La Diligence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Diligence
47e histoire de la série Lucky Luke
Scénario René Goscinny
Dessin Morris
Genre(s) Franco-Belge
Aventure

Personnages principaux Lucky Luke
Black Bart
Hank Bully
Scat Thumbs

Éditeur Dupuis
Dargaud
Lucky Comics
Première publication no 1504 de Spirou (1967)
ISBN 2205003062

Prépublication Spirou (1967)
Albums de la série Lucky Luke
Précédent Tortillas pour les Dalton Le Pied-Tendre Suivant

La Diligence est la quarante-septième histoire de la série Lucky Luke par Morris (dessin) et René Goscinny (scénario).

Univers[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Les diligences de la Wells Fargo sont régulièrement attaquées et leur réputation de fiabilité est menacée. Aussi, la compagnie décide de démontrer la sécurité de ses transports en assurant le transport d'une cargaison d'or entre Denver et San Francisco. Une grande campagne de publicité est organisée autour de l'évènement. Lucky Luke est chargé de veiller à sécurité de l'or. Quelques passagers se joignent au voyage : un photographe, un joueur professionnel, un prêtre, un couple et un chercheur d'or. Le long trajet va être émaillé de nombreuses aventures : attaques de bandits, attaque des indiens,... Finalement, le convoi atteindra le Pacifique mais tous seront changés. Lucky Luke a sympathisé avec le conducteur de la diligence. Les relations au sein du couple se sont inversées et l'homme dominé est devenu dominateur. Le joueur de poker et le chercheur d'or sont devenus des amis.

Personnages[modifier | modifier le code]

On retrouve dans cet album le personnage de Black Bart, hors-la-loi américain, né en 1829, disparu en 1888.

D'autres références parsèment l'album, notamment celles s'exprimant grâce aux caricatures de Morris. Hank Bully, le conducteur de la diligence, a les traits de Wallace Beery[1]. De même Alfred Hitchcock apparait sous les traits d'un barman. Le joueur de Poker ressemble à John Carradine, acteur américain ayant d'ailleurs joué dans La Chevauchée fantastique.

Gags[modifier | modifier le code]

Le comique de Goscinny s'exprime notamment par le recours à des gags à répétition. Le plus célèbre est celui du menu que les relais de la Wells Fargo servent matin, midi et soir aux passagers et basé systématiquement sur des patates et du lard.

D'autres gags récurrents émaillent les pages comme par exemple les cahots. La diligence heurte régulièrement de grosses pierres dont le choc perturbe l'ordre des cartes dans les jeux de Poker et fait échouer les triches.

Les noms des chevaux permettent aussi au scénariste de donner libre cours à sa fantaisie.

Liens historiques[modifier | modifier le code]

Goscinny et Morris sont des cinéphiles avertis. L'album s'inspire du film La chevauchée fantastique, de John Ford. Là aussi, une diligence parcourt l'Ouest avec des personnages que le voyage va profondément changer.

La compagnie Wells Fargo, par son dynamisme, sut s'imposer comme la première compagnie de transport par diligence aux USA. L'arrivée du Chemin de Fer rendit obsolète ce moyen de transport qui s'arrêta au début du XXe siècle. Cependant, la Wells Fargo existe toujours et est une des plus grandes banques américaines.

Publication[modifier | modifier le code]

Revues[modifier | modifier le code]

L'histoire est parue dans le journal Spirou, du n°1504 au n°1525.

Album[modifier | modifier le code]

Morris était mécontent des albums Dupuis, brochés, dont il estimait qu'ils ne rendaient pas suffisamment hommage à son héros. Et c'est tout naturellement, après en avoir discuté avec Goscinny, qu'il se tourne vers l'éditeur d'Astérix. L'ouvrage parait en 1968.

Un sondage réalisé en 2009 par le site officiel des éditions Lucky Comics a montré que cet album était le préféré des amateurs de la série.

Adaptation[modifier | modifier le code]

Cet album a été adapté dans la série animée Lucky Luke, diffusée pour la première fois en 1984 où le chien Rantanplan apparaît dans cet épisode.

Hank Bully apparaît dans le film Lucky Luke (2009) de James Huth. Contrairement à son rôle de cow-boy rustre dans la bande dessinée, il travaille comme gardien du fourgon de prisonniers.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Morris (dessin) et Goscinny (scénario), Chasseur de primes, Lucky Comics, septembre 2009 (ISBN 978-2884-71258-3), p. 2 (préface de Gotlib).

Sources[modifier | modifier le code]