Jordan Farmar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jordan Farmar Portail du basket-ball
Jordan Farmar - Maccabi.jpg
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 30 novembre 1986 (28 ans)
Los Angeles, Californie
Taille 1,88 m (6 2)
Poids 82 kg (180 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau des États-Unis Clippers de Los Angeles
Numéro 1
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2004-2006 UCLA
Draft NBA
Année 2006
Position 26e
Franchise Lakers de Los Angeles
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2006-2007
2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
Lakers de Los Angeles
D-Fenders de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Nets du New Jersey
Maccabi Tel Aviv
Nets du New Jersey
Anadolu Efes
Lakers de Los Angeles
Clippers de Los Angeles
04,4
14,7
09,1
06,4
07,2
09,6
14,1
10,4
13,8
10,1
-

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Jordan Farmar, né le 30 novembre 1986 à Los Angeles (Californie), est un joueur de basket-ball américain qui évolue au poste de meneur pour les Lakers de Los Angeles. Californien de naissance, il passe deux ans aux Bruins de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA), il fut sélectionné lors de la draft 2006 par les Lakers de Los Angeles avec le 26e choix. Jordan Farmar apparaît en caméo dans la série télévisée Numb3rs (saison 5, épisode 18 et saison 6, épisode 2).

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Débarqué sur le campus de UCLA avec une réputation flatteuse, Jordan Farmar et Arron Afflalo (qui évolue depuis cette saison pour les Pistons de Detroit) ont joué un rôle clé dans le renouveau des Bruins. Sous la houlette du coach Ben Howland, Farmar devient rapidement le chouchou du Pauley Pavilion et le joueur vedette de l'équipe, et se retrouve nommé dans le 5 majeur de sa Conférence dès sa première saison à ce niveau. Il hésite alors à se présenter à la draft NBA mais choisi finalement de continuer l'aventure à UCLA pour une saison supplémentaire, dans l'optique d'écrire de faire vivre de nouvelles heures de gloire aux fans des Bruins.

Il ne regrettera pas son choix car lors de sa seconde saison, les Bruins atteignent le Final Four, puis se qualifient pour la finale en sortant LSU. Opposés aux Gators de Floride du Français Joakim Noah, les Bruins ratent l'occasion de garnir la vitrine de l'université d'un nouveau trophée, et doivent capituler sur le score de 73-57. Sur un plan personnel, Farmar est néanmoins le grand gagnant du match, car si ses coéquipiers, et notamment Afflalo, passent à travers, il prouve ses capacités à être performant sous pression. Il termine en effet meilleur marqueur de la rencontre avec 18 points et en profite pour taper dans l'œil des recruteurs NBA.

Il choisit alors de franchir le cap à l'été 2006 et s'inscrit à la draft NBA. Et pour lui le rêve devient réalité puisque l'équipe de sa ville, les Lakers de Los Angeles, le sélectionne en fin de premier tour.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Saison rookie (2006-07)[modifier | modifier le code]

La carrière pro de Farmar débute sur les chapeaux de roue. Comme à UCLA, il devient très rapidement le chouchou du public en raison de son statut de joueur du coin et de son style de jeu énergique, et s'impose comme un remplaçant très intéressant pour les Lakers. À chacune de ses entrées en jeu, il impressionne par son audace, sa lucidité et le rythme effréné qu'il imprime à chaque match. Mais au fur et à mesure de la saison et un peu à l'image de son équipe, Farmar va baisser de régime. Son moteur qui semblait inépuisable s'essouffle quelque peu, et il rencontre alors ce que l'on appelle le mur des rookies ('Rookie Wall en anglais), expression employée pour souligner les difficultés souvent rencontrées par les rookies à s'adapter au rythme éreintant de la National Basketball Association (82 matches en saison régulière).

Son temps de jeu s'amenuise alors, et il sera même envoyé disputer trois matches, avec l'équipe réserve des Lakers, les D-Fenders de Los Angeles dans la NBA Development League. Le 1er avril, il marque 18 points dans la défaite à domicile contre l'Arsenal d'Anaheim. Après, ce match, il est rappelé par les Lakers pour la rencontre chez les Kings de Sacramento. Mais, il est envoyé dans l'équipe réserve et rappelé chez les Lakers plusieurs fois entre le 31 mars et le 12 avril. Titularisé deux fois sur les trois matches joués avec les D-Fenders, Farmar tourne à 14,67 points, 5,67 passes décisives, 2,67 rebonds par match et 100 % aux lancers-francs (14 sur 14).

Mais, devant les performances très médiocres de ses deux concurrents au poste de meneur, Smush Parker et Shammond Williams, le coach Phil Jackson tente un coup de poker pour essayer de relancer son équipe, et confie à Farmar le poste de meneur titulaire à seulement deux matches de la fin de saison. Farmar répond présent et guide les Lakers vers deux victoires qui leur assurent une qualification in extremis en playoffs. Il conserve ainsi son poste pour les playoffs où il se voit proposer une tâche quasi impossible, ralentir le double MVP en titre de la NBA Steve Nash et son équipe des Suns de Phoenix. Il ne déméritera pas, tournant à plus de 6 points de moyenne sur la série et engrangeant un maximum d'expérience, mais les Lakers s'inclinent sans surprise en 5 manches.

Saison 2007-08[modifier | modifier le code]

À l'entame de la nouvelle saison, Farmar voit sa concurrence se renouveler, avec les départs de Parker et Williams, remplacés par Derek Fisher et Javaris Crittenton. Il débute l'ensemble des rencontres de la saison régulière sur le banc et évolue en relais du vétéran Fisher. Il obtient ainsi un temps de jeu de plus de 20 minutes, temps qu'il met à profit pour inscrire 9,1 points, donner 2,7 passes et réussir 0,9 interceptions[1]. Il réussit à trois reprises à franchir la barre des 20 points dont un score de 24 points contre Miami. Il dispute également les 21 rencontres de playoffs disputées par sa franchise qui parvient en finale NBA face aux Celtics de Boston. Ceux-ci remportent le titre NBA à l'issue de la sixième rencontre. Lors des deux dernières rencontres de cette finale, il inscrit 11 puis 12 points en respectivement 22 minutes 18 puis 25 minutes 57. Sur l'ensemble des playoffs, ses statistiques sont de 5,7 points, 1,6 rebond et 1,3 passe en 17 minutes 1[1].

Saison 2008-09[modifier | modifier le code]

En début de saison suivante, il se blesse lors d'une défaite des Lakers de Los Angeles face au Heat de Miami sur le score de 87-89. Il subit une opération du ménisque du genou gauche qui le tient éloigné des terrains pour huit semaines[2]. Au total, il dispute 62 rencontres de saison régulière et obtient des statistiques de 6,4 points, 1,8 rebond, 2,4 passes et 0,9 interception[1]. Il dispute 20 des 23 matchs de playoffs des Lakers et disputent ainsi sa deuxième série de Finales NBA. Opposés au Magic d'Orlando, la franchise des Lakers l'emporte quatre à un pour remporter son quinzième titre NBA. Sur cette série, il effectue sa meilleure rencontre lors de la défaite 108 à 104 lors du troisième match avec 11 points, 3 rebonds et 15 minutes 57. Sur l'ensemble des playoffs, il inscrit 4,7 points, capte 1,4 rebond et délivre 1,7 passe en 13 minutes[1].

Saison 2009-10[modifier | modifier le code]

Lors de sa quatrième saison sous le maillot de Lakers, il dispute la totalité des matchs de saison régulière, présentant des statistiques de 7,2 points, 1,6 rebond, 1,5 passe et 0,6 interception en 18 minutes[1]. En playoffs, elles sont de 4,6 points, 1,2 rebond, 1,4 passe en 13 minutes 1[1]. Il dispute 23 matchs lors de ces playoffs où les Lakers disputent une seconde finale NBA consécutive, face aux Celtics, qui les avaient battu lors de la finale 2008. Les Lakers prennent leur revanche en s'imposant 83 à 79 lors de la septième et ultime manche de la série. Il gagne un second titre NBA face aux Celtics de Boston.

Saison 2010-11[modifier | modifier le code]

À l'intersaison, son statut d'agent libre[3] lui permet de rejoindre les Nets du New Jersey où il signe un contrat de 3 ans pour un montant de 12 millions de dollars[4],[5].

Saison 2011-12[modifier | modifier le code]

Le 3 août 2011, il signe au Maccabi Tel-Aviv en Israël durant le lock-out NBA[6].

En décembre, à la fin du lock-out, il revient chez les Nets de Brooklyn.

Le 7 mars 2012, Farmar rentre un tir à trois points au buzzer contre les Clippers de Los Angeles et laisse 0,2 seconde à jouer. Il donne la victoire 101 à 100 à son équipe[7].

Saison 2012-13[modifier | modifier le code]

Le 29 juin 2012, il fait jouer sa clause de départ et espère un contrat sur plusieurs années[8].

Le 11 juillet 2012, Farmar, Anthony Morrow, Jordan Williams, Johan Petro, DeShawn Stevenson et un premier tour de draft 2013 sont envoyés aux Hawks d'Atlanta contre Joe Johnson[9]. Le 16 juillet, Farmar est coupé par les Hawks[10].

Le 12 juillet 2012, il signe un contrat de 15 millions de dollars sur deux ans avec une clause pour une troisième saison à l'Anadolu Efes en Turquie[11].

Saison 2013-14[modifier | modifier le code]

Le 10 juillet 2013, il retourne chez les Lakers de Los Angeles[12] afin de pouvoir jouer pour Mike d'Antoni[13].

Le 1er décembre, lors du match contre les Trail Blazers de Portland, après 56 secondes de jeu, Farmar se blesse aux ischios de la cuisse gauche[14]. Victime d'une déchirure à la cuisse, il doit manquer quatre semaines de compétition[15]. Toutefois, après dix matches manqués, le 25 décembre, pour le match de Noël contre le Heat de Miami, il est totalement rétabli et se montre en tenue[16]. Le 31 décembre, il se blesse de nouveau aux ischios de la cuisse gauche, contre les Bucks de Milwaukee et doit manquer un mois supplémentaire de compétition[17].

Le 28 février 2014, il établit son record de points en carrière avec 30 unités lors de la victoire des siens contre les Kings de Sacramento, avec un 8 sur 10 à trois points. Dans ce match, les Lakers établissent également leur record de trois points marqués sur un match de saison régulière avec un 19 sur 27[18].

Le 17 mars, il se blesse à l'aine lors d'un entraînement et doit manquer quinze jours de compétition[19].

Saison 2014-15[modifier | modifier le code]

Le 9 juillet 2014, il signe un contrat de 4,2 millions de dollars sur deux ans chez les Clippers de Los Angeles[20] avec l'ambition de jouer le titre[21].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Les statistiques en matchs universitaires de Jordan Farmar sont les suivants[22] :

Année Équipe Matches Titul. Min./m.  %tir  %3pts  %l-f rbds/m. pass/m. int/m. ctr/m. pts/m.
2004-2005 UCLA 29 38 34,4 41,1 33,3 80,1 3,5 5,3 1,4 0,1 13,2
2005-2006 UCLA 37 38 30,4 41,0 33,3 71,7 2,6 5,1 1,1 0,2 13,5
Total 66 38 32,2 41,0 33,3 76,0 3,0 5,2 1,2 0,2 13,3

Records NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Jordan Farmar, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[23] :

Type statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points en un match 30 Kings de Sacramento 28 février 2014 14 2 fois
Paniers marqués en un match 12 Thunder d'Oklahoma City 1er décembre 2010 5 3 fois
Paniers tentés en un match 21 Thunder d'Oklahoma City 1er décembre 2010 11 @ Nuggets de Denver 26 avril 2008
Paniers à 3 points réussis 8 Kings de Sacramento 28 mars 2014 3 4 fois
Paniers à 3 points tentés 11 Clippers de Los Angeles 11 mars 2011 5 3 fois
Lancers francs réussis 7 @ Rockets de Houston 10 janvier 2007 6 2 fois
Lancers francs tentés 8 2 fois 8 2 fois
Rebonds offensifs 3 5 fois 2 @ Rockets de Houston 8 mai 2009
Rebonds défensifs 8 Knicks de New York 8 avril 2011 5 @ Suns de Phoenix 2 mai 2007
Rebonds totaux 9 @ Rockets de Houston 14 novembre 2007 5 2 fois
Passes décisives 17 @ Wizards de Washington 20 mars 2011 7 @ Rockets de Houston 8 mai 2009
Interceptions 6 @ Timberwolves du Minnesota 22 février 2009 3 2 fois
Contres 2 4 fois 1 8 fois
Balles perdues 6 Rockets de Houston 19 février 2014 4 @ Celtics de Boston 17 juin 2008
Minutes jouées 52 @ Thunder d'Oklahoma City 1er décembre 2010 33 @ Rockets de Houston 8 mai 2009

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) « Jordan Farmar », sur basketball-reference.com (consulté le 2 novembre 2011)
  2. « Farmar out 8 semaines », sur lequipe.fr,‎ 26 décembre 2008 (consulté le 2 novembre 2011)
  3. Julien Bordet, « Jordan Farmar est libre », basketusa.com,‎ 1er juillet 2010 (consulté le 11 juillet 2014)
  4. Lequipe.fr, « Farmar (Lakers) aux Nets »,‎ 12 juillet 2010 (consulté le 13 juillet 2010)
  5. Emmanuel Laurin, « Jordan Farmar aux Nets », basketusa.com,‎ 12 juillet 2010 (consulté le 11 juillet 2014)
  6. Dimitri Kucharczyk, « Officiel : Jordan Farmar au Maccabi Tel-Aviv », basketusa.com,‎ 3 août 2011 (consulté le 11 juillet 2014)
  7. NBA, « Farmar for the win! », youtube.com,‎ 7 mars 2012 (consulté le 11 juillet 2014)
  8. Fabrice Auclert, « Nets : Jordan Farmar fait jouer sa clause de départ », basketusa.com,‎ 30 juin 2012 (consulté le 11 juillet 2014)
  9. Fabrice Auclert, « Joe Johnson aux Nets : c’est fait ! », basketusa.com,‎ 2 juillet 2012 (consulté le 11 juillet 2014)
  10. Jonathan Demay, « Jordan Farmar va quitter Atlanta pour Istanbul », basketusa.com,‎ 11 juillet 2012 (consulté le 11 juillet 2014)
  11. Alain Mattei, « Jordan Farmar en partance pour la Turquie », basketusa.com,‎ 7 juillet 2012 (consulté le 11 juillet 2014)
  12. Fabrice Auclert, « Jordan Farmar revient aux Lakers ! », basketusa.com,‎ 10 juillet 2013 (consulté le 11 juillet 2014)
  13. Gaetan Scherrer, « Jordan Farmar est revenu à Los Angeles pour Mike D’Antoni », basketusa.com,‎ 7 septembre 2013 (consulté le 11 juillet 2014)
  14. Jonathan Demay, « Jordan Farmar touché à la cuisse », basketusa.com,‎ 2 décembre 2013 (consulté le 11 juillet 2014)
  15. Dimitri Kucharczyk, « Lakers : Jordan Farmar absent un mois, Pau Gasol victime d’une entorse », basketusa.com,‎ 2 décembre 2013 (consulté le 11 juillet 2014)
  16. Dimitri Kucharczyk, « Un Jordan Farmar sous le sapin des Lakers », basketusa.com,‎ 24 décembre 2013 (consulté le 11 juillet 2014)
  17. Fabrice Auclert, « LA Lakers : Jordan Farmar absent au moins un mois… », basketusa.com,‎ 1er janvier 2014 (consulté le 11 juillet 2014)
  18. « Le record à 3-points des Lakers écoeure les Kings », basketusa.com,‎ 1er mars 2014 (consulté le 11 juillet 2014)
  19. Dimitri Kucharczyk, « Les Lakers perdent Jordan Farmar… encore », basketusa.com,‎ 18 mars 2014 (consulté le 11 juillet 2014)
  20. Fabrice Auclert, « Jordan Farmar rejoint les Clippers pour deux ans », basketusa.com,‎ 7 juillet 2014 (consulté le 11 juillet 2014)
  21. Jonathan Demay, « Jordan Farmar : « Je vais jouer le titre aux Clippers » », basketusa.com,‎ 11 juillet 2014 (consulté le 11 juillet 2014)
  22. (en) « stats universitaires », sur basketball-reference.com,‎ 2006 (consulté le 10 mai 2006)
  23. (en) « Jordan Farmar : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 16 avril 2014)

Liens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :