Jim Parsons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jim Parsons

Description de cette image, également commentée ci-après

Jim Parsons en 2013

Nom de naissance James Joseph Parsons
Naissance 24 mars 1973 (42 ans)
Drapeau des États-Unis Houston (Texas)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Séries notables The Big Bang Theory

Jim Parsons, né James Joseph Parsons le 24 mars 1973 à Houston, est un acteur américain. Il est connu pour son rôle de Sheldon Cooper dans la série télévisée The Big Bang Theory, pour lequel il a gagné quatre Emmy Awards du meilleur acteur dans une série comique.

Depuis le 11 mars 2015, Jim Parsons a sa propre étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et éducation[modifier | modifier le code]

Jim Parsons naît au St. Joseph Hospital de Houston et grandit à Spring, dans la banlieue de Houston. Il est le fils de Milton Joseph Parsons, Jr. (6 février 1949 — 29 avril 2001) et de l'enseignante Judy Ann (née McKnight). Sa sœur Julie Ann Parsons est également enseignante[1],[2],[3],[4]. Après avoir joué l'oiseau Kolokolo dans la pièce L'Enfant d'éléphant à l'école à l'âge de six ans, Parsons est déterminé à devenir acteur[2],[5]. Il est influencé par les sitcoms, notamment Three's Company, Sacrée Famille et Cosby Show[6]

Diplômé de la Klein Oak High School à Spring, Parsons suit une formation undergraduate à l'Université de Houston. Pendant ce temps, il apparaît dans 17 pièces en trois ans. Membre fondateur de la compagnie théâtrale Infernal Bridegroom Productions, il joue également avec la compagnie Stages Repertory Theatre[7]. Parsons commence une formation graduate à l'Université de San Diego en 1999[7]. Il est l'un des sept étudiants retenus pour un cours spécial de deux ans sur le théâtre classique[8]. Il a son diplôme 2001[8] et déménage à New York[7]. En septembre 2013, il participe à l'émission Who Do You Think You Are? sur TLC et découvre qu'il a des origines créoles de Louisiane et françaises du côté de son père. L'architecte français Louis-François Trouard (1729–1804) est un de ses ancêtres[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

À New York, Parsons joue dans des productions Off-Broadway et apparaît plusieurs fois à la télévision. Il joue un homme élevé par des loups dans une publicité pour Quiznos[7]. Il a un rôle récurrent dans la série Amy[9] et apparaît dans la série Ed[7]. Parsons a également des rôles mineurs dans plusieurs films dont Garden State et L'École des dragueurs[10].

Révélation dans The Big Bang Theory[modifier | modifier le code]

Johnny Galecki et Jim Parsons au Comic-Con en 2009.

Parsons estime avoir auditionné pour 15 et 30 séries télévisées, mais plusieurs séries dans lesquelles il obtient un rôle ne trouvent pas de diffuseur[7]. The Big Bang Theory est une exception. Après avoir lu le projet de scénario, il sent que le rôle de Sheldon Cooper lui irait très bien[2]. Il ne se sent pas proche du personnage mais il apprécie la structure des dialogues et la façon dont les scénaristes « utilisent brillamment ces mots que la plupart des gens ne connaissent pas pour créer ce rythme. [...] C'était une chance de danser avec ce dialogue[6]. »

Lors de l'audition, Parsons impressionne tellement le créateur de la série Chuck Lorre qu'il demande une deuxième audition pour voir s'il est capable de répéter sa performance. Parsons obtient le rôle de Sheldon Cooper, physicien rabaissant souvent ses amis et la serveuse qui vit en face de chez lui. Le rôle demande de « réciter ligne après ligne un dialogue rythmé et de faire quelque chose avec son visage ou son corps pendant le silence qui suit[7]. »

Le critique de télévision Andrew Dansby compare le jeu physique de Parsons à celui de Buster Keaton et d'autres acteurs de films muets[7].

En août 2009, Parsons remporte le prix de la Television Critics Association pour la meilleure performance individuelle dans une comédie devant Alec Baldwin, Tina Fey, Steve Carell et Neil Patrick Harris[11]. Il est nominé aux Emmy Awards en 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014 pour le prix du meilleur acteur dans une série télévisée comique et gagne le prix en 2010, 2011, 2013 et 2014[12]. En septembre 2010, Jim Parsons, Johnny Galecki et Kaley Cuoco-Sweeting signent des nouveaux contrats leur garantissant la somme de 200 000 dollars chacun pour chaque épisode de la quatrième saison de The Big Bang Theory, avec des augmentations importantes pour les trois saisons suivantes. Ils ont également droit à un pourcentage sur les revenus de la série[13]. En janvier 2011, Parsons gagne le prix du meilleur acteur dans une série musicale ou comique lors des Goldens Globes[14],[15]. En août 2013, Parsons, Cuoco et Galecki gagnent chacun 325 000 dollars par épisode[16]. En août 2014, ils signent des contrats leur garantissant un million de dollars par épisode pour les saisons 8 à 10 de The Big Bang Theory. Leur pourcentage des revenus de la série est quadruplé, dépassant désormais 1 % chacun[17].

Depuis le 11 mars 2015, grâce à son rôle de Sheldon Cooper, il a sa propre étoile sur le Hollywood Walk of Fame[18].

Autres productions[modifier | modifier le code]

En 2011, Jim Parsons apparaît dans le film The Big Year avec Jack Black, Owen Wilson, Steve Martin et Rashida Jones[19]. La même année, il joue la forme humaine de Walter, nouveau personnage apparaissant dans Les Muppets, le retour[20]. Le 18 mai 2012, Parsons commence à jouer sur Broadway dans le rôle d'Elwood P. Dowd dans une nouvelle version de Harvey[21],[22]. Il double l'un des personnages principaux du film de DreamWorks Animation En route ! aux côtés de Rihanna[23].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Jim Parsons vit à Los Angeles[24]. Dans un portrait que lui consacre le The New York Times en mai 2012, l'acteur fait son coming out en révélant qu'il vit en couple depuis 10 ans avec Todd Spiewak[25].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gerrie Jones Dickens Yates, « Milton Joseph Parsons, Jr. », Find a Grave (consulté le 22 septembre 2005)
  2. a, b et c (en) Jennifer Cogan, Klein Oak grad takes home Emmy, Klein Sun News,‎ 8 septembre 2010 (lire en ligne)
  3. (en) « Biography », Saintmarylancaster.org,‎ 24 mars 1974 (consulté le 23 août 2013)
  4. a et b Who Do You Think You Are? TV episode; septembre 2013
  5. (en) Christie D'Zurilla, « Shocking Jim Parsons truths revealed after Emmy win », Los Angeles Times,‎ 29 août 2010 (lire en ligne)
  6. a et b (en) Lewis Beale, TELEVISION Fast chat with Big Bang Theory star Jim Parsons: Houston native says he doesn't speak Klingon, Houston Chronicle,‎ 18 janvier 2010 (lire en ligne)
  7. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Andrew Dansby, Jim Parsons find smart comedy role, Houston Chronicle,‎ 10 septembre 2009 (lire en ligne), Zest, p. 8
  8. a et b (en) Olivia Martinez, Alum sparks big bang at the Emmys, The Vista,‎ 16 septembre 2010 (lire en ligne)
  9. (en) Frazier Moore, Jim Parsons finds 'Big Bang Theory' stimulating, Press of Atlantic City,‎ 24 mai 2010 (lire en ligne)
  10. (en) Bill Keveney, Big Bang-up role for Jim Parsons, USAToday,‎ 8 décembre 2008 (lire en ligne)
  11. (en) Jeannie Jakle, Jim Parsons adjusts to his celebrity role: Big Bang star leaps from Klein Oak grad to TV popularity, Houston Chronicle,‎ 5 août 2009 (lire en ligne), Star, p. 4
  12. (en) « Jim Parsons wins Emmy for Best Lead Actor in a Comedy », Vox
  13. (en) Missy Schwartz, 'The Big Bang Theory' cast gets a big, fat raise, Entertainment Weekly,‎ 15 septembre 2010 (lire en ligne)
  14. (en) Corinne Heller, « Jim Parsons wins Golden Globe for 'Best Performance by an Actor in a Television Series - Comedy Or Musical' », OnTheRedCarpet.com,‎ 16 janvier 2011 (consulté le 23 août 2013)
  15. (en) « Order of Golden Globe Awards presentations - latimes.com », Latimesblogs.latimes.com,‎ 16 janvier 2011 (consulté le 23 août 2013)
  16. Battaglio, Stephen; Schneider, Michael (26 août 2013). "What They Earn". TV Guide. p. 16 - 20.
  17. (en) Nellie Andreeva, « ‘Big Bang Theory’ Stars Sign New Deals Worth $1 Million Per Episode - Deadline », Deadline
  18. http://www.20minutes.fr/television/1561043-20150312-big-bang-theory-jim-parsons-star-serie-fete-etoile-hollywood
  19. (en) « The Big Year (2011) », MovieWeb (consulté le 4 juillet 2011)
  20. (en) Michael O'Sullivan, « The Muppets », The Washington Post,‎ 23 novembre 2011 (lire en ligne)
  21. (en) « Jim Parsons, Scott Ellis, and More Talk Harvey! », broadway world.com,‎ 14 mai 2012 (consulté le 23 mai 2012)
  22. (en) Philiana Ng, « Jim Parsons Plots Broadway Return With 'Harvey' Revival », Hollywood Reporter,‎ 29 novembre 2011 (lire en ligne)
  23. (en) « Jim Parsons and Rihanna to Voice DreamWorks Animation’s Happy Smekday! »
  24. (en) Larry Getlen, « 'Big Bang Theory' Nerd May Get The Girl », New York Post,‎ 27 avril 2009 (lire en ligne)
  25. (en) Patrick Healy, « Stalked by Shadows (and a Rabbit) », The New York Times Company,‎ 23 mai 2012 (lire en ligne)