Lucky Luke contre Pinkerton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lucky Luke contre Pinkerton
114e histoire de la série Lucky Luke
Allan Pinkerton en 1862.
Allan Pinkerton en 1862.

Scénario Daniel Pennac, Tonino Benacquista
Dessin Achdé
Genre(s) Franco-Belge
Aventure

Personnages principaux Lucky Luke
Allan Pinkerton

Éditeur Lucky Comics (Dargaud)
Collection Les Aventures de Lucky Luke d'après Morris
Première publication 2010
Nb. de pages 48

Prépublication Spirou[1]
Albums de la série Lucky Luke
Précédent L'Homme de Washington Cavalier seul Suivant

Lucky Luke contre Pinkerton est la cent-quatorzième histoire de la série Lucky Luke par Achdé, Daniel Pennac et Tonino Benacquista. Elle est publiée pour la première fois du no 3779 au no 3784 du journal Spirou, puis en album en 2010 dans la collection Les Aventures de Lucky Luke d'après Morris.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au temps de la présidence d'Abraham Lincoln, Lucky Luke doit affronter Pinkerton, chef d'une agence de détectives. En effet, ce dernier réussit à multiplier les arrestations des plus grands criminels et se considère comme le successeur de Lucky Luke. Ce qui ne plaît pas forcément aux frères Dalton...

Au début de l'histoire, on apprend qu'il y a une rumeur d'attentat se préparant à Baltimore contre Lincoln. Luke découvre que ce n'est qu'une rumeur propagée par Pinkerton pour gagner la confiance de Lincoln et augmenter le pouvoir de son agence. Mais Lincoln décide néanmoins de se fier à Pinkerton. Ce dernier multiplie l'espionnage, encourage les filatures et les dénonciations ; il compose des fiches sur plusieurs citoyens dans lesquels il expose plusieurs délits commis par ces personnes (généralement de petits faits de corruption; de petits délits). Pinkerton est adepte de la tolérance zéro : « En partant du principe qu'en tout honnête homme sommeille une canaille, la suspicion devient une priorité nationale » (cf. page 13). Le résultat est que des tas de gens sont emprisonnés au pénitencier pour de petits délits. Pour désengorger les prisons, les plus anciens détenus sont libérés. Les Dalton sont ainsi libérés (après avoir été arrêtés au début de l'album par Pinkerton).

Joe est bien décidé à abattre Pinkerton. Lui et ses frères attaquent l'agence et font prisonniers le personnel et Pinkerton. Mais ils renoncent à l'exécuter en découvrant ses fiches et décident de se servir des faits compromettants qui y sont inscrits pour faire chanter les personnes concernées.

Lucky Luke sort ainsi de sa retraite forcée pour arrêter les Dalton. Il détruit également toutes les fiches de Pinkerton par le feu et les innocents envoyés en prison sont libérés.

Caricatures et clins d'œil[modifier | modifier le code]

  • Au début de l'album, dans le journal narrant la vie de Lucky Luke, on apprend qu'il est ami avec un grand chef indien nommé Red Bull.
  • On retrouve aux côtés de Pinkerton deux détectives de l'agence, Cosmo Smith et Fletcher Jones, déjà apparus dans l'album « Jesse James ».
  • Dans les locaux de l'agence Pinkerton, Têtenfer Wilson, déjà apparu dans l'album « En remontant le Mississippi », est en train de se faire photographier.
  • Surnommés « les experts », deux personnages inspirés de David Caruso et Gary Dourdan mettent leurs talents au service de Pinkerton.
  • Parmi tous les criminels recherchés par Pinkerton, on note Pistol Pete et Explosion Harris, déjà apparus dans l'album « En remontant le Mississippi », ainsi que Dan « Wolf Eye » Penbig et Tony « Holly Money » Wellquist, alias Daniel Pennac et Tonino Benacquista, les scénaristes de l'album.
  • Sur la fiche de Lucky Luke que lit Pinkerton, il est mentionné qu'il est responsable de l'arrestation de Cards Devon (« En remontant le Mississippi »), Doc Doxey (« L'Élixir du Docteur Doxey »), Joss Jamon (« Lucky Luke contre Joss Jamon ») et Phil Defer.
  • Parmi les nouvelles recrues de l'agence, on note la présence d'Eliot Ness, célèbre incorruptible.
  • Au saloon, une danseuse entonne « Valentine », célèbre chanson de Maurice Chevalier.
  • La case où Abraham Lincoln descend du wagon à bestiaux après avoir traversé en secret Baltimore reprend presque exactement une caricature d'Adalbert John Volck à propos du Complot de Baltimore.

Contradictions et anachronismes[modifier | modifier le code]

Bien qu'étant le dernier paru en date, cet album semble être un des premiers dans l'ordre chronologique de la série, puisqu'il se déroule alors qu'Abraham Lincoln est fraîchement élu, que la Guerre de Sécession n'a pas encore eu lieu et que donc le président n'a pas encore été assassiné. Si on suit cette logique, l'apparition des Dalton aux côtés de Lucky Luke est chronologiquement inexacte, l'album mettant en scène ceux-ci pour la première fois se déroule après la mort des frères Dalton historiques, au début des années 1890, soit trente ans après le déroulement de cet album !

De plus, Abraham Lincoln fait expressément référence aux événements qui ont lieu dans Le Fil qui chante alors qu'il est en route pour Washington pour son assermentation. Or, l'inauguration de la ligne télégraphique transcontinentale n'aura lieu qu'à l'automne 1861 alors que Lincoln a été assermenté le 4 mars précédent. La référence au Complot de Baltimore dans l'album indique que l'action se déroule à la fin de février 1861.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site du magazine Spirou