Ramaswamy Venkataraman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ramaswamy Venkataraman

Ramaswamy Venkataraman (4 décembre 191027 janvier 2009[1]), fut vice-président du 31 août 1984 au 27 juillet 1987, puis président de l'Inde du 25 juillet 1987 au 25 juillet 1992.

Biographie[modifier | modifier le code]

Président indien (1987-92). Il commença une politique lorsqu’il devint avocat pour la Haute Cour de Madras en 1935 et fut rapidement associé à la formation du Congress Socialist Party. Lors des protestations contre le gouvernement britannique de 1942, il fut arrêté puis emprisonné pour deux années en raison de son importante implication pour le droit des travailleurs des docks indiens, des chemins de fer et des paysans à gages. En 1946, alors que l’indépendance de son pays était imminente, il fut partie de l’équipe d’avocat qui se rendit à Singapour pour défendre les droits des natifs indiens ayant collaboré avec les Japonais lors de la Seconde Guerre mondiale. Après l’indépendance, il fut depute au parlement de transition de 1950-52 puis à la Chambre Basse (Lok Sabha) en 1952-57; il fut le secrétaire du Congress Party de 1952 à 1954. Après avoir représenté son pays l’Organisation International du Travail, puis à l’ONU, il fut, de 1955 à 1979 au tribunal administratif de cette dernière organisation et son président à partir de 1968. Il retourna par la suite sur la politique provinciale de Madras à la demande du chef du gouvernement de l’époque qui lui confiera les ministères de l’Industrie, du Travail et du Transport entre 1957 et 1967, travaillant ainsi à accélérer l’industrialisation de cet état. Retiré pendant quelques années de la scène politique, il se refit élire à la Lok Sabha (1977-79, 1980-84). Dans le gouvernement d’Indira Gandhi, il détint plusieurs porte-feuilles dont celui des Finances (1980-82), des Affaires intérieures (1982), et de la Défense (1982-84) – avant d’être élu vice-président du pays en 1984. Son élection au poste de président en 1987, nomination purement honorifique marquera la cumulation de sa longue carrière politique. Il meurt à New Delhi, le 27 janvier 2009.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Former Indian president Venkataraman dies at 98 » Associated Press, 27 janvier 2009