ()  
Superficie 9 km2
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Tuamotu
Commune Hao
Démographie
Population 50 hab. (2002)
Densité 5,56 hab./km2
Autres informations
Découverte 1767
Fuseau horaire UTC-10

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Nengo Nengo
Nengo Nengo
Atolls de France

Nengo Nengo est un petit atoll de l'archipel des Tuamotu en Polynésie française, situé à 42 km au sud-est de Ravahere, son plus proche voisin, et à 100 km au sud-ouest d'Hao. Il est rattaché administrativement à la commune d'Hao.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'atoll de forme ovale s'étend sur 13 km de longueur et 8 km de largeur maximales pour une surface de terres émergées de 9 km2. Son vaste lagon intérieur de 67 km2 de superficie est dépourvu de passe corallienne.

D'un point de vue géologique, l'atoll est l'excroissance corallienne (de 45 mètres) du sommet du mont volcanique sous-marin homonyme (d'environ 4 744 km3), qui mesure 4 355 mètres depuis le plancher océanique ce qui en fait une des plus hautes montagnes sous-marines de l'archipel, formé entre 45,8 et 47,6 millions d'années[1]. Elle est située sur la chaîne des Tuamotu, orientée approximativement au N128°E.

Sa population s'élève à 54 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier Européen à avoir fait mention de Nengo Nengo fut l'Anglais Samuel Wallis qui l'aborde le 13 juin 1767[2],[3] et nomme l'atoll Prince William Henry Island[4]. C'est ensuite le navigateur français Louis Isidore Duperrey qui le visite, à bord du navire La Coquille, le 25 avril 1823 et le nomme Île Lostange puis le Britannique Frederick Beechey en fait mention le 27 février 1826 sous les deux noms[2].

Économie[modifier | modifier le code]

Nengo Nengo possède un aérodrome privé, propriété de la compagnie perlière de Robert Wan, inauguré en 1993. Situé à deux heures de vol de Papeete, l'atoll lui appartiendrait, et son accès serait réservé au tourisme haut de gamme[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nengo Nengo Seamount sur le catalogue Seamount de earthref.org
  2. a et b Les Atolls des Tuamotu par Jacques Bonvallot, éditions de l'IRD, 1994, (ISBN 9782709911757), pp.275-282.
  3. Tahiti et ses archipels par Pierre-Yves Toullelan, éditions Karthala, 1991, (ISBN 2-86537-291-X), p.61.
  4. Names of the Paumotu Islands, with the Old Names So Far As They Are Known par J.L. Young dans The Journal of the Polynesian Society, Volume 8, No. 4, December 1899, p.264-8
  5. Tahiti Presse, « Formule VIP à Nengo Nengo, sur l'atoll de l'empereur de la perle » consulté le 29 mars 2008.