Le Maître (Doctor Who)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Maître.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Le Moine (Doctor Who).
le Maître
Personnage de fiction apparaissant dans
Doctor Who.

Origine Gallifrey
Espèce Seigneur du Temps
Activité(s) Ennemi du Docteur, Ami, Amant

Interprété par Roger Delgado
Peter Pratt
Geoffrey Beevers
Anthony Ainley
Gordon Tipple
Eric Roberts
Derek Jacobi
John Simm
William Hughes (jeune Maître)
Michelle Gomez
Série(s) Doctor Who
Première apparition Terror of the Autons
Saison(s) 8, 9, 10, 14, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 26 et téléfilm (Première série)
3, 4 et 8 (Deuxième série)

Le Maître est un personnage fictif de la série Doctor Who. Le Maître est, comme le Docteur, un Seigneur du Temps, mais il a choisi de faire le mal. Ennemi récurrent du Docteur, il tente de prendre possession de la Terre à de nombreuses reprises. Il fut créé par le producteur Barry Letts et les scénaristes Terrance Dicks et Robert Holmes afin d'être un antagoniste comparable à ce que le Professeur Moriarty est à Sherlock Holmes. Tout comme le Docteur, le véritable nom du Maître demeure inconnu, bien qu'il soit dit dans le roman Divided Loyalties qu'il était connu sous le nom de Koschei à l'académie, The Dark Path explique que le Maître a ensuite pris ce nom pour alias, avant de se faire appeler le Maître, suite aux événements de cet autre roman.

Personnage dans l'ancienne série[modifier | modifier le code]

Le Maître incarné par Roger Delgado[modifier | modifier le code]

Le Maître apparaît pour la première fois en 1971 dans l'épisode Terror of the Autons sous les traits de l'acteur Roger Delgado. Le Docteur et lui se connaissent et étaient déjà ennemis à l'époque où le Docteur vivait sur Gallifrey. Un Seigneur du Temps, venu prévenir le Troisième Docteur, suggère même que le Maître est considéré comme étant un meilleur étudiant que le Docteur. Le Maître tente d'instaurer une invasion des Nestenes sur Terre en se servant d'Autons et de jonquilles en plastiques provoquant l'asphyxie. Au cours de l'épisode, le Maître tente par plusieurs fois de tuer le Docteur même s'il a du respect pour lui car il le considère comme le seul adversaire à sa mesure. Le Docteur et lui repoussent finalement l'invasion Nestene. À la fin de l'épisode, le Maître est obligé de rester sur Terre car le Docteur a saboté son TARDIS, mais le récupérera lors de l'épisode suivant, The Mind of Evil.

Le Maître est doté d'un pouvoir de persuasion et d'hypnotisme mais quelqu'un doté d'une forte volonté peut lui résister. C'est un professionnel dans l'art du déguisement. Il tue régulièrement ses ennemis en les rapetissant afin de les étouffer.

Saison 8[modifier | modifier le code]

La confrontation entre le Docteur et le Maître dure pendant toute la saison 8 de la première série, une idée que regretteront les scénaristes, ayant eu l'impression que le schéma restera le même : le Maître s'allie à une puissance extra-terrestre contre le Docteur, il s'aperçoit que cette puissance va le détruire et aide le Docteur puis il s'enfuit. Dans The Mind of Evil, le Maître se sert d'une machine permettant d'extraire les pulsions mauvaises chez les prisonniers afin de prendre la tête d'une prison et voler un missile nucléaire. Il s'apercevra que la machine est en réalité un symbiote extra-terrestre qui lui veut du mal et aidera le Docteur à l'anéantir. Dans The Claws of Axos, le Maître négocie avec Axos, une entité globalisante qui l'a emprisonné, l'absorption de l'énergie de la Terre. Il devra néanmoins s'allier avec le Docteur afin de récupérer son TARDIS en emprisonnant Axos dans une boucle temporelle. Dans Colony in Space, le Maître tente de retrouver une arme extrêmement puissante sur une planète servant de colonie spatiale à des Terriens du futur exilés. Il croise la route du Docteur, envoyé par les Seigneurs du Temps et lui propose de régner sur la galaxie avec lui. Le Docteur refuse peu de temps avant que la ville dans laquelle se trouvait le dispositif ne s'effondre. Dans The Dæmons, le Maître invoque une ancienne race d'extra-terrestre enfouie dans les tréfonds de la Terre se faisant passer pour un démon. Ceux-ci sont finalement prêts à lui donner leur pouvoir, mais un événement inattendu provoque leur mort. À la fin de cet épisode, le Maître est arrêté et enfermé par les soldats de UNIT.

Saison 9[modifier | modifier le code]

Le Maître revient au cours du troisième épisode de la saison 9 The Sea Devils où après avoir hypnotisé le gardien de la prison d'UNIT chargé de le maintenir, il tente de réanimer une race de siluriens, enfouis sous les mers et surnommés « les Démons de la Mer ». Réussissant à faire croire aux siluriens qu'il est nécessaire d'attaquer les humains, ses plans vont être contrecarrés par le Docteur, même s'il réussit à s'enfuir à la fin de l'épisode.

Saison 10[modifier | modifier le code]

Le Maître revient au milieu du troisième épisode de la saison 10 Frontier in Space où il tente de provoquer une guerre entre l'empire Terrien et l'empire Draconien. Il envoie des Ogrons piller des vaisseaux et utilise un appareil hallucinogène pour que chaque faction pense que le pillage est le fait de l'autre race. Sa manigance est éventée par le Docteur, mais le Maître réussit à l'envoyer dans un piège sur la planète des Ogrons et révèle être devenu l'allié des Daleks. Il sera néanmoins contraint de s'enfuir, le Docteur ayant provoqué un mouvement de panique dans les rangs des Ogrons.

Le Maître devait revenir une dernière fois dans la saison 11 et se sacrifier pour le Docteur mais l'acteur Roger Delgado trouva la mort dans un accident de voiture trois mois après la diffusion de Frontier in Space[1].

Le Maître défiguré[modifier | modifier le code]

Le Maître réapparaît 3 ans plus tard en 1976 dans l'épisode The Deadly Assassin. C'est alors une sorte de squelette décati aux yeux exorbités et l'on ne peut savoir s'il s'agit de la même personne totalement défigurée ou d'une nouvelle régénération. Son personnage est une marionnette dont la voix est celle de Peter Pratt. Au bout de ses régénérations, il est impliqué dans une machination visant à tuer le président des Seigneurs du Temps et cherche à récupérer la clé de Rasillon permettant d'ouvrir l'Œil de l'Harmonie, source originelle de puissance des Seigneurs du Temps. Ce faisant cela lui offrirait de nouvelles régénérations au prix de la destruction de Gallifrey. Il finit par être poussé dans un trou par le Quatrième Docteur. Alors que les autres Seigneurs du Temps le croient mort, on le voit s'enfuir à bord de son TARDIS.

Le Maître incarné par Anthony Ainley[modifier | modifier le code]

Saison 18[modifier | modifier le code]

5 ans plus tard, en 1981, ayant décidé de faire revenir un ancien ennemi afin de facilité la transition entre le 4eme et le 5eme Docteur, le producteur John Nathan-Turner et le script-éditor (responsable des scénarios) Christopher H. Bidmead mettent en place une trilogie basé sur le retour du Maître. Dans « The Keeper of Traken », le Maître réapparaît après s'être fait passé pour Melkur, une entité cachée dans une statue. Le but du Maître était de prendre possession de la Source, un artefact lui permettant de devenir le Gardien de Traken, un être puissant. Son corps est toujours décharné, même si cette fois-ci, il est joué par Geoffrey Beevers au lieu d'être joué par une marionnette. À la fin de l'épisode, il échoue à gouverner la Source, mais réussit à prendre le corps de Tremas, un consul qui avait aidé le Docteur et joué par Anthony Ainley.

Dans l'épisode suivant, « Logopolis » il piège le TARDIS du Docteur alors que celui-ci se rend à Logopolis, la ville des savants mathématiciens. Espérant trouver un immense pouvoir dans cette ville, il entame sa destruction ce qui provoque par ricochet, la destruction de l'univers. Le Docteur et le Maître parviennent à empêcher la catastrophe en utilisant les radio-téléscope d'un projet scientifique Terrien. Alors que le Maître cherche à s'en emparer afin de faire chantage sur l'univers, le Docteur réussi à l'en empêcher mais chute de la structure, ce qui entraîne sa mort et sa régénération.

Saison 19[modifier | modifier le code]

Dans le premier épisode de la saison, « Castrovalva », le Maître tend un piège au nouveau Docteur. Ayant fait prisonnier Adric un compagnon du Docteur ayant une aptitude mathématique hors du commun, il parvient à amener le Docteur à Castrovalva, une ville créé par lui-même dans laquelle personne ne peut s'enfuir. Le Maître finir par être enseveli dans les décombres de la ville.

Depuis lors, le producteur cherche à faire intervenir le Maître au moins deux fois par ans. Ainsi, dans « Time-Flight » le Docteur retrouve le Maître perdu dans des temps préhistorique et tentant de réparer son TARDIS en s'appropriant une source d'énergie sur la Terre primitive. Alors qu'il tente de reconquérir la Terre, le Docteur le renvoi dans l'espace-temps.

Saison 20[modifier | modifier le code]

Dans « The King's Demons », il tente d'empêcher l'instauration de la Magna Carta en remplaçant le roi Jean sans Terre par un robot nommé Kamelion qu'il a rapporté de ses voyages. Celui utilisera son propre libre arbitre afin de suivre le Docteur et voyagera même un temps avec lui dans le TARDIS.

Il est naturellement présent dans l'épisode anniversaire « The Five Doctors » où ce sont les Seigneurs du Temps qui lui donnent pour mission, en échange d'un nouveau set de régénérations, de secourir les différentes incarnations du Docteur, emprisonnés par une force inconnue dans une zone interdite de Gallifrey. Bien entendu, certains Docteurs refusent de le croire, même lorsqu'il présente des preuves. Il tentera finalement de profiter de la situation mais échouera et sera une nouvelle fois chassé de Gallifrey.

Saison 21[modifier | modifier le code]

Dans « Planet of Fire » le Maître tente de reprendre le contrôle de Kamelion, ce qu'il réussi à faire. Se faisant passer pour un prophète il tente d'utiliser le volcan de la planète Sarn afin de se régénérer. En effet dans la dernière partie de l'épisode, on découvre que le Maître est devenu minuscule suite à une expérience ayant mal tournée avec son compresseur de tissus. Lorsqu'il se met à utiliser les flammes des volcans de la planète, il retrouve sa taille normale, mais les flammes finissent par le consumer sous les yeux du Docteur qui hésite à bouger.

A l'époque, il était envisagé que cet épisode soit le dernier joué par Anthony Ainley (son contrat arrivant à expiration) et la fin fut écrite de sorte à pouvoir se débarasser du personnage si jamais Ainley refusait de jouer. A noter que celui-ci termine par la phrase "tu ne vas quand même pas tuer ton propre..." laissant entendre que le Docteur et le Maître sont plus proche qu'on ne le pense. Ce lien ne sera jamais expliqué et la novélisation de l'épisode supprimera complètement cette phrase. De plus, on ne saura pas comment celui-ci a survécu aux flammes.

Autres saisons[modifier | modifier le code]

Dans The Mark of the Rani, il s'associe avec une autre Seigneure du Temps maléfique, la Rani ("reine" en hindou), contre le Sixième Docteur.

Alors que le Docteur affronte le Valeyard, version maléfique de lui-même, dans The Trial of a Time Lord », le Maître lui vient en aide, craignant en effet plus le Valeyard que le Docteur.

Enfin, après 3 ans d'absence, il fait une dernière apparition dans Survival, dernier épisode de la série originale, où il a pris le contrôle (à ses dépends) d'un peuple félin, les Cheetahs, et affronte le Septième Docteur.

Le Maître incarné par Eric Roberts[modifier | modifier le code]

Il est l'antagoniste principal du téléfilm de 1996, Le Seigneur du Temps. En préambule, il est expliqué que l'incarnation précédente a été capturée puis exécutée par les Daleks, qui lui ont toutefois accordé une dernière volonté : que le Docteur ramène ses cendres sur Gallifrey. C'était en réalité un piège : revenant sous la forme d'une sorte de serpent visqueux, il provoque l’atterrissage d'urgence du TARDIS du Docteur à San Francisco la veille de l'an 2000 et prend ensuite le contrôle du corps d'un ambulancier, joué par Eric Roberts. Son but est dès lors de capturer le Docteur et de se servir de la source d'énergie de son TARDIS, l’Œil de l'Harmonie, afin de lui voler ses régénérations. Pour cela, il use encore une fois de ses capacités pour manipuler les compagnons du Docteur, mais celui-ci, après un combat final, jette le Maître à l'intérieur de l'Œil, marquant ainsi la fin apparente du Seigneur du Temps maléfique.

Réapparition dans la nouvelle série (2005)[modifier | modifier le code]

Le Maître incarné par John Simm (2007 ; 2009-2010)[modifier | modifier le code]

Mort à la fin du téléfilm de 1996 Le Seigneur du Temps, on apprend par la suite qu'il a été ressuscité par les Seigneurs du Temps, afin de participer à la Guerre du Temps.

Affiche électorale de Harold Saxon

Dès qu'il a vu la défaite contre les Daleks approcher, le Maître, incarné par Derek Jacobi, a fui aussi loin qu'il a pu, c'est-à-dire vers la fin de l'univers, en l'an 100 milliards.

Pour se protéger des Daleks et de la Guerre du Temps, il se transforma en humain, enfermant dans une montre (et ainsi oubliant) son passé de Seigneur du Temps par la même occasion. Une fois humain, il se mêla au reste de l'humanité, qui tentait d'échapper à la fin de l'univers. Il redevint Seigneur du Temps après une rencontre avec Le Docteur et retourna sur Terre, en 2007, en volant le TARDIS de ce dernier, non sans s'être régénéré après avoir été électrocuté par son ancienne assistante. Une fois revenu sur Terre (à Londres), le nouveau Maître, joué par John Simm, se fait élire Premier Ministre britannique sous le nom de Harold Saxon grâce à un champ télépathique mondial et fait ensuite régner une dictature de fer sur la Terre aux cotés de sa nouvelle femme Lucy, aidé par les Toclaphanes, qu'il présente comme une race extraterrestre. Les Toclaphanes sont en réalité les derniers humains de l'univers (avec qui le Maître vivait avant de retrouver sa mémoire et de revenir sur Terre), qui, dans un dernier espoir de survie, se sont « robotisés » et ressemblent maintenant à des sphères de métal en lévitation contenant uniquement la tête de leur propriétaire.

Le Maître meurt finalement tué par sa femme revenue à la raison à la fin de la saison 3 (d'une balle de pistolet ; il refuse néanmoins de se régénérer, ce afin de « blesser » psychologiquement le Docteur), et la ligne temporelle de son invasion de la Terre est effacée. Cependant, il ressuscite dans La Prophétie de Noël (fin de la saison 4), par le biais d'un « culte de Harold Saxon » encore actif après sa mort. Utilisant une technologie extraterrestre tombée sur Terre, il conquiert la planète en transformant chaque être humain en une réplique de lui-même. Les seuls humains épargnés sont Donna Noble, protégée grâce à une « protection » établie par le Docteur à l'issue de son « hybridation » mi-humaine mi-Seigneur du Temps, et le grand-père de cette dernière, Wilfred Mott, à l'abri dans une cage de verre Vinvocci au moment de la transformation. Une fois le Maître devenu maître du monde, les Seigneurs du Temps utilisent le lien qu'ils ont créé avec ce dernier (le bruit de tambours qu'il entend depuis toujours dans sa tête) pour s'échapper du verrou temporel où leur planète se trouvait confinée et tentent de revenir dans l'univers, avec pour but de mettre fin à toute forme de vie, eux subsistant sous forme d'entités d'énergie pure. Le Maître, comprenant que le bruit qui le hantait depuis son enfance n'était qu'un lien psychique installé par les Seigneurs du Temps pour leur permettre de revenir, décide de les combattre et les renvoie dans le verrou temporel, y allant lui-même en repoussant Rassilon. Il n'y a cependant encore aucune confirmation sur le fait qu'il soit mort ou non, prisonnier de la Guerre du Temps, ou autre part. Dans la première partie de l'épisode final de la Saison 8 , l'énigmatique Missy se révèle être une réincarnation féminine du Maître.

John Simm, interprète du Maître dans les saisons 3 et 4 de la deuxième série

Le Maître incarné par Michelle Gomez (2014)[modifier | modifier le code]

Le Maître revient dans l'épisode La Nécrosphère, cette fois-ci sous les traits de Missy, interprétée par Michelle Gomez (en).

Précédentes apparitions de « Missy » dans la saison 8[modifier | modifier le code]

Missy apparaît pour la première fois dans le premier épisode de la saison 8, En apnée. On la voit accueillir un homme mécanique mort sous les yeux du Docteur, dans un lieu paradisiaque qu'elle présente comme la Terre Promise que l'homme recherchait de son vivant.

Relations avec le Docteur et personnalité[modifier | modifier le code]

La relation qui l'unit au Docteur est entre l'amitié et la rivalité. Dans un épisode, il se déclare son propre... mais la réplique est coupée laissant libre interprétation. Lors de leurs rares moments à travailler ensemble, du même côté, ils semblent très proches. Un palier est franchi avec le baiser de la saison 8 de la nouvelle série, mais il reste plus un jeu qu'une véritable déclaration.

Le Maître, de sa qualité de Seigneur du temps subit en même temps qu'un régénération, un changement modéré de personnalité, en gardant ses souvenirs. Comme trait commun, on note par exemple une propension aux costumes sombres et à la grandiloquence.

Ses relations avec le personnage principal sont particulièrement ambiguës. Il est désigné par le Docteur lui-même comme son « meilleur ennemi » lui tenant à la fois lieu de meilleur ami et d'ennemi récurrent. Il n'est toutefois pas le pire ennemi du Docteur, en tout cas celui-ci ne le considère pas comme tel. En effet, dans l'épisode où apparaissent leurs cauchemars respectifs, alors que celui du Maître est un triomphe du Docteur, la pire crainte de son antagoniste est une attaque de Daleks et autres Cybermens dont le Maître est absent.

Caractéristiques du Maître incarné par John Simm[modifier | modifier le code]

La psychologie « récente » du Maître est complexe. Censé être le guerrier parfait de la race des Seigneurs du Temps, il n'est en réalité que guidé par une question obsédante, qu'il cherche à résoudre à tout prix : le bruit de tambours qu'il entend en permanence dans sa tête s'arrêtera-t-il un jour ? Ce bruit, quatre simples battements, qui a « envahi » son esprit lors de son initiation face au Vortex du Temps, et qu'il décrit lui-même comme « un appel à la guerre », l'a rendu peu à peu fou, jusqu'à en devenir son trait de caractère principal.

Cette obsession pour le bruit des tambours dicte aussi sa relation avec le Docteur. Même s'ils sont clairement ennemis, le Docteur montre à plusieurs reprises qu'il ne souhaite qu'aider le Maître, et lui permettre de sortir de sa folie. Le Maître, de son côté, ne veut que faire taire les tambours, et cherche à assouvir la soif de pouvoir de cet « appel à la guerre » en gagnant le plus de contrôle possible ; il reconnaît néanmoins un lien « d'amitié » avec le Docteur, puisqu'ils sont les derniers représentants de leur race après la Guerre du Temps. Ainsi, lorsque le Maître meurt dans les bras du Docteur à la fin de la saison 3 (voir ci-dessous), ce dernier lui demande de se régénérer, lui rappelant les moments qu'ils ont passés ensembles et expliquant « Nous sommes les deux derniers... Il n'y a personne d'autre ».

De manière générale, le Maître est un personnage charismatique, maniant une forme d'humour assez particulière (on le voit par exemple faire des grimaces aux membres du Conseil des Ministres avant de les gazer dans la saison 3). Dans la troisième saison, il est d'un naturel dynamique, aimant danser et écouter de la musique, ce qui contraste grandement avec son personnage de dictateur. Dans la quatrième saison, sa personnalité est plus sombre, bien que toujours assez proche de celle de la saison précédente.

Apparitions du Maître[modifier | modifier le code]

Ancienne série[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Webcasts[modifier | modifier le code]

Nouvelle série[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Shannon Sullivan, « Frontier in Space », A Brief History of Time Travel,‎ 2007-08-07 (consulté le 6 septembre 2013)