Seigneur du Temps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Seigneurs du Temps
Personnage de fiction apparaissant dans
Doctor Who.

Origine Gallifrey
Sexe Masculin

Série(s) Doctor Who
Première apparition An Unearthly Child
Dernière apparition L'Heure du Docteur

Les Seigneurs du Temps (Time Lords) sont une espèce extraterrestre fictive de la série télévisée de science-fiction britannique Doctor Who, dont le personnage principal de la série, le Docteur, fait partie. Les Seigneurs du Temps sont nommés ainsi parce qu'ils sont en mesure de voyager dans le temps et de le manipuler par la technologie à un degré bien plus grand que n'importe quelle autre civilisation. Les Seigneurs du Temps sont originaires de Gallifrey de la constellation de Kasterborous.

Dans l'épisode spécial des 50 ans de la série on apprend que Gallifrey, que l'univers entier pensait détruite, était en faite suspendue dans le temps dans un univers parallèle. Les seuls seigneurs du temps qui ne sont pas bloqué dans cette autre univers sont le Docteur et le Maître (bien que Jenny et River Song puissent toutes deux être également considérées comme telles).

Si « Seigneurs du Temps » est la traduction qui s'est finalement imposée en français, l'expression originale « Time Lords » a parfois été traduite différemment :

  • « Temporels » dans les épisodes de la première série, tels que La Genèse des Daleks (1975) dont la première diffusion française date de 1989 ;
  • « Princes du Temps » dans l'épisode Dalek (2005) ;
  • « Maîtres du Temps » dans l'épisode Adieu Rose (2006).

Histoire dans la série[modifier | modifier le code]

Première série[modifier | modifier le code]

Bien que le Docteur ait été identifié en tant qu'extraterrestre, sa planète et son espèce n'ont pas été spécifiées au début de la première série. Ce n'est qu'au bout de six ans, dans « The War Games », que d'autres individus originaires de son monde sont apparus et ont été désignés comme Seigneurs du Temps. La nature et l'histoire des Seigneurs du Temps ont été graduellement dévoilées au cours de la série télévisée. Chaque épisode ajoute des couches supplémentaires de complexité et d'intrigue.

Durant les saisons 7 à 9 de l'ancienne série, les Seigneurs du Temps obligent le Docteur à rester en exil sur Terre. Malgré les nombreuses modifications que le Docteur exécute sur son TARDIS, les Seigneurs du Temps semblent garder le contrôle dessus. Dans la saison 8, ils se permettent toutefois d'avertir le Docteur que le Maître est sur Terre et envoient donc le Docteur en mission dans « Colony in Space » afin qu'il empêche les plans du Maître de réussir.

Dans le premier épisode de la saison 10, « The Three Doctors » ils font face à l'un des fondateurs de leur technologie, Omega, et permettent au Docteur de rencontrer ses trois anciennes incarnations afin de pouvoir l'empêcher de détruire la galaxie, une fois cette mission effectuée, ils lui redonnent le droit d'utiliser son TARDIS. Néanmoins, cela ne les empêche pas de contrôler son TARDIS à distance afin de l'envoyer en mission ( « Planet of the Daleks » « The Brain of Morbius ») ou de changer le cours de sa destination (« La Genèse des Daleks. ») Dans ce dernier épisode, les Seigneurs du Temps semblent s'intéresser à la race des Daleks puisqu'ils demandent au Docteur d'empêcher leur apparition, ce qui sera considéré plus tard, comme le premier acte de la guerre du temps.

Toutefois, il arrive que le Docteur croise des extraterrestres qui semblent connaître son espèce et c'est au détour de l'épisode de la saison 11, « The Time Warrior » que l'on apprend le nom de leur planète : Gallifrey tes Sontariens semblent les connaître. Dans « The Brain of Morbius » (saison 13) on peut voir un ordre similaire en la personne des sœurs de Karn, des femmes qui gardent un élixir de régénérescence et disent avoir aidé les Seigneurs du Temps par le passé. Dans l'épisode de la saison 14, The Hand of Fear » une entité venue de Kastria demande au Docteur sa clémence car elle connaît la neutralité des seigneurs du temps dans les conflits.

Il faudra attendre la saison 14 et l'épisode « The Deadly Assassin » pour en apprendre beaucoup plus sur eux lorsque le Docteur retourne sur Gallifrey afin d'empêcher un attentat politique. On apprend que les Seigneurs du temps qui ont donné des missions au Docteur font partie d'une section spéciale, la CIA (Celstial Intervention Agency) et que les autres seigneurs du temps répugnent à voyager hors de leur planète. Ils élisent un président de leur planète dont les prérogatives semblent avant tout symboliques. On entend parler pour la première fois de Rassilon, le fondateur de leur race, de l'œil d'Harmonie, du Panopticon et de l'énergie Artron, de la matrice et des différentes maisons. Pour la première fois leur costume est fixé : des grandes robes, des casques recouvrant l'arrière du visage et une grande collerette. On apprend aussi que leur régénération est limité à 12. L'épisode fut très mal reçu par les fans qui voyaient dans les Seigneurs du Temps, un ordre bienveillant et tout puissant, mais fut considéré des années plus tard comme un épisode fondateur qui montrait la dégénérescence de leur civilisation.

On revoit Gallifrey et les seigneurs du temps dans l'épisode de la saison 15 « The Invasion of Time » dans laquelle le Docteur devient un temps président de la planète. On apprend qu'il existe d'autres habitants de Gallifrey, vivant à l'état sauvage en dehors du Capitole. Au cours de cet épisode, le Docteur réussi à empêcher la destruction de l'oeil d'harmonie en se servant d'un fusil à dématérialisation, une arme dont la fabrication est considérée comme interdite.

Il apparaît de plus en plus clairs que les Seigneurs du Temps ont sombré dans l'inaction et que leur société est devenue stagnante. Au cours de la première série, il n'a jamais été rendu entièrement clair quel but ou mission les Seigneurs du Temps servent, ou ce qu'ils font exactement grâce à leur maîtrise du temps. Il n'est jamais dit clairement pourquoi le Docteur a quitté son peuple, bien qu'on suggère dans quelques histoires qu'il est soumis à un exil involontaire (voir An Unearthly Child) et dans d'autres qu'il s'était simplement fatigué des restrictions de la société des Seigneurs du Temps (Resurrection of the Daleks).

Les Seigneurs du Temps sont considérés comme l'une des races les plus anciennes et le plus technologiquement puissantes dans l'univers de Doctor Who. Un petit nombre d'êtres plus puissants que les Seigneurs du Temps existe et inclut les (maintenant éteints) Osirans[1] et les puissances les plus élevées de l'univers telles que le Gardien Noir et le Gardien Blanc[2] et, dans des romans secondaires, les Autres Personnes, avec qui les Seigneurs du Temps ont signé un pacte de non-agression[3]. La puissance des Seigneurs du Temps semble limitée par leur politique de non-intervention dans l'univers et parfois par des divisions fratricides intenses.

L'idée qu'ils sont, à un certain degré, des gardiens du Temps, s'est développée à travers les séries dérivées. Ceci est également suggéré dans la série télévisée : dans The War Games, les Seigneurs du Temps ramènent les humains déplacés dans le temps qui ont été enlevés par le Seigneur de guerre à leurs époques appropriées sur la Terre. Le nom du hall central des Seigneurs du Temps, Panopticon, suggère qu'ils sont les observateurs perpétuels de toute l'existence.

Deuxième série[modifier | modifier le code]

Dans l'épisode Fêtes des pères, le neuvième Docteur sous-entend qu'avant leur disparition, les Seigneurs du Temps auraient empêché ou réparé des paradoxes, et leur disparition aurait donc permis à un paradoxe de se former sur Terre en 1987, forçant le Docteur à le réparer. Dans Le Règne des Cybermen, le dixième Docteur mentionne que lorsque les Seigneurs du Temps étaient actifs, le voyage entre les réalités alternatives était plus facile, mais que depuis leur disparition, les passages entre les mondes sont fermés. Dans la deuxième partie de La Planète du Diable, il déclare encore qu'ils « ont pratiquement inventé les trous noirs. Bien, en fait ils les ont inventés ».

Dans les épisodes spéciaux de La Prophétie de Noël, les Seigneurs du Temps reviennent sur Terre grâce au Maître pour détruire le temps lui-même, espérant ainsi survivre sous forme d'entités d'énergie pure. Le Docteur avait connaissance de ce plan depuis la fin de la Guerre du Temps et cela l'a poussé à mettre en place une « bulle temporelle » qui empêche tout voyageur temporel de fuir où de revenir à cette époque, condamnant ainsi les Seigneurs du Temps à assister impuissants à la chute de leur civilisation. Lorsqu'ils tentent de revenir sur Terre, le Docteur les renvoie dans la bulle temporelle.

Phénotype[modifier | modifier le code]

Les Seigneurs du Temps ressemblent à des humains - on peut aussi dire, comme le Docteur le fait remarquer à lady Christina de Souza, que les humains ressemblent à des Seigneurs du Temps, puisqu'ils étaient là avant. La série ne donne pas d'explication sur cette ressemblance, tout comme elle n'explique pas pourquoi la plupart des espèces humanoïdes de l'univers ressemblent également à des Seigneurs du Temps. Même si la plupart des Seigneurs du Temps sont des hommes blancs, on compte aussi des noirs (voir The Deadly Assassin pour l'ancienne série ou Que tapent les tambours et La Prophétie de Noël pour la nouvelle) et des femmes dans leurs rangs. Les Seigneurs du Temps peuvent se régénérer aussi bien en homme qu'en femme, aussi le Docteur, au tout début de sa onzième incarnation (Matt Smith) croit d'ailleurs être une fille juste après avoir examiné des mains ses nouveaux cheveux. Le Corsaire semble d'ailleurs en avoir fait l'expérience, comme le souligne le Docteur en évoquant son tatouage (dans L'Âme du TARDIS) : "Il se serait senti tout nu sans ce tatouage, ou toute nue parfois". Il est également possible, si l'on considère les paroles du Docteur "je vais peut-être avoir deux têtes ou pas de tête du tout" (dans À la croisée des chemins) que les Seigneurs du Temps se régénèrent sous d'autres formes que celle d'un simple humain.

Leur longévité est exceptionnelle et leur âge se compte généralement en siècles. À 90 ans, ce sont encore des enfants[4]. On ne sait pas exactement combien de temps un Seigneur du Temps peut vivre, bien que le Docteur déclare dans The War Games qu'ils peuvent vivre presque indéfiniment, sauf accidents. Dans Que tapent les tambours, le Maître se sert de l'expérience du professeur Lazarus pour faire vieillir physiquement le Docteur en annulant les effets de ses régénérations.

Une des particularités les plus significatives des Seigneurs du Temps est d'avoir deux cœurs. La perte de l'un d'entre eux les affecte, comme on peut le voir dans Peines d'amour gagnées, où le dixième Docteur, frappé d'un sortilège, demande à Martha comment font les humains pour s'en contenter d'un seul. Ils ont un pouls de 170 battements par minute, une température corporelle de 15 degré Celsius et un système respiratoire particulier qui leur permet de rester plus longtemps sans respirer.

L'épisode de la saison 6 La Retraite du démon révèle que c'est l'exposition prolongée des Seigneurs du Temps aux vortex temporels sur des centaines de générations qui serait à la base d'une grande partie de leur génotype (une troisième hélice d'ADN) et phénotype actuels et plus particulièrement de la régénération, leur longévité extraordinaire et leur perception particulière du temps.

Régénération[modifier | modifier le code]

Un Seigneur du Temps n'est pas soumis a une mort inévitable comme un humain. Quand il a été touché par balle ou qu'il a subi un événement qui normalement tuerait un homme, ou si son corps devient trop vieux (car il vieillit quand même), un Seigneur du Temps a la capacité de se régénérer et renouvelle ainsi toutes ses cellules. Ce processus n'altère pas sa mémoire mais change complètement son aspect physique ainsi que sa personnalité.

Dans l'ancienne série, l'aspect visuel du processus de régénération était à chaque fois différent et se produisait toujours en position allongée. Cet aspect a été modifié dans la nouvelle série : la régénération se traduit désormais par de puissants flux d’énergie jaune sortant des extrémités apparentes de l'individu (en général tête et mains) et a lieu en position debout.

De même, dans l'ancienne série, il était dit explicitement qu'un Seigneur du Temps ne peut se régénérer que 12 fois, et donc avoir 13 corps différents. Cet aspect est confirmé dans la nouvelle série dans l'épisode L'Heure du Docteur. Dans The Five Doctors, le Haut Conseil offre au Maître un nouveau cycle de 12 régénérations, montrant que la limite n'est pas biologique, et que la leçon finale de l'épisode est que l’éternité est une malédiction. Bien que Gallifrey ait disparue après la Guerre du Temps dans la nouvelle série, le Docteur ayant déjà utilisé ses douze régénérations ne peut néanmoins s'affranchir de cette limite.

Le processus de régénération semble pouvoir être contrôlé par le Seigneur du Temps. En effet, à la fin de l'épisode Le Dernier Seigneur du temps de la saison 3 de la nouvelle série, le Maître choisit volontairement de ne pas se régénérer et donc de mourir, après avoir été touché par une balle.

Un Seigneur du Temps peut aussi utiliser son pouvoir de régénération pour sauver un autre Seigneur du Temps. En effet, dans l'épisode Allons tuer Hitler, Melody Pond, qui regrette d'avoir empoisonné le Docteur, "brûle toutes ses régénérations d'un seul coup" pour guérir le Docteur sur le point de mourir. De ce fait, elle est devenue mortelle et ne se régénérera plus (on a en effet vu sa mort dans l'épisode Bibliothèque des ombres, deuxième partie).

Histoire et société[modifier | modifier le code]

Les Seigneurs du Temps furent parmi les toutes premières formes de vie à apparaître dans l'Univers, mais au début, leur évolution se faisait comme celle de n'importe quelle autre espèce. Ils finirent par acquérir une technologie très développée, mais sans voyages temporels.

Parmi ces premiers Seigneurs du Temps (qui ne se nomment évidemment pas encore comme cela), se trouve Oméga, ingénieur de génie et héros local. Oméga a créé la Main d'Oméga, un artefact permettant de contrôler les réactions internes d'une étoile. Il l'utilisa pour créer la toute première Supernova de l'histoire de l'Univers mais fut aspiré dans le Trou noir qui se forma ensuite, et se retrouva enfermé dans un monde parallèle fait d'antimatière. C'est alors qu'intervint Rassilon, un autre des premiers Seigneurs du Temps, qui stabilisa la Supernova et la transforma en l'Œil de l'Harmonie, une source d'énergie surpuissante qui est à la base de la société des Seigneurs du Temps. Une fois l'énergie de l'Œil de l'Harmonie mise en équilibre avec Gallifrey, ses habitants devinrent capables de voyager dans l'espace et le temps sans limites (on apprend dans le téléfilm Le Seigneur du temps que le cœur du TARDIS est une source d'énergie similaire à l'Œil), et d'intervenir ainsi à volonté dans les « affaires » des autres peuples.

Au début de leur histoire, les Seigneurs du Temps ont utilisé leur puissance pour organiser des combats de gladiateurs entre les membres d'autres espèces dans une région de Gallifrey nommée « Dead Zone » (voir The Five Doctors). Ils auraient également partagé leur technologie avec une race nommée Minyans mais ceux-ci s'en servirent dans leurs luttes internes, leur civilisation finissant par être détruite par la guerre civile (le 4e Docteur visite leur planète dans Underworld).

Après cette catastrophe, les Seigneurs du Temps décidèrent de définir une politique de non-intervention très rigoureuse. Les Seigneurs du Temps sont pacifiques, indolents même du point de vue de certaines races ennemies. Mais on apprend dans La Prophétie de Noël que la Guerre du Temps les a changés et qu'ils sont devenus agressifs au point de vouloir détruire l'univers tout entier pour subsister sous forme d'entités d'énergie pure.

Un des piliers centraux de la société des Seigneurs du Temps est l'Académie. Le Docteur raconte dans Que tapent les tambours que les enfants y entrent à l'âge de 8 ans après avoir été séparés des familles et sont alors confrontés à un "schisme métamorphique modérateur" qui est une sorte de point de vue permettant d'observer directement le Vortex du temps (dans lequel voyagent les TARDIS).

Historique[modifier | modifier le code]

Seigneurs du Temps les plus connus[modifier | modifier le code]

  • Le Docteur
  • Susan Foreman (même si cela n'a jamais été explicitement confirmé)
  • Le Maître
  • La Rani
  • Romanadvoratrelundar (dite "Romana)"
  • Jenny (clone féminin du 10eme Docteur)
  • Rassilon ou Le Président.
  • Borusa (Seigneur du temps faisant partie du conseil et dont le rôle est fluctuant à chaque épisode : Cardinal, Chancelier, Président, etc...)
  • River Song (mi humaine - mi Seigneur du Temps pour avoir été "conçue" dans le TARDIS)
  • Le Corsaire (mort)
  • Oméga (enfermé dans un monde parallèle)
  • Le Moine (The Monk), adversaire du premier Docteur, coincé sur une planète déserte.
  • Le Maître de Guerre (« The War Games »)

Médias dérivés[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir l'épisode « Pyramids of Mars »
  2. Voir l'épisode Enlightenment
  3. The Also People, Ben Aaronovitch
  4. Voir La Terre volée

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]