Morarji Desai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Morarji Desai
Image illustrative de l'article Morarji Desai
Fonctions
4e Premier ministre de l'Inde
24 mars 197728 juillet 1979
(2 ans, 4 mois et 4 jours)
Élection 1977
Président Basappa Danappa Jatti (en)
Neelam Sanjiva Reddy
Coalition Janata Party
Prédécesseur Indira Gandhi
Successeur Charan Singh
Biographie
Date de naissance 26 février 1896
Lieu de naissance Bhadeli (Empire des Indes)
Date de décès 10 avril 1995 (à 99 ans)
Lieu de décès New Delhi (Inde)
Nationalité Indienne
Parti politique Congrès (jusqu'en 1969)
Congrès (O) (1969-1977)
Janata Party (1977-1988)
Janata Dal (après 1988)
Diplômé de Wilson College
Profession Fonctionnaire
Religion Hindouisme

Morarji Desai
Premiers ministres de l'Inde

Morarji Desai est un homme politique indien (29 février 1896 - 10 avril 1995). Il participe au mouvement de désobéissance civile contre les Britanniques et devient un membre influent du Congrès au sein de son État du Gujerat. Ministre du Commerce et de l'Industrie en 1956, puis des Finances en 1958, il démissionne en 1963, conformément au plan Kamaraj (en). Candidat malheureux à la tête du gouvernement face à Indira Gandhi à la mort de Lal Bahadur Shastri en janvier 1966, il devient néanmoins l'année suivante son vice-Premier ministre et ministre des Finances. Représentant de l'aile conservatrice du parti du Congrès, il entre en conflit avec Indira Gandhi qui lui retire son portefeuille en juillet 1969. Lors de la scission du parti, il forme avec la vieille garde le Congrès(O) pour Old ou Organisation et devient un des chefs de l'opposition. Réélu député en 1971, il rejoint le mouvement de protestation de J.P. Narayan et est arrêté lors de la proclamation de l'état d'urgence en 1975 par Indira Gandhi. Relâché le 18 janvier 1977, il est membre avec le Congrès (O) de la coalition du Janata lors du retour des élections libres. Premier ministre de l'Union indienne du 24 mars 1977 au 15 juillet 1979, il dirige le premier gouvernement non congressiste de l'histoire de l'Inde et succède à Indira Gandhi après la fin de l'état d'urgence. Les dissensions au sein de la nouvelle coalition gouvernementale le poussent à la démission.