Ravahere

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ravahere
Vue satellite de la NASA
Vue satellite de la NASA
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Tuamotu
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 18° 13′ 00″ S 142° 09′ 00″ O / -18.216667, -142.15 ()18° 13′ 00″ S 142° 09′ 00″ O / -18.216667, -142.15 ()  
Superficie 7 km2
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Tuamotu
Commune Hikueru
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte 1768 ou 1769
Fuseau horaire UTC-10

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Ravahere
Ravahere
Atolls de France

Ravahere est un atoll situé dans l'archipel des Tuamotu en Polynésie française qui constitue avec Marokau, distant au nord de 2 km, le sous-groupe des Îles Deux Groupes[1]. Celui-ci fait partie de la commune de Hikueru.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de Ravahere au sud et Marokau au nord.

Ravahere est situé à 123 kilomètres à l'est de Hao et à 64 kilomètres au nord-est de Nengonengo ainsi qu'à 737 km à l'est de Tahiti. Il forme avec Marokau situé à seulement 1,8 km un groupe de deux îles quasiment jointes. C'est un atoll de forme allongée de 20 km de longueur et de 9,5 km de largeur maximales pour une surface émergée de 7 km2. Son lagon, dépourvu de passe, couvre une superficie de 57 5 km2.

L'atoll est inhabité de manière permanente.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première description des atolls de Ravahere et de Marokau a été faite par Louis Antoine de Bougainville en 1768[réf. nécessaire]. Le 6 avril 1769, James Cook aborde l'atoll et l'associe dès cette date avec Marokau dans l'ensemble des Îles Deux Groupes[2]. L'atoll est ensuite visité le 28 février 1826 par le navigateur britannique Edward Belcher[2].

Au XIXe siècle, Ravahere devient un territoire français peuplé alors de près de 30 habitants autochtones vers 1850[3] où se développe la culture de la nacre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Names of the Paumotu Islands, with the Old Names So Far As They Are Known par J.L. Young dans The Journal of the Polynesian Society, Volume 8, No. 4, December 1899, p.264-8
  2. a et b Les Atolls des Tuamotu par Jacques Bonvallot, éditions de l'IRD, 1994, (ISBN 9782709911757), pp.275-282.
  3. Notices sur les colonies françaises, Étienne Avalle, éditions Challamel aîné, Paris, 1866, p.639.