Torchwood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Torchwood

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original de Torchwood

Titre original Torchwood
Genre Série de science-fiction
Création Russell T Davies
Acteurs principaux John Barrowman
Eve Myles
Tom Price
Kai Owen
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Chaîne d'origine BBC Three
Nb. de saisons 4
Nb. d'épisodes 41 (liste)
Durée 52 minutes
Diff. originale 22 octobre 200615 septembre 2011
Site web http://www.bbc.co.uk/torchwood/

Torchwood est une série télévisée britannique de science-fiction en 41 épisodes de 52 minutes créée par Russell T Davies, avec John Barrowman et Eve Myles, commandée par la BBC et diffusée entre le 22 octobre 2006 et le 15 septembre 2011 sur BBC Three, la filiale numérique, puis sur BBC Two et BBC One.

C'est une série dérivée de la série télévisée Doctor Who, centrée sur le personnage de Jack Harkness.

En France, la série est diffusée depuis le 12 octobre 2007 sur NRJ 12, puis à partir du 13 janvier 2009 sur Syfy et au Québec depuis le 7 janvier 2008 sur Ztélé.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Torchwood se déroule à Cardiff quelque temps après la fin de la deuxième saison de Doctor Who.

Elle suit la branche galloise d'une agence secrète intitulée l'Institut Torchwood. L'Institut Torchwood a été créé par la Reine Victoria en 1879 pour lutter contre les ennemis extraterrestres de l'Empire britannique, enquêter sur les incidents impliquant des extraterrestres, récupérer des objets extraterrestres tombés entre les mains d'humains et exposer la puissance du Royaume-Uni de cette époque. Il est directement financé par la Couronne britannique. Comme expliqué dans l'annonce du pré-générique, Torchwood est en dehors du gouvernement, au-dessus de la police et sous les Nations Unies. Si leur existence publique est censée être secrète, elle passe aux yeux de la population comme un groupe d'action spéciale.

On apprend dans l'épisode pilote que la ville de Cardiff est construite sur une faille spatio-temporelle ouverte en permanence, ce qui permet aux aliens de pénétrer dans notre monde. On y voit l'agent de police Gwen Cooper découvrir l'existence de Torchwood et de ses activités secrètes. Le Capitaine Jack Harkness dirigeant Torchwood accepte de lui présenter son équipe composée de Suzie Costello, Owen Harper, Toshiko Sato et Ianto Jones. Jack Harkness se révèle être un être immortel qui semble avoir vécu pour Torchwood depuis la fin du XIXe siècle. Par la suite, Gwen rejoint Torchwood devenant un membre à part entière. Il lui arrive de le regretter, mais elle est plus souvent fière de faire partie de cet institut secret.

Production[modifier | modifier le code]

Torchwood est situé sous la place Roald Dahl, à Cardiff.

Développement[modifier | modifier le code]

Avant le retour de la série Doctor Who, Russell T Davies avait en tête l'idée d'une série mélangeant science-fiction/drame dans le style de Buffy contre les vampires ou d'Angel[1],[2]. Cette idée, nommée sous le nom d'"Excalibur", fut abandonné vers l'année 2005, lorsque Stuart Murphy aida à remettre sur les rails Doctor Who[2]. Afin de garder secret le revival de Doctor Who, les scénaristes et réalisateurs en parlèrent sous le nom du projet "Torchwood" (une anagramme de "Doctor Who") [3] ce qui donna à Davies l'envie de raccorder le nom de "Torchwood" à "Excalibur" et d'en faire un spin-off de la série Doctor Who[2]. De façon cachée ou anodine, le mot "Torchwood" a été de nombreuses fois répété à la fin de la saison 1 et durant la saison 2 de Doctor Who.

La particularité de Torchwood était d'être une série diffusée après 21 heures sur BBC Three, avec un public bien plus adulte que Doctor Who diffusée à 19 heures sur BBC One. Davies dévoila à SFX Magazine sa volonté de faire quelque chose de plus viscéral, violent et sexuel s'il le voulait. Il voulait une série qui soit adulte au-dessus du sanglant et du gore. Pour John Barrowman le fait qu'il n'y ait pas de scène de nu dans la première saison est qu'il gardait cela pour la seconde saison. « Du moment qu'ils me payent bien, je suis prêt à montrer mon sexe et mes testicules. » [4] Davies expliqua dans une interview radio que la série n'était pas non plus une sorte de Doctor Who pour les adultes[5]. Néanmoins la première saison de Torchwood montre des choses que l'on ne voyait jamais dans Doctor Who, comme des scènes de sexe, de l'ambiguïté homosexuelle et de la vulgarité dans plusieurs épisodes.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux et récurrents[modifier | modifier le code]
Acteurs principaux Personnages Voix françaises Position Saisons Années
John Barrowman Capitaine Jack Harkness Sébastien Hébrant chef de Torchwood 3 depuis la saison 1 depuis 2006
Eve Myles Gwen Cooper Claire Tefnin membre de Torchwood 3 (agent de terrain) depuis la saison 1 depuis 2006
Mekhi Phifer Rex Matheson Mathieu Moreau agent de la CIA saison 4 depuis 2011
Kai Owen Rhys Williams Philippe Allard petit ami puis mari de Gwen saisons 1, 2, 3 et 4 depuis 2006
Tom Price Andy Davidson Xavier Percy officier de police, ancien partenaire de Gwen occasionnellement saisons 1, 2, 3 et 4 depuis 2006
James Marsters Capitaine John Hart Romain Barbieux ancien partenaire de Jack Harkness 3 épisodes, saison 2 2006-2007
Lauren Ambrose Jilly Kitzinger France Bastoen experte en relations publiques saison 4(décédé) depuis 2011
Indira Varma Suzie Costello Nathalie Hugo ancienne membre de Torchwood ; remplacée par Gwen Cooper 2 épisodes, saison 1 (décédée) 2006
Freema Agyeman Martha Jones Mélanie Dermont ancienne compagne du Docteur (dans Doctor Who), médecin, membre de UNIT saison 2, épisodes 6 et 7 2008
Naoko Mori Toshiko Sato Cathy Boquet membre de Torchwood 3 (spécialiste en informatique) saisons 1 et 2 (décédée) 2006 - 2008
Burn Gorman Dr Owen Harper Bruno Mullenaerts membre de Torchwood 3 (officier médical ; commandant en second et amant de Gwen dans l'une des deux saisons) saisons 1 et 2 (décédé) 2006 - 2008
Gareth David-Lloyd Ianto Jones Pierre Lognay chef de la sécurité ; homme à tout faire puis amant de Jack dans l'une des saisons saisons 1, 2 et 3 (décédé) 2006 - 2009
Arlene Tur Dr Vera Juarez Marcha Van Boven chirurgienne à Washington DC saison 4 (décédée) 2011
Alexa Havins Esther Drummond Esther Aflalo analyste de la CIA saison 4 (décédée) 2011
Bill Pullman Oswald Danes Michel Papineschi ancien enseignant condamné à mort pour pédophilie et meurtre et relâché après le début du miracle saison 4 (décédé) 2011

Écriture et tournage[modifier | modifier le code]

Lors de l'annonce de la série en octobre 2005, Stuart Murphy décrivait la série comme étant « sinistre et psychologique... Très British, moderne et réaliste » tandis que Davies décrivait la série comme étant « un thriller fantastique paranoïaque britannique, une série de flic avec de l'humour [...] Sombre, sauvage et sexy, comme la rencontre d'X-Files et de La Vie en face (This Life) »[6],[7]. Davies niera plus tard avoir fait cette comparaison, décrivant plus tard la série comme « une allée, la pluie, la ville »[8]. La première série avait pour scénariste principal Chris Chibnall, créateur d'une série anglaise nommée Born and Bred et futur showrunner de Los Angeles, police judiciaire (Law & Order: Los Angeles). Parmi les autres scénaristes, figurent deux scénaristes de Doctor Who (Helen Raynor et Cath Tregenna), un ancien acteur de Doctor Who Noel Clarke et deux autres scénaristes (P.J. Hammond, Toby Whithouse). Finalement, sur les deux premières saisons, Russell T Davies n'aura écrit que le premier épisode[9].

Les épisodes de Torchwood sont intégralement tournés à Cardiff, tout comme Doctor Who. Mais contrairement à cette dernière où Cardiff est « masquée » pour figurer Londres ou de nombreux autres recoins de la galaxie, la ville apparaît dans Torchwood en tant que telle et est délibérément présentée comme une grande ville moderne, ce qui contraste avec la vision habituelle du Pays de Galles.

La première saison fut filmée entre mai et novembre 2006. Lors de la seconde saison, c'est le scénariste "principal" Chris Chibnall qui écrit le premier épisode ainsi que les trois derniers épisodes[10],[11]. Catherine Tregenna et Helen Raynor écriront deux épisodes[12], les autres auteurs étant James Moran, Matt Jones, J.C. Wilsher, Joseph Lidster, P.J. Hammond et Phil Ford[11].

De ces scénaristes, seul James Moran revient dans l'écriture de la troisième saison, le reste étant écrit par Russell T Davies[13], de retour sur la série, et par un nouveau scénariste John Fay.

Début des épisodes[modifier | modifier le code]

Avant le prégénérique, de courtes scenettes résumant Torchwood avec, en voix off, Jack résumant le but de l'institut Torchwood. Une scène de prégénérique amène le thème de l'épisode. Après cette scène se trouve un générique écrit par Murray Gold.

Évolution de la série[modifier | modifier le code]

Torchwood est l'une des rares séries télévisées à avoir changé de diffuseur à chaque saison.

Première saison
Composée de 13 épisodes, elle a été diffusée du octobre 2006 au janvier 2007 sur BBC Three où elle a rencontré un succès d'audience, malgré un budget réduit (ce qui explique l'abondance d'épisodes en intérieur). Les évènements se déroulent en 2007 afin d'accentuer le côté « futur proche ».
Deuxième saison
Composée aussi de 13 épisodes, elle a été diffusée à partir du 16 janvier 2008 sur BBC Two, ce qui lui a conféré une meilleure exposition et a encore augmenté son audience et ce qui lui a permis l'obtention d'un plus gros budget.
Troisième saison
Elle a été signée par BBC One avec la promesse d'avoir un budget plus conséquent, mais une restriction budgétaire en 2009 a fait réduire la saison à cinq épisodes. Russell T Davies a choisi d'en faire une mini-saison intitulé Les Enfants de la Terre (Children of Earth en VO). Elle a été diffusée du 6 juillet 2009 au 10 juillet 2009 sur BBC One au rythme d'un par jour pendant une semaine, l'ensemble constituant une histoire unique. Lors de sa diffusion en plein milieu de l'été (généralement le moment où l'audience est la plus basse), la série eut un pic d'audience et la critique a été très bonne. En France, cette saison a été diffusée à partir du 17 novembre 2009 sur NRJ 12 puis a fait l'objet d'une « soirée spéciale Torchwood » le 19 février 2011, avec la diffusion intégrale des cinq épisodes, toujours sur la même chaîne.
Quatrième saison
Elle est coproduite par BBC Wales, BBC Worldwide et par la chaîne américaine Starz. Cette quatrième saison a été diffusée à partir du 8 juillet 2011 simultanément sur Starz et BBC One sous le titre Torchwood : Le Jour du Miracle ("Torchwood : Miracle Day" en VO). Elle a été diffusée sur NRJ 12 pendant trois semaines à partir du 30 novembre 2011.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Source : IMDb[14]

Diffusion internationale[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des épisodes de Torchwood.

La série compte pour l'instant quatre saisons de 13, 13, 5 et 10 épisodes.

Univers de la série[modifier | modifier le code]

Les personnages[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Capitaine Jack Harkness
Gwen Cooper
Rhys Williams
Rex Matheson

Anciens personnages

Toshiko Sato
Ianto Jones
Dr Owen Harper
Dr Vera Juarez
Esther Drummond

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

Autres personnages : Bestiaire[modifier | modifier le code]

L'institut Torchwood[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Institut Torchwood.

Les liens avec Doctor Who[modifier | modifier le code]

  • Le nom Torchwood est une anagramme de Doctor Who.
  • L'Institut Torchwood apparaît d'abord dans Doctor Who, dans l'épisode 2 de la saison 2 de Doctor Who, « Un loup-garou royal », la création de l'Institut Torchwood étant décidée par la reine Victoria afin de lutter contre les phénomènes extraterrestres que le Docteur représente. La maison mère est détruite à la fin de la saison. La série Torchwood est lancée quelques mois après.
  • Jack Harkness est d'abord un personnage présent dans la série Doctor Who, et ce à partir de l'épisode Drôle de mort de la saison 1 : voir apparitions de Jack Harkness dans Doctor Who. Dans les 2 rôles, il est immortel.
  • Ianto et Gwen, présents dans la base de Torchwood à Cardiff, participent à la fin de la saison 4 de Doctor Who (seconde invasion des Daleks).
  • Le personnage de Toshiko Sato est entrevu lors de l'épisode L'Humanité en péril de la première saison de Doctor Who.
  • Eve Myles, qui est l'actrice interprétant Gwen Cooper, incarne le personnage de Gwynett dans l'épisode 3 de la première saison de Doctor Who. Gwynett sert de passage entre une faille et le monde original, à Cardiff en 1869. Il est plus tard suggéré que l'une est la descendante de l'autre.
  • Lorsque Martha Jones rentre dans le bureau, on peut voir la une du journal que l'on voit dans la saison 1 L'Explosion de Cardiff.
  • Dans l'épisode Capitaine Jack Harkness, on peut voir des affiches Vote Saxon sur la façade du music-hall, les mêmes affiches utilisées par le Maître dans les épisodes Que tapent les tambours et Le Dernier Seigneur du temps.
  • Dans l'épisode 1 de la saison 2, le capitaine Jack Harkness parle "d'un docteur voyageant hors du temps, qui comprendrait pourquoi il est immortel", ce qui est une flagrante description du Docteur.
  • Toujours dans l'épisode 1 de la saison 2, Jack Harkness parle de Cyberman, un des antagonistes principaux de Doctor Who.

Commentaires[modifier | modifier le code]

La série est plus axée sur la sexualité que Doctor Who, et ce, dès le deuxième épisode, centré sur un alien recherchant des relations sexuelles. En Angleterre, les DVD de la série sont interdits aux moins de 15 ans.

La majorité des personnages de cette série sont bisexuels. Le personnage de Jack Harkness est même omnisexuel[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ben Rawson-Jones, « Davies: 'Buffy', 'Angel' inspired 'Torchwood' », Digital Spy,‎ 17 octobre 2006 (lire en ligne)
  2. a, b et c (en) Stephen James Walker, Inside the Hub: The Unofficial and Unauthorised Guide to Torchwood Series One, Tolworth, Telos,‎ 2007, poche (ISBN 978-1-84583-013-7, OCLC 271768731), p. 50
  3. (en) « Doctor Who spin-off made in Wales », BBC News,‎ 17 octobre 2005
  4. Andrew Williams, « 60 Second Interview: John Barrowman », Metro,‎ 2 November 2006, hard copy 3 November 2006 (lire en ligne)
  5. « Russell T Davies talks about Torchwood » [MP3], BBC Radio Wales,‎ 17 octobre 2005 (consulté le 29 mars 2006)
  6. (en) « Captain Jack to get his own series in new Russell T Davies drama for BBC THREE », BBC Press Office,‎ 17 octobre 2005 (consulté le 17 août 2006)
  7. Ian Burrell, « BBC to screen Dr Who for adults as new spin-off show », The Independent, London,‎ 17 octobre 2005 (lire en ligne)
  8. (en) Nick Griffiths, « The Torchwood Files », Radio Times, BBC Worldwide, vol. 331, no 4307,‎ 21 October 2006–2006-10-27, p. 11
  9. (en) C. Hickman, « Torchwood takes off! », Doctor Who Magazine, no 368,‎ 26 April 2006 cover date, p. 8–9
  10. Doctor Who Magazine 384.
  11. a et b Shannonsulivan.com – Scroll to making history paragraph three
  12. « Helen Raynor's agency » [PDF], theagency.co.uk
  13. Joseph Dilworth Jr., « SDCC 08: Doctor Who and Torchwood Press Roundtables Part One », Pop Culture Zoo,‎ 3 août 2008
  14. « Informations techniques » sur IMDb, consulté le 25 juillet 2011
  15. (en) he’s bisexual, but in the realm of the show, we call him omnisexual dans l’interview de John Barrowman : Spike from 'Buffy' and Torchwoods Captain Jack Harkness - Yowza!.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]