The Mind of Evil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Mind of Evil
Épisode de Doctor Who
Doctor Who logo 1970-1973, 1996.svg
Le logo de la série (période 1970-1973)

Titre original The Mind of Evil
Numéro d'épisode Saison 8 (1re série)
Épisode 2 (ou 56)
Code de production FFF
Réalisation Timothy Combe
Scénario Don Houghton
Production Barry Letts
Durée 6 x 24 minutes
Diffusion 30 janvier 1971 au 6 mars 1971 sur BBC One
Personnages Docteur :
3e
Compagnons :
Jo Grant
Brigadier Lethbridge-Stewart
Chronologie
Précédent Terror of the Autons The Claws of Axos Suivant
Liste des épisodes

The Mind of Evil (L'esprit du mal) est le cinquante-sixième épisode de la première série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who. Il fut originalement diffusé en six parties, du 30 janvier au 6 mars 1971.

Résumé[modifier | modifier le code]

Un certain Professor Keller aurait créé un appareil qui enlève les pulsions négatives dans la tête des criminels. Assistant, à la prison de Stangmoor, à une démonstration de cet appareil, le Docteur et Jo vont être les témoins de morts assez étranges.

Distribution[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Docteur et Jo arrivent à l'imposante prison de Stangmoor afin d'assister à une démonstration du "dispositif Keller", une machine qui a pour fonction d'extraire les mauvais penchants des criminels et de les insérer dans une boite. Le Docteur juge le dispositif tout à fait grotesque et au cours de l'expérience, le prisonnier attaché à la machine se met à hurler et finira par mourir. Restant sur place pour enquêter, le Docteur et Jo assistent à des morts étranges : un homme finit dévoré par des rats inexistants, un autre se noie dans une pièce dépourvue d'eau et le Docteur aura l'impression de revoir la scène d'un monde qu'il a vu disparaître dans la pièce où il se tient.

Pendant ce temps, le Brigadier est chargé de surveiller l'organisation d'un traité de paix entre différentes nations. Chin Lee, la capitaine de la délégation chinoise, a un comportement étrange. Lorsque l'un de son délégué meurt, le Brigadier s'aperçoit qu'elle a mis une demi-heure avant de la prévenir après avoir découvert le corps. La jeune femme échappe à la surveillance du sergent Benton et s'avère être sous l'hypnose du Maître. Celui-ci lui demande de tuer le délégué américain, ce qu'elle parvient à faire avec un procédé similaire à celui utilisé dans la prison.

Demandé par le Brigadier afin d'enquêter sur la disparition de Chin Lee, le Docteur s'aperçoit qu'il y a un lien entre les deux affaires. Il réussit à arrêter Chin Lee et la déconditionne. Il suspecte fortement le Maître d'être derrière tout ça. Pendant ce temps à la prison, une mutinerie éclate et Jo est prise à l'intérieur. Alors que le Docteur retourne à Stangmoor, il est pris par les insurgés et conduit face à leur chef, le professeur Keller, une identité sous laquelle se cache le Maître. Il avoue avoir besoin de l'aide du Docteur car sa machine semble avoir pris une vie propre. Afin de le forcer à collaborer, il l'attache à sa machine. Après avoir été soumis à la vision de Daleks le Docteur comprend qu'un parasite extra-terrestre se trouve dans la machine.

Evanouis sous le choc, le Docteur est partiellement réanimé et conduit dans la même cellule que Jo. Le Maître et les insurgés de la prison montent ensemble un plan pour capturer un missile extrêmement puissant du nom de "Thunderbolt" et dont le convoi, dirigé par le capitaine Yates devrait passer non-loin de la prison. Après un assaut réussi, les insurgés réussissent à voler le missile et à l'emmener à l'intérieur de Stangmoor, projetant de s'en servir contre la réunion pacifiste. Seulement, l'utilisation d'une camionnette de la prison lors de l'assaut mettra la puce à l'oreille du Brigadier.

Pendant ce temps, le Maître fait appel au Docteur afin de pouvoir se débarrasser du parasite extra-terrestre, la machine menaçant sa vie et celle de ses hommes, arrivant jusqu'à se téléporter aléatoirement pour absorber le mal des prisonniers. Le Docteur réussit à lui placer un dispositif leurrant le cerveau humain qui permettrait de la tenir en place, mais celui-ci ne tiens pas très longtemps. Le Docteur et Jo s'aperçoivent que Barnham, un des prisonniers dont le mal a été retiré par la machine et ayant la mentalité d'un enfant, n'aimait pas d'ondes négative, ce qui "bloque" la machine. Pendant ce temps là, en se faisant passer pour un ravitaillement alimentaire, le Brigadier et ses hommes réussissent à s'introduire à l'intérieur de Stangmoor et la rébellion est écrasée. Benton est délégué temporairement gouverneur de la prison. Seulement, le Maître à disparu avec le missile.

Le Docteur réussit à négocier avec le Maître : il le dispositif de téléportation qu'il a volé de son TARDIS et celui-ci ne fait pas exploser le missile. Lors de la négociation, le Docteur s'accompagner de la machine et de Barhnam afin de pouvoir duper le Maître et avoir suffisamment de temps pour saboter le missile. Au cours de la mission, Barnham est tué par le Maître lors de sa fuite et le missile explose sur place emportant la machine avec lui. De retour au QG, le Docteur reçoit un coup de fil du Maître, il a réparé son TARDIS et projette de détruire la Terre dans le futur.

Continuité[modifier | modifier le code]

Références extérieures[modifier | modifier le code]

  • À l'entrée de la prison de Stangmoor, le Docteur cite la phrase de la Divine Comédie de Dante : "Vous qui entrez ici, abandonnez tout espoir."
  • Le Docteur dit avoir rencontré Mao Zedong ainsi que Sir Walter Raleigh.
  • Lorsque le Maître repart en voiture, il tiens une radio qui diffuse une chanson de King Crimson.

Production[modifier | modifier le code]

Scénarisation[modifier | modifier le code]

Après la réussite scénaristique qu'était « Inferno » la production de la série décida, le 29 juin 1970 de confier un nouvel épisode à Don Hougton. L'épisode, intitulé "The Pandora Box" ou "Man Hours" une aventure dans laquelle, il lui fut demandé en août d'incorporer le nouveau personnage du Maître créé dans l'épisode précédant. Hougton s'inspirera du film Orange mécanique dans l'idée de l'absorption des mauvais penchants des criminels et n'ayant pas assez de matière pour remplir 6 épisodes, sa femme lui insufflera l'idée d'une intrigue secondaire ayant lieu dans une conférence pour la paix.

Le script connait de nombreuses modifications jusqu'en septembre. À l'origine le Maître devait avoir un autre pseudonyme, Barnham était tué bien plus tôt, le Brigadier devait se retrouver emprisonné avec le Docteur et Jo et il devait se faire hypnotiser par le Maître afin de mettre en route le missile. Une image envoyée par la machine devait être celle de la gorgone et le Docteur la détruisait en lui renvoyant sa propre image. De plus, la conférence de paix devait voir une intrigue secondaire autour des ambassadeurs américains et chinois.

L'épisode n'obtiendra son titre final de The Mind of Evil que fin septembre, un titre que Houghton n'aimait pas particulièrement.

Casting[modifier | modifier le code]

  • Michael Sheard, avait déjà joué dans « The Ark » le rôle de Rhos et rejouera de nouveau d'autre rôles dans la série.
  • N'ayant que peu d'acteurs asiatiques en Europe à l'époque, la femme de Don Hougton, Pik-Sen Lim joue le rôle de Chin Lee.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le réalisateur engagé pour cet épisode fut Timothy Combe qui avait réalisé un an plus tôt « Doctor Who and the Silurians. »

Le tournage des plans en extérieur débuta le 26 octobre 1970 dans le Kent avec trois jours au Château de Douvres dont les murailles simulait l'imposante prison de Stangmoor, la production n'ayant pas été autorisée à tourner près d'une véritable prison. Le 28 octobre, pour la scène de la prise du "Thunderbolt" l'équipe de tournage fut autorisé à utiliser un véritable missile de l'armée (préalablement désamorcé.) De plus, de véritables soldats du régiment de Shoeburyness furent engagés afin de jouer les hommes de mains du Maître. Ceux-ci portant leur uniforme durant le tournage, le script éditor (responsable des scénarios) Terrance Dicks rajoutera une ligne dans le scénario expliquant qu'ils se sont déguisés afin de ne pas se faire reconnaître. Lors du tournage de cette scène, John Levene sera blessé par un des cascadeurs l'ayant jeté hors d'un camion.

Le tournage dans le Kent se poursuivra jusqu'au 30 octobre par les scènes d'hélicoptères, de routes ainsi que les scènes se déroulant dans la prison. Le tournage des scènes se passant au QG d'UNIT eu lieu à Londres le 2 et 3 novembre et les scènes de la conférence pour la paix eurent lieu à l'institut du Commonwealth le 3 et 4 novembre.

Le tournage bi-hebdomadaire des épisodes fut délégué le vendredi et le samedi. Le premier bloc de tournage eu ainsi lieu le 21 et 22 novembre au Studio 3 du Centre Televisuel de la BBC, avec l'enregistrement des parties 1 et 2 et d'une partie de la troisième. Lors des scènes où le Docteur doit parler chinois, Jon Pertwee fut entraîné par Pik-Sen Lim et le dialogue fut simplifié afin qu'il puisse apprendre plus facilement. Le second bloc de tournage eu lieu le 4 et 5 décembre au Studio 6 du Centre Televisuel de la BBC avec l'enregistrement de la troisième et quatrième partie. Timothy Combe n'eut pas le temps de finir les scènes de la troisième partie dans laquelle le Maître et Mailer organisent la révolte des prisonniers. Celle-ci fut tournée lors du dernier bloc de tournage, le 11 et 12 décembre avec les parties 5 et 6. Timothy Combe apparaît d'ailleurs dans le rôle d'un des prisonniers qui se fait tuer lors de l'assaut de UNIT.

Tout cela, ainsi que les dépenses occasionnées à de nombreux moment au château de Douvre, poussa l'épisode à être largement hors-budget. Le producteur Barry Letts décidera donc de se passer de Timothy Combe pour de futurs épisodes. Il fut un temps question qu'il tourne un documentaire sur l'histoire de la série Doctor Who scénarisé par Terrance Dicks, mais cette idée fut abandonnée.

Diffusion et Réception[modifier | modifier le code]

Épisode Date de diffusion Durée Téléspectateurs
en millions
Archives
Épisode 1 30 janvier 1971 24:39 6,1 Épisode colorisé manuellement
Épisode 2 6 février 1971 24:31 8,8 Bande chrome colorisées
Épisode 3 13 février 1971 24:30 7,5 Bande chrome colorisées
Épisode 4 20 février 1971 24:40 7,4 Bande chrome colorisées
Épisode 5 27 février 1971 23:34 7,6 Bande chrome colorisées
Épisode 6 6 mars 1971 24:48 7,3 Bande chrome colorisées
Diffusé en six parties du 28 janvier au 6 mars 1971, l'épisode fit un bon score[2].

Durant la diffusion de cet épisode, le comic-book hebdomadaire de Doctor Who passe d'une diffusion dans la revue "TV Comic" à la revue "Countdown." Les images sont dorénavant en couleurs et l'illustration passe de John Canning à Harry Lindfield tandis que le scénario est désormais confié à Dennis Hooper. Par coincidence, l'histoire raconté met aussi en scène des missiles[3].

Rétrospectivement la critique juge cet épisode moyen. En 1998, David J Howe et Stephen James Walker, les auteurs du livre Doctor Who: The The Television Companion estimèrent que "le plan du Maître est tellement tordu qu'il manque sérieusement de crédibilité." Néanmoins ils écriront que "l'action est menée à l'écran avec tellement de style et de panache que le téléspectateur en oublie les défauts." [4] En 2009, Max Braxton du "Radio Times", saluera la prestation de Roger Delgado et notera que l'épisode est doté "d'un fort nombre de morts."[5]

Épisode Perdu[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960 et 70 à des fins d'économie, la BBC détruisit de nombreux épisodes de Doctor Who. La BBC effacera les cassettes vidéos des enregistrement couleurs à 625 lignes et ne gardera que des enregistrements noir et blanc de l'épisode destinés à la vente à l'étranger.

Novélisation[modifier | modifier le code]

L'épisode fut novélisé sous le titre The Mind of Evil par Terrance Dicks et publiée en mars 1985 sous le numéro 96 de la collection Doctor Who des éditions Target Book. Ce roman n'a connu aucune traduction à ce jour.

Éditions VHS, CD et DVD[modifier | modifier le code]

L'épisode n'a jamais été édité en français, mais a connu plusieurs éditions au Royaume-Uni et aux États-Unis.

  • En 1998, l'épisode est sorti en VHS dans une version noir et blanc avec certains passages recolorisés ajoutés dans les bonus.
  • En février 2009 est sorti une version audio de cet épisode avec la voix de Richard Franklin servant de narration liant les différents passages entre eux.
  • En 2011, des passages recolorisés de cet épisode sortent en bonus de l'édition DVD de « Day of the Daleks »[6]
  • Le 3 juin 2013 l'épisode est ressorti en DVD dans une version recolorisée[7]. Les parties 2 à 6 ont été recolorisées à partir d'une technique de recolorisation des points [8] tandis que la première partie a été recolorisée à la main en se référant aux lignes de couleurs des autres parties[9].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Dr Who in Detail 3 », A Brief History of Time Travel (consulté le 2008-09-12)
  2. (en) « The Mind of Evil », Doctor Who Reference Guide (consulté le 31 août 2008)
  3. (en) « In The Comics - The Third Doctor - Gemini Plan », Altered Vistas (consulté le 13 juin 2013)
  4. Howe, David J & Walker, Stephen James, Doctor Who: The Television Companion, London, BBC Books,‎ 1998 (ISBN 978-0-563-40588-7, lire en ligne)
  5. Mark Braxton, « Doctor Who: The Mind of Evil », Radio Times,‎ 21 octobre 2009 (consulté le 25 février 2013)
  6. BBC Warner DVD. B0051V55XA. 13 September 2011
  7. http://www.doctorwhonews.net/2013/02/dvds-070213221508.html
  8. http://www.radiofreeskaro.com/2012/02/19/radio-free-skaro-296-cleaning-up-the-corn-field/
  9. http://babelcolour.com/pertwee-dvd/