Vicq (auteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vicq.

Vicq

Nom de naissance Raymond Antoine
Naissance 1936
Drapeau de la Belgique Belgique
Décès ? disparu en 1987 (à 51 ans)
Profession

Vicq (parfois orthographié Vick), de son vrai nom Antoine Raymond[1], est un auteur belge de bandes dessinées, né en 1936 et disparu en 1987 et décédé quelque temps plus tard[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est surtout connu comme scénariste de bande dessinée, bien qu'il ait été également dessinateur. Il a d'ailleurs commencé sa carrière dans les années cinquante en réalisant des dessins humoristiques pour de nombreuses revues comme Le Rire ou Hara-Kiri.

Il a écrit un grand nombre de scénarios pour des bandes dessinées du journal Spirou, n'hésitant pas à reprendre des séries déjà existantes comme Le Vieux Nick (dessins de Remacle), Sophie (dessins de Jidéhem), La Ribambelle (dessins de Roba), Boule et Bill (dessins de Roba), Gaston Lagaffe (dessins de Franquin) ou Théophile et Philibert (dessins de Paul Deliège)...

Il a également collaboré avec Greg à plusieurs reprises, et participe à des épisodes de Zig et Puce et des As. Ils réaliseront également Constant Souci, pour journal de Tintin, ou il scénarisera également de nombreux gags de Taka Takata pour Jo-El Azara.

On lui doit également plusieurs scénario de Lucky Luke (dessin de Morris) et un album de Jacky et Célestin (avec Peyo, dessin de Walthéry), ce qui fait de Vicq un scénariste clef de l'école belge. Il a en effet travaillé avec les auteurs francophones les plus connus du pays (Franquin, Morris, Peyo, Roba...).

Alors qu'il semble être devenu incontournable dans le monde de la bande dessinée, il disparaît du jour au lendemain sans laisser de trace en 1987. À ce sujet Roba dira notamment : « Cela demeure, pour moi, d'ailleurs, un grand mystère. Personne n'a jamais eu de ses nouvelles, et on n'a pas retrouvé sa trace. Il semble s'être volatilisé[3]. »

Ces disparitions étaient alors courante, plusieurs témoignages évoquent en effet d'un homme marqué par l’alcoolisme pouvant ne plus donner de nouvelles durant des semaines. Ainsi Jean Roba explique « Il avait un gros problème d'alcool et disparaissait parfois en plein milieu d'un épisode. C'est ce qui s'est passé en plein milieu de [La Ribambelle en Ecosse]. Je me suis retrouvé en panne de scénario et ai du inventer la suite[4]. ».

Ce témoignage est corroboré par celui de Jidéhem, qui témoigne aussi du décès du scénariste « Il faut savoir qu'il a eu énormément d'ennuis, il était alcoolique, de ce fait il disparaissait près d'une semaine ou plus. [...] C'est finalement Delporte qui a trouvé trace de son décès après avoir consulté les administrations communales et les hôpitaux de la périphérie. C'était un homme absolument charmant et formidable quand il était à jeun, mais qui devenait impossible quand il se mettait à boire. » [5]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Ribambelle, dessin de Roba, Dupuis :
    • T2 : La Ribambelle en Écosse, 1966.
    • T3 : La Ribambelle s'envole, 1967.
    • T4 : La Ribambelle aux Galopingos, 1968.
  • Sophie, dessin de Jidéhem, Dupuis :
    • T2: La Bulle du silence, 1968.
    • T3 : Les Bonheurs de Sophie, 1969.
    • T4 : Qui fait peur à Zoé ?, 1970.
    • T5 : Sophie et le rayon Kâ, 1971.
  • Taka Takata, dessin de Jo-El Azara :
    • T1 : Le Batracien aux dents d'or, Le Lombard, 1969.
    • T2 : Kamikaze cycliste, Rossel, 1973.
    • T3 : Le Lévitant lama, Rossel, 1973.
    • T4 : Opération survie , Rossel, 1974.
    • T5 : Le Karatéka, Rossel, 1974.
    • T6 : Le Caméléoscaphe, Dargaud, 1977.
    • T7 : Silence, on vole !, Azeko, 1994.
    • T8 : Takabossé monoto, Azeko, 1994.
    • T9 : Le Petikado, Azeko, 1995.
    • T10 : Gare aux cigares, Azeko, 1997.
    • T11 : Ne perdons pas la tête, Azeko, 2002.
    • T12 : Taka Takata se mutine, Azeko, 2004.
    • T13 : Opération boomerang, Azeko, 2005.
  • Constant Souci - Le mystère de l'homme aux trèfles, dessin de Greg et Dupa, coscénario de Greg, Glénat, 1974.
  • Lucky Luke, dessin de Morris, Dargaud :
    • T47 : Le Magot des Dalton, 1980.
    • T50 : La Corde du pendu, 1982.
  • Boule et Bill, dessin de Jean Roba, Dupuis :
    • T17 : Tu te rappelles, Bill ?.
    • T18 : Bill est maboul.
  • Jacky et Célestin, coscénario de Peyo, dessin de Walthéry, Dupuis :
    • T1 : Vous êtes trop bon, 1980.
  • Les Frères Bross, dessin de Pierre Guilmard, éditions du Taupinambour :
    • Tome 1, 2004.
    • Tome 2, 2008.
    • Tome 3, 2010.
  • Théophile et Philibert, dessin de Paul Deliège, Le Coffre à BD :
    • T2 : L'Étrange passe-temps de Boleslas Kromitch, 2008.
    • T3 : L'Homme aux mains d'or, 2008.

Pour en savoir plus[modifier | modifier le code]

  • (en) Page sur Vicq dans la Comiclopedia sur le site web de la librairie Lambiek
  • Portrait de Vicq paru dans Hop ! no 59, 3e trimestre 1994, page 28.
  • Préface de La Ribambelle, l'intégrale tome 1, Dargaud, septembre 2011, page 4.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Portrait de Vicq dans le Spirou n°2121 du 07/12/1978.
  2. « C'est finalement Delporte qui a trouvé trace de son décès après avoir consulté les administrations communales et les hôpitaux de la périphérie », entretien avec Jidéhem, L'Age d'Or n° 20.
  3. Préface à La Ribambelle l'intégrale T1, 2001.
  4. Philippe Cauvin, Roba, monographie, Toth, 2005.
  5. Entretien avec Jidéhem, L'Age d'Or n° 20.