Président de l'Inde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Président de l'Inde
(hi)भारत के राष्ट्रपति
(en) President of India
Image illustrative de l'article Président de l'Inde
Étendard présidentiel

Image illustrative de l'article Président de l'Inde
Titulaire actuel
Pranab Mukherjee
depuis le 25 juillet 2012

Création 26 janvier 1950
(Constitution de l'Inde)
Durée du mandat 5 ans, renouvelable
Premier titulaire Rajendra Prasad
Résidence officielle Rashtrapati Bhavan (New Delhi)
Rémunération 150 000 INR par mois
Site internet presidentofindia.nic.in
Politique en Inde
Image illustrative de l'article Président de l'Inde



Le président de l'Inde est le chef de l'État de la République de l'Inde. Il est formellement à la tête des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire et commandant en chef des Forces armées indiennes.

Le président est élu au suffrage indirect pour un mandat de cinq ans par un collège électoral composé des membres du Parlement (Lok Sabha et Rajya Sabha) et des législatures des États.

La Constitution indienne prévoit que le président exerce ses prérogatives directement ou par des agents subordonnés[1]. Toutefois, son pouvoir n'est que formel car le président est tenu de suivre les avis du Premier ministre, responsable devant la Lok Sabha et détenteur de facto du pouvoir exécutif avec le gouvernement.

La résidence officielle du président de l'Inde est Rashtrapati Bhavan à New Delhi. Il dispose également de résidences secondaires à Shimla et Hyderabad.

L'actuel et 13e président de l'Inde est Pranab Mukherjee, issu du Congrès national indien, élu en 2012. Il est le premier Bengali élu président[2].

Origine de la fonction[modifier | modifier le code]

Lorsque l'Inde devient indépendante le 15 août 1947, elle le fait sous la forme d'un dominion, l'Union indienne, dont le chef d'État reste le roi représenté en Inde par un gouverneur général. Le premier Gouverneur général est Louis Mountbatten, qui était jusque là Vice-roi de l'Empire des Indes. Il est remplacé en 1948 par un Indien, Chakravarthi Rajagopalachari.

Une nouvelle Constitution entre en vigueur le 26 janvier 1950. Elle fait de l'Inde une république parlementaire fédérale. Le roi et le Gouverneur général sont alors remplacé par un président de l'Inde.

Élection[modifier | modifier le code]

Conditions d'éligibilité[modifier | modifier le code]

L'article 58 de la Constitution fixe les conditions pour être éligible au poste de président :

  • être un citoyen indien ;
  • être âgé de 35 ans ou plus ;
  • être éligible à la Lok Sabha.

Une personne n'est pas éligible comme président si elle détient un poste rémunéré du gouvernement indien ou du gouvernement d'un État. Peuvent toutefois être candidats :

Si le vice-président, un gouverneur, un ministre ou un député est élu président, il est réputé avoir démissionné de son poste à la date du début de son mandat comme président.

Le Presidential and Vice Presidential Act de 1952 oblige les candidats à la présidence à déposer les signatures de 50 grands électeurs comme proposant et 50 grands électeurs comme secondant la candidature pour que son nom apparaisse sur le bulletin de vote[3]. Un candidat doit également faire un dépôt de 15 000 roupies à la Banque de réserve de l'Inde, ce dépôt lui est restitué s'il atteint un sixième des voix[4].

Procédure électorale[modifier | modifier le code]

Le collège électoral est composé :

Le mode de scrutin est prescrit par l'article 55 de la Constitution.

Les voix sont pondérés de manière à ce que les votes des membres du Parlement soit égaux au nombre total des votes des législatures des États, dans le respect du poids démographique de chacun des États. Ainsi, la population de chaque État est divisé par 1 000 puis ce chiffre est divisé par le nombre de députés de la Vidhan Sabha, ce qui donne le nombre de voix donné à chaque député de l'État. Les votes des membres du Parlement sont calculés en divisant le nombre de votes de tous les députés des États par le nombre de membres des deux chambres du Parlement.

L'élection a lieu en un seul tour selon le système du vote unique transférable.

Serment[modifier | modifier le code]

Le président, avant de prendre ses fonctions, est tenu de faire le serment suivant en présence du juge en chef de l'Inde (ou en son absence du juge de la Cour suprême avec le plus d'ancienneté)[5] :

« I, (nom), do swear in the name of God (or solemnly affirm) that I will faithfully execute the office of President (or discharge the functions of the President) of the Republic of India, and will to the best of my ability preserve, protect and defend the Constitution and the law, and that I will devote myself to the service and well-being of the people of the Republic of India. »

— Article 60, Constitution de l'Inde

« Moi, (nom), jure au nom de Dieu (ou affirme solennellement) que j'occuperai fidèlement la fonction de président de la République d'Inde et que je préserverai, protègerai et défendrai au mieux de mes capacités la Constitutions et la loi et que je me dévouerai au service du bien-être du peuple de la République d'Inde. »

Liste des présidents de l'Inde[modifier | modifier le code]

Nom Portrait Dates Parti politique Vice-président Notes
I Rajendra Prasad
(1884-1963)
26 janvier 1950 - 13 mai 1962 Congrès Sarvepalli Radhakrishnan Premier président de la République d'Inde[6],[7]. Il a participé au mouvement pour l'Indépendance[8] et est le seul président a avoir effectué deux mandats[9].
II Sarvepalli Radhakrishnan
(1888–1975)
Radhakrishnan.jpg 13 mai 1962 - 13 mai 1967 Indépendant Zakir Hussain Philosophe et écrivain, vice-chancelier de l’Université d'Andhra et de l'Université hindoue de Bénarès[10].
III Zakir Hussain
(1897–1969)
13 mai 1967 - 3 mai 1969 Indépendant Varahagiri Venkata Giri Vice-chancelier de l'Université musulmane d'Aligarh, récipiendaire de la Padma Vibhushan et de la Bharat Ratna[11]. Meurt en cours de mandat.
Varahagiri Venkata Giri
(1894–1980)
3 mai 1969 - 20 juillet 1969 Congrès Président par intérim après la mort de Zakir Hussain[12], il démissionne après quelques mois pour prendre part à l'élection présidentielle[13].
Mohammad Hidayatullah
(1905–1992)
20 juillet 1969 - 24 août 1969 Indépendant Juge en chef de l'Inde, récipiendaire de l'Ordre de l'Empire britannique[14], est président par intérim jusqu'à l'élection de V. V. Giri.
IV Varahagiri Venkata Giri
(1894–1980)
24 août 1969 - 24 août 1974 Congrès Gopal Swarup Pathak Seule personne à avoir été à la fois président par intérim et président, récipiendaire de la Bharat Ratna, précédemment ministre du Travail et Haut-Commissaire de l'Inde à Ceylan[15].
V Fakhruddin Ali Ahmed
(1905–1977)
24 août 1974 - 11 février 1977 Congrès Basappa Danappa Jatti Ministre avant d'être élu président, second président à mourir en cours de mandat[16].
Basappa Danappa Jatti
(1912–2002)
11 février 1977 - 25 juillet 1977 Congrès Président par intérim à la mort de Fakhruddin Ali Ahmed, précédemment ministre en chef de l'État de Mysore[16],[17].
VI Neelam Sanjiva Reddy
(1913–1996)
NeelamSanjeevaReddy.jpg 25 juillet 1977 - 25 juillet 1982 Janata Party Muhammad Hidayatullah Ministre en chef d'Andhra Pradesh[18], président de la Lok Sabha du 26 mars 1977 au 13 juillet 1977, il démissionne pour devenir président de l'Inde.
VII Giani Zail Singh
(1916–1994)
25 juillet 1982 - 25 juillet 1987 Congrès Ramaswamy Venkataraman Ministre en chef du Pendjab en mars 1972, ministre de l'Intérieur de l'Union en 1980[19].
VIII Ramaswamy Venkataraman
(1910–2009)
R Venkataraman.jpg 25 juillet 1987 - 25 juillet 1992 Congrès Shankar Dayal Sharma Emprisonné en 1942 par les Britanniques pour sa participation au mouvement pour l'Indépendance[20], membre du parlement provisoire en 1950, ministre des Finances puis de la Défense[21].
IX Shankar Dayal Sharma
(1918–1999)
Shankar Dayal Sharma 36.jpg 25 juillet 1992 - 25 juillet 1997 Congrès Kocheril Raman Narayanan Ministre en chef du Madhya Pradesh, ministre des Communications de l'Union, gouverneur de l'Andhra Pradesh, du Pendjab puis du Maharashtra[22].
X Kocheril Raman Narayanan
(1920–2005)
K. R. Narayanan.jpg 25 juillet 1997 - 25 juillet 2002 Congrès Krishan Kant Ambassadeur de l'Inde en Thaïlande, en Turquie, en Chine puis aux États-Unis[23], vice-chancelier de l'Université Jawaharlal Nehru[24].
XI A. P. J. Abdul Kalam
(né en 1931)
AbdulKalam.JPG 25 juillet 2002 - 25 juillet 2007 Indépendant Bhairon Singh Shekhawat Scientifique impliquée dans le développement des missiles balistiques et le programme nucléaire indien[25], récipiendaire de la Bharat Ratna. Surnommé le « président du peuple »[26],[27],[28].
XII Pratibha Patil
(née en 1934)
PratibhaIndia.jpg 25 juillet 2007 - 25 juillet 2012 Congrès Mohammad Hamid Ansari Première femme présidente de l'Inde, première femme gouverneure du Rajasthan[29],[30].
XIII Pranab Mukherjee
(né en 1935)
Pranab Mukherjee-World Economic Forum Annual Meeting Davos 2009 crop(2).jpg Depuis le 25 juillet 2012 Congrès Mohammad Hamid Ansari Ancien ministre des Finances, des Affaires étrangères et de la Défense[31].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Constitution of India, Ministry of Law and Justice, Government of India,‎ 1er décembre 2007, PDF (lire en ligne), p. 26
  2. Manisha Singh, « Pranab Mukherjee: The 13th President of India », Zee News,‎ 22 juillet 2012 (consulté le 27 mai 2013)
  3. « The President and Vice-President Election rules, 1974 », Ministry of Law & Justice, Government of India (consulté le 31 mai 2012)
  4. « Election to the president of India », Election commission of India (consulté le 27 mai 2013), p. 16
  5. (en) Pratiyogita Darpan, Pratiyogita Darpan, Pratiyogita Darpan,‎ octobre 2007 (lire en ligne), p. 67
  6. « Dr. Rajendra Prasad », The Hindu, India,‎ 7 mai 1952 (consulté le 30 novembre 2008)
  7. « Republic Day », Time,‎ 6 février 1950 (lire en ligne)
  8. « Rajendra Prasad's birth anniversary celebrated accessdate=30 November 2008 », The Hindu, India,‎ 10 décembre 2006
  9. Harish Khare, « Selecting the next Rashtrapati », The Hindu, India,‎ 6 décembre 2006 (consulté le 30 novembre 2008)
  10. Ramachandra Guha, « Why Amartya Sen should become the next president of India », The Telegraph,‎ 15 avril 2006 (consulté le 30 novembre 2008)
  11. « Zakir Husain, Dr. », Vice President's Secretariat (consulté le 30 novembre 2008)
  12. « Shekhawat need not compare himself to Giri: Shashi Bhushan », The Hindu, India,‎ 12 juillet 2007 (consulté le 30 novembre 2008)
  13. Shekhar Iyer, « Shekhawat will not resign to contest poll », Hindustan Times, India,‎ 25 juin 2007 (consulté le 4 janvier 2009)
  14. « Hidayatullah, Shri M », Vice President's Secretariat (consulté le 30 novembre 2008)
  15. « Giri, Shri Varahagiri Venkata », Vice President's Secretariat (consulté le 30 novembre 2008)
  16. a et b « Gallery of Indian Presidents », Press Information Bureau of the Government of India (consulté le 30 novembre 2008)
  17. « Jatti, Shri Basappa Danappa », Vice President's Secretariat (consulté le 30 novembre 2008)
  18. G.S. Bhargava, « Making of the Prez – Congress chief selects PM as well as President », The Tribune,‎ 30 juillet 2007 (lire en ligne)
  19. (en) Stanley A. Wolpert, India, University of California Press,‎ 1999 (lire en ligne), p. 217
  20. Sanjoy Hazarika, « Man in the News; India's Mild New President: Ramaswamy Venkataraman », The New York Times,‎ 17 juillet 1987 (lire en ligne)
  21. « Venkataraman, Shri R. », Vice President's Secretariat (consulté le 6 janvier 2009)
  22. Navtej Sarna, « Former President Dr. Shankar Dayal Sharma passes away », Embassy of India, Washington D.C.,‎ 27 décembre 1999 (consulté le 6 décembre 2008)
  23. « Narayanan, Shri K, R », Vice President's Secretariat (consulté le 6 décembre 2008)
  24. « The BJP's aim was to get rid of me » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Confederation of Human Rights Organizations. Consulté le 6 janvier 2009
  25. (en) M. V. Ramana, Reddy, C. Rammanohar, Prisoners of the Nuclear Dream, New Delhi, Orient Longman,‎ 2002 (lire en ligne), p. 169
  26. (en) Kavita Tyagi et Padma Misra, Basic Technical Communication, PHI Learning Pvt. Ltd. (ISBN 978-81-203-4238-5, lire en ligne), p. 124
  27. « 'Kalam was real people's President' », Hindustan Times,‎ 24 juillet 2007 (lire en ligne)
  28. Bindu Shajan Perappadan, « The people's President does it again », The Hindu, Chennai, India,‎ 14 avril 2007 (lire en ligne)
  29. Emily Wax, « Female President Elected in India », The Washington Post,‎ 22 juillet 2007 (lire en ligne)
  30. « Pratibha Patil is Rajasthan’s first woman governor », Express India,‎ 8 novembre 2008 (consulté le 6 décembre 2008)
  31. http://zeenews.india.com/news/exclusive/pranab-mukherjee-–-the-13th-president-of-india_789045.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]