Ahunui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ahunui
Vue satellite de la NASA
Vue satellite de la NASA
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Tuamotu
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 19° 37′ 00″ S 140° 23′ 00″ O / -19.616667, -140.38333319° 37′ 00″ S 140° 23′ 00″ O / -19.616667, -140.383333  
Superficie 5,7 km2
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Tuamotu
Commune Hao
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte 1826
Fuseau horaire UTC-10

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Ahunui
Ahunui
Atolls de France

Ahunui ou Fanga-taufa ou Nga-taumanga[1] est un atoll corallien situé dans l'archipel des Tuamotu en Polynésie française et rattaché à la commune de Hao.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte topographique d'Ahunui.

Ahunui est situé à 57 km au sud-est de Paraoa, l'atoll le plus proche, à 135 km au nord d'Hao, et à 938 km à l'est de Tahiti. C'est un atoll quasiment circulaire de 6 km de diamètre pour une surface de terres émergée de 5,7 km2 et un lagon de 34 km2 dépourvu de passe de communication avec l'océan.

D'un point de vue géologique, l'atoll est l'excroissance corallienne (de 775 mètres soit l'une des plus importantes des Tuamotu) du sommet d'un petit mont volcanique sous-marin homonyme de la plaque du Pacifique, qui mesure 2 640 mètres depuis le plancher océanique, formé il y a entre 42,4 et 44,2 millions d'années[2].

L'atoll est inhabité de manière permanente.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier Européen à avoir découvert l'atoll est l'explorateur britannique Frederick William Beechey qui l'aborde le 30 janvier 1826 qui le dénomme Byam Martin[3],[4] d'après l'amiral Thomas Byam Martin. L'île est parfois également appelée Cockburn[1].

En 1982-1983, Paul Zumbielh et sa compagne Danièle, passent plusieurs mois sur l'atoll. C'est son quatrième voyage sur Ahunui, il a pour projet de jeter les bases d'une ferme maritime en créant un élevage de nacres, ces huîtres géantes qui produisent les perles noires de Polynésie. C'est sans compter sur le passage de six perturbations tropicales, dont cinq atteignent l'intensité d'un cyclone qui vont traverser la Polynésie française : Lisa (dépression tropicale forte) 10-12 décembre 1982 ; Nano (cyclone tropical) 19-26 janvier 1983 ; Orama (cyclone tropical) 22-25 février 1983 ; Reva (cyclone tropical) 8-16 mars 1983 ; Veena (cyclone tropical) 9-13 avril 1983 ; William (cyclone tropical) 14-22 avril 1983. De cette aventure naitront un livre "Un Atoll et un Rêve" et un film 16mm de 52 min "Une Ile, un Homme, une Femme"[5].

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Ahunui possède dans son lagon une rare espèce d'huître perlière, la Pinctada maculata[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Names of the Paumotu Islands, with the Old Names So Far As They Are Known par J.L. Young dans The Journal of the Polynesian Society, Volume 8, No. 4, December 1899, p.264-8
  2. (en) Ahunui Seamount sur le catalogue Seamount de earthref.org
  3. Les Atolls des Tuamotu par Jacques Bonvallot, éditions de l'IRD, 1994, (ISBN 9782709911757), pp.275-282.
  4. Tahiti et ses archipels par Pierre-Yves Toullelan, éditions Karthala, 1991, (ISBN 978-2-86537-291-1), p.61.
  5. Un Atoll et un Rêve par Paul Zumbiehl, éditions Albin Michel, Collection "Aventure au XXe siècle",1985, (ISBN 2-226-02537-5)