Les Daleks envahissent la Terre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Daleks envahissent la Terre

Titre original Daleks' Invasion Earth: 2150 A.D.
Réalisation Gordon Flemyng
Scénario Terry Nation
Milton Subotsky
David Whitaker
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Sortie 1966
Durée 81 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Daleks envahissent la Terre (Daleks' Invasion Earth : 2150 A.D.) est un film britannique réalisé par Gordon Flemyng, sorti en 1966.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Docteur, savant loufoque, entraîne sa nièce, sa petite-fille ainsi qu'un policier entré par mégarde dans une cabine téléphonique dans des aventures temporelles. Tous se retrouvent dans la capitale britannique en l'an 2150. La ville est quasi détruite, les quelques survivants étant sous le joug de terribles robots extraterrestres. Les humains sont peu à peu faits prisonniers et deviennent des miliciens "décérébrés" à la solde des extra-terrestres venus de Skaro, les Daleks.

Aidés par des londoniens résistants, le Docteur tente d'attaquer le vaisseau des Daleks qui s'est posé dans la ville.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Faisant suite à Dr Who contre les Daleks (1965) Les Daleks envahissent la terre est un remake de l'épisode « The Dalek Invasion of Earth » (1964) (saison 2 Histoire 2) de la série télévisée Doctor Who. Cette suite devait être suivie par un troisième film, basé sur l'histoire The Chase (1965), mais ce dernier ne fut jamais réalisé.

Durant la période de production des films les épisodes « The Dalek Invasion of Earth » (dont le film est inspiré) « The Chase » ainsi que le très long sérial « The Daleks' Master Plan » impliquant les Daleks avaient déjà été diffusés à la télévision.

Scénario[modifier | modifier le code]

De nombreux éléments furent modifiés pour rendre le film visible par des téléspectateurs n'ayant jamais vus la série : Le Docteur est devenu Docteur Who (le titre de la série est en réalité un jeu de mot que le film prit au pied de la lettre), un scientifique Humain (extra-terrestre dans la série) accompagné de ses deux petites filles et par un agent de police entré par hasard dans la cabine du Docteur. Les Daleks également furent altérés par l'ajout de couleurs vives dans leur composition, de scènes comiques et une censure, leur armes produisant un écran de fumée fatal pour les victimes en lieu et place de l'effet de négatif suivi des cris de douleurs qui faisaient leur marque de fabrique.

Les Daleks[modifier | modifier le code]

Les Daleks aux commandes ne semblent n'être que trois dans le film. On voit un Dalek doré qui supervise les opérations et qui meurt dans le crash de la soucoupe volante. On voit un Dalek noir s'occupant de donner des ordres à la mine et qui meurt aspiré par la force magnétique. Enfin on voit un Dalek rouge qui est chargé de laver le cerveau des êtres humains mourrant en chutant d'une passerelle et en étant attiré par la même force magnétique.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage commença aux studios de Shepperton, en Angleterre le 31 janvier 1966 et fut terminé le 22 mars, avec onze jours d'avance sur le programme[1]. Le tournage rencontra de nombreux problèmes. Ainsi, Peter Cushing tomba malade ce qui eut pour conséquence une réécriture du script afin de réduire son rôle dans l'épisode. Des accidents de tournages arrivèrent : un Dalek prit feu lors de l'assaut du vaisseau par les rebelles, un cascadeur du nom d'Eddie Powell se cassa la cheville dans la scène où il tente d'échapper aux Daleks[2] et l'acteur Andrew Keir se déboitera le poignet en frappant le parebrise de son van lors du tournage de la séquence où Wyler et Susan s'enfuient de Londres[1].

Casting[modifier | modifier le code]

  • L'acteur Keith Marsh remplace Roger Avon.
  • André Morell s'était vu offrir le rôle de Wyler mais il ne put jouer dans le film car il était trop occupé à tourner... dans un épisode de Doctor Who (« The Massacre of St Bartholomew's Eve »)
  • Peter Cushing accepta de faire ce film à la seule condition que Roberta Tovey fasse partie de la distribution.
  • L'acteur Bernard Cribbins rejouera un rôle important dans la série télé Doctor Who en 2007 en devenant le compagnon du Docteur Wilfred Mott.

Diffusion et réception[modifier | modifier le code]

Promotion[modifier | modifier le code]

Le film étant en partie sponsorisé par une marque de céréale, "Sugar Puffs" un jeu concours eu lieu lors de la sortie du film dans laquelle le gagnant pouvait gagner un des Daleks utilisé dans le film. En outre, leurs publicités montraient des Daleks et le logo des céréales Sugar Puffs peut être vu à différents endroits du film[2].

Plus de 50 000 livres furent dépensés dans la promotion de ce film dont la première eu lieu à Londres le 22 juillet 1966[2].

Critiques[modifier | modifier le code]

Le film reçut une critique négative de la part du journal The Times daté du 21 juillet 1966 et signé seulement d'un "Our Film Critic" ("Notre critique de film.") : Le film est critiqué pour sa technique "trop rudimentaire" et son casting bien trop faible qui semble jouer sans conviction, mené par un Peter Cushing usé par la maladie[3].

À Sydney en Australie, le film ne reste à l'affiche qu'une semaine ou deux dans certains cinémas malgré les vacances scolaires.

Le film dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Publiée entre 1965 et 1967 dans le magazine "TV Century 21", le "Dalek Comic Strip" montrait une grande page de bande dessinée en couleurs dessinée par Ron Turner. Les Daleks qui y sont dessinés sont assez semblables à ceux du film, le magazine ayant déjà fait la promotion des deux films. Les films marquant la première apparition des Daleks en couleurs (de façon presque multicolore) ils servirent de nombreuses fois pour représenter les Daleks sur les publications de magazines en couleurs notamment au sujet des Daleks.

De plus, avec l'effacement des épisodes de Doctor Who par la BBC et la non rediffusion des épisodes, les films furent longtemps, les seuls moyens de voir les premières rencontres entre une incarnation du Docteur et ses ennemis jurés. Il fallut attendre les années 1990 et la sortie des VHS et des DVD de la série pour que les britanniques puissent se faire une idée.

Les films furent aussi pendant plusieurs décennies la seule apparition de Doctor Who en France et dans les pays non-anglophones.

Dalekmania[modifier | modifier le code]

En 1995, un documentaire nommé "Dalekmania" revient sur l'engouement autour des Daleks dans l'Angleterre des années 1960 et reviendra sur la production des deux films, sur les spin-offs et la publicité[4]. Disponible sur la version anglaise des DVD, le documentaire n'est pas disponible dans les éditions italienne et française du film[5].

Adaptation radiophonique[modifier | modifier le code]

La bande son du film fut adaptée et présentée par Gordon Gow pour la station de radio "BBC Light Programme" le 18 novembre 1966 dans l'émission "Show 305" dans le cadre des soirées "Movietime."[1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Andrew Pixley "DWM Archive Extra: Daleks - Invasion Earth 2150 AD" tiré du Doctor Who Magazine no 354 de mars 2005
  2. a, b et c Davies, Kevin (Director). Dalekmania [DVD]. Amity Productions.
  3. « Studio One (Tomorrow): Daleks - Invasion Earth 2150 A.D. », The Times,‎ 21 juillet 1966, p. 17
  4. Critique DevilDead
  5. "Dalekmania", Canal + Image UK Ltd. 57 minutes, diffusé en VHS, il est disponible depuis 2001 sur chacun des DVD des 2 films.