Matureivavao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Matureivavao
Carte de l'île
Carte de l'île
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Tuamotu
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 21° 29′ 00″ S 136° 24′ 00″ O / -21.4833, -136.4 ()21° 29′ 00″ S 136° 24′ 00″ O / -21.4833, -136.4 ()  
Superficie 2,5 km2
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Tuamotu
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte 1605 (supposée)
Fuseau horaire UTC-10

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Matureivavao
Matureivavao
Atolls de France

Matureivavao ou encore Maturei Vavao est le plus gros atoll du Groupe Actéon dans l'archipel des Tuamotu, en Polynésie française. Il est rattaché administrativement aux Îles Gambier.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'atoll de Matureivavao est de forme ovoïde de 6,6 km de longueur et 4,6 km de largeur maximales pour 2,5 km2 de terres émergées et un lagon de 18 km2. Il est situé à 16 km au sud-est de Tenarunga et à l'ouest de Marutea ainsi qu'à 1 390 km de Tahiti.

D'un point de vue géologique, l'atoll est l'excroissance corallienne (de quelques mètres) du sommet du mont volcanique sous-marin homonyme, qui mesure 2 525 mètres depuis le plancher océanique, formé entre 31,0 et 38,6 millions d'années[1].

L'atoll est inhabité de manière permanente.

Histoire[modifier | modifier le code]

Matureivavao aurait été pour la première fois notifié par le navigateur portugais Pedro Fernández de Quirós le 5 février 1605 sans que cela soit parfaitement attesté[2],[3], sous la dénomination de Làs Cuatro Coronadas (les « quatre couronnées »). De façon assurée, la première mention non ambigüe date de 1833 par le navigateur Thomas Ebrill qui l'aborde sur son navire marchand Amphitrite, puis en janvier 1837 par le capitaine Edward Russell[3] venu sur son navire militaire HMS Acteon, donnant ainsi le nom au groupe d'îles[4].

Flore et faune[modifier | modifier le code]

Matureivavao suite au cyclone de 1983, a été intégralement replanté, sur l'ensemble de ses motus, de plusieurs milliers de cocotiers[5]. L'atoll accueille parmi sa flore une variété d'Amaranthaceae du genre Achyranthes aspera var. velutina[6]. Il présente par ailleurs la particularité d'être l'un des seuls atolls où aucun rat n'a été introduit[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Matureivavao Seamount sur le catalogue Seamount de earthref.org
  2. Tahiti et ses archipels par Pierre-Yves Toullelan, éditions Karthala, 1991, (ISBN 2-86537-291-X), p.61.
  3. a et b Les Atolls des Tuamotu par Jacques Bonvallot, éditions de l'IRD, 1994, (ISBN 9782709911757), pp.275-282.
  4. (en) Pacific Island: Eastern-Pacific - Geographical handbook series, James Wightman Davidson et Naval Intelligence Division, éditions Naval Intelligence Division, 1945, p.224.
  5. a et b (en) Review of the protected areas system in Oceania Arthur L. Dahl, IUCN Commission on National Parks and Protected Areas, United Nations Environment Programme, éd. IUCN, 1986, (ISBN 9782880325091), p.209.
  6. Flore de la Polynésie française par Jacques Florence, éditions IRD, 2004, (ISBN 9782709915434), p.50