Rantanplan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la série télévisée, voir Rantanplan (série télévisée d'animation).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Rataplan.
Rantanplan
Personnage de fiction apparaissant dans
Lucky Luke

Origine Far-West
Espèce Chien

Créé par Morris, Goscinny
Série(s) Lucky Luke, Rantanplan
Première apparition Sur la piste des Dalton (1962)

Rantanplan est le nom d'un chien apparu pour la première fois dans la bande dessinée Lucky Luke, dans l'album Sur la piste des Dalton. Le personnage est une parodie de Rintintin.

Il a pour principale caractéristique d'être complètement stupide mais il arrive souvent à aider involontairement les autres personnages de la bande dessinée.

Description[modifier | modifier le code]

Rantanplan est considéré comme l'animal le plus bête de l'Ouest (surtout par Jolly Jumper, le cheval de Lucky Luke). Ses décisions et ses réflexions toutes plus stupides ou absurdes les unes que les autres font sourire presque à coup sûr. Il est particulièrement aimé par Averell Dalton, le plus nigaud des quatre frères Dalton, bien que Rantanplan pense, à différentes reprises, qu'Averell est son père, son frère, etc. L'idiotie de Rantanplan est telle, qu'il peut chercher des heures à manger, à boire ou n'importe quoi demandé par Lucky Luke alors que l'objet tant recherché est pratiquement sous son nez. Toutefois, dans La Guérison des Dalton, après avoir assisté aux séances de thérapie que suivent les Dalton, il bénéficie brièvement d'une « crise d'intelligence » qui lui permet de venir en aide à Lucky Luke en trouvant la clef des menottes qui l'entravent.

Une autre de ses caractéristiques consiste à calculer la distance pour sauter dans les bras d'un personnage. Ses tentatives se soldent inlassablement par des échecs. Cela a pour effet de lui faire dire : « zut, trop court », ou bien « zut, trop long ».

Il appartient à l'administration pénitentiaire, et a pour maître, le gardien Pavlov (en référence à Ivan Pavlov et son fameux réflexe). Il suit régulièrement Lucky Luke afin de l'« aider » à retrouver les Dalton. Un des excellents exemples des talents de Rantanplan se trouve dans le film Les Dalton en cavale de 1983.

En revanche, et paradoxalement, Rantanplan comprend et obéit aux ordres de Ma Dalton, même quand celle-ci n'est plus à proximité, ce qui rend la situation très comique et laisse souvent perplexe Lucky Luke (notamment dans Les Dalton en Cavale), car Ma lui donne l'ordre de se coucher en criant « Couché ! » et Rantanplan s'exécute en disant : « Quand Ma Dalton parle, les chiens écoutent. » Alors, il se couche par terre, et ne bouge plus, et se laisse emmener par Lucky Luke, chez le docteur car il ne lui paraît pas en forme, et Rantanplan continue de rester couché. Il a aussi une peur bleue du chat de Ma Dalton, et dans un épisode récent des nouvelles aventures de Lucky Luke, il le prend même pour un tigre : « un tigre, je suis tombé sur un tigre »

Il possède également sa propre série de bande dessinée. En quatrième de couverture des albums, Rantanplan fonce dans un tonneau alors que son ombre saute l'obstacle ; en dessous, apparaît le slogan « RANTANPLAN Le chien plus bête que son ombre » (en référence à « LUCKY LUKE L'homme qui tire plus vite que son ombre »).

Sa race est un mélange de berger allemand et de lévrier.

Dans la version britannique, il s'appelle Rin-tin-can (en référence au personnage dont il est inspiré, Rintintin, et à tin can qui signifie "boîte de conserve"). Il a un petit frère ;un petit chien blanc que l'on voit dans la BD du bétisier 3.

Liste des albums[modifier | modifier le code]

  1. La Mascotte (1987, Dargaud) Dessins de Michel Janvier et Frederik Garcia, scénario de X.Fauche et J.Léturgie
  2. Le Parrain (1988, Dargaud)
  3. Rantanplan otage (1992, Lucky Productions)
  4. Le Clown (1993, Lucky Productions)
  5. Bêtisier 1 (1993, Lucky Productions)
  6. Bêtisier 2 (1993, Lucky Productions)
  7. Le Fugitif (1994, Lucky Productions)
  8. Bêtisier 3 (1995, Lucky Productions)
  9. Le Messager (1995, Lucky Productions)
  10. Les Cerveaux (1996, Lucky Productions)
  11. Le Chameau (1997, Lucky Productions)
  12. Bêtisier 4 (1998, Lucky Productions)
  13. Le Grand Voyage (1998 Lucky Productions)
  14. Bêtisier 5 (2000, Lucky Comics)
  15. La Belle et le Bête (2000, Lucky Comics)
  16. Bêtisier 6 - Le Noël de Rantanplan (2001, Lucky Comics)
  17. Bêtisier 7 - Sur le pied de guerre (2008, Lucky Comics)
  18. Bêtisier 8 - Chien d'arrêt (2009, Lucky Comics)
  19. Bêtisier 9 - Morts de rire (2010, Lucky Comics)
  20. Bêtisier 10 - Carré d'os (2011, Lucky Comics)

Hors-série

  1. Le chien plus bête que son ombre (2000, Lucky Comics, pour Esso)
  2. Chien perché! (2002, Lucky Comics, pour BP France)
  3. Haut les pattes! (2003, Lucky Comics, pour BP France)
  4. Le joli cœur (2003, Lucky Comics, pour BP France)

Télévision[modifier | modifier le code]

Dans le dessin animé Lucky Luke produit par Hanna Barbera en 1983, Rantanplan était un personnage plus récurrent que dans la BD et apparaissait dans pratiquement tous les épisodes, y compris ceux adaptés d'albums où il ne jouait originellement aucun rôle.

Le personnage a également été porté à la télévision en 2006 par la société Xilam :

Article connexe[modifier | modifier le code]