Ricky Gervais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gervais.

Ricky Gervais

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Ricky Gervais en octobre 2010.

Nom de naissance Ricky Dene Gervais
Naissance 25 juin 1961 (53 ans)
Reading (Berkshire, Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni britannique
Profession Acteur, humoriste, scénariste, producteur, réalisateur
Films notables La Nuit au musée
The Invention of Lying
Séries notables The Office
Extras
Site internet rickygervais.com
Ricky Gervais à la 60e cérémonie des BAFTA Awards en 2007.

Ricky Gervais, né Ricky Dene Gervais le 25 juin 1961 à Reading au Royaume-Uni, est un acteur, humoriste, scénariste, réalisateur et producteur britannique.

Il est connu grâce à la télévision pour avoir incarné David Brent dans la série The Office et Andy Millman dans Extras — séries qu'il a créées avec son complice Stephen Merchant. Au cinéma, il est connu, en France, pour son rôle de Mr. McPhee dans les deux volets de la saga La Nuit au musée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Le père de Ricky Gervais était un canadien français de London en Ontario (ce qui explique le nom de famille à consonance française). Ce dernier est venu faire son devoir de soldat en Angleterre lors de la Seconde Guerre mondiale, où il a rencontré sa femme. Dernier de quatre enfants, Ricky Gervais décrit son enfance comme paisible et « normale ».

Ricky Gervais a fréquenté l'école secondaire Reading's Ashmead School. Il a ensuite étudié la biologie à l'University College de Londres en 1979, avant de se réorienter vers la philosophie. C'est au début des années 1980, alors qu'il demeurait à Londres qu'il a rencontré sa petite amie Jane Fallon. Il était aussi le chanteur principal du groupe néo-romantique Seona Dancing. Le groupe a édité deux singles qui ont failli se retrouver dans le top 40 du Royaume-Uni : Bitter Heart et More To Lose, qui est devenu un hit aux Philippines en 1985. Cela a énormément surpris le groupe qui s'était séparé l'année précédente.

Ricky Gervais ne quitte pas le monde de la musique que pour celui des jeux vidéo, manageant quelques groupes. Il est aussi animateur sur la station de radio XFM, où il collabore avec Stephen Merchant.

2001 - 2005 : du stand up à la consécration avec The Office[modifier | modifier le code]

Après le rachat de XFM par Capital Radio, il décide d'explorer ses talents pour la comédie sur d'autres médias. Adepte du stand-up, il fait ses débuts à la télévision dans 'The 11 O'Clock Show, qui lui permet de s'exprimer en adoptant un ton rafraîchissant, drôle et virulent.

La consécration arrive en 2001 lorsqu'avec son complice des débuts, Stephen Merchant, il crée la série humoristique The Office. Ricky Gervais y incarne David Brent, le patron d'une entreprise de papeterie. La série, diffusée sur la BBC, est un succès public et critique, dure deux saisons et sera adaptée dans de nombreux pays dont les États-Unis (The Office, avec Steve Carell) et en France (Le Bureau). Ensuite, il propose avec Merchant une nouvelle série, Extras, où le comédien incarne un acteur cantonné aux figurations et côtoyant de grandes célébrités telles que Kate Winslet, Orlando Bloom, David Bowie ou Robert De Niro. Encore une fois, Gervais cumule les casquettes de producteur, scénariste, réalisateur et interprète, garant de la qualité de ses productions.

Il a aussi joué dans la série Louie créée par Louis C.K. en tant qu'extra dans plusieurs épisodes de la première saison. Il y joue un docteur adorant faire des blagues morbides à ses patients. Il fait aussi une émissions de radio adaptée en dessin animé pour la télévision accompagné de Stephen Merchant et Karl Pilkington intitulé The Ricky Gervais Show.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Il se lance sur grand écran notamment en prêtant sa voix à Bugsy dans Vaillant, pigeon de combat et en incarnant Ferdy dans Stardust. Mais c'est aux États-Unis, avec le rôle de Mr. McPhee, le directeur du musée dans La Nuit au musée et sa suite où il est face à Ben Stiller, qu'il commence à se faire un nom dans le milieu cinématographique. Depuis, on l'a retrouvé à l'affiche de La Ville fantôme, une comédie romantique sur un homme qui peut voir les fantômes des morts après avoir manqué de perdre la vie.

En 2009, il coréalise et coécrit The Invention of Lying, film dans lequel il incarne un homme qui ment dans un monde où les personnes disent la vérité.

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Ricky Gervais figure dans le jeu vidéo Grand Theft Auto 4 sorti en 2008. Le comédien apparaît sous son propre nom dans le rôle d'un personnage de stand-up[1]. Il expliquait avoir accepté en raison d'une domination des jeux vidéo sur l'industrie hollywoodienne les années précédentes[2].

Autres apparitions[modifier | modifier le code]

Ricky Gervais est également connu dans le monde anglosaxon pour le succès de ses performances sur scène (quatre stand-up : Animals, Politics, Fame et Science).

Il est par trois fois maître de cérémonie des Golden Globes. Il inaugure cette fonction en 2010[3]. La deuxième fois, l'année suivante, le comédien y témoigne d'un humour particulièrement acerbe à l'égard de certaines stars du cinéma[4],[5].

Il prête également sa voix dans un épisode de la série Les Simpson, dont il a écrit lui-même tout un épisode.

Engagements[modifier | modifier le code]

Ricky Gervais est athée[6], il a déclaré ne plus avoir la foi chrétienne depuis l'âge de 8 ans[7] et devient un associé honoraire de la National Secular Society en 2009. En 2010, il signe un éditorial dans le Wall Street Journal où il défend son athéisme[8].

Ricky Gervais est engagé dans la défense des animaux, notamment auprès de la PETA, dont il a été la « personnalité de l'année » en 2013[9]. Il s'est opposé à chasse au renard et à la corrida. Il a demandé à Gordon Brown d'arrêter d'utiliser de la fourrure d'ours noir pour les chapeaux des Foot Guards[10] Il a également exprimé d'envie de créer un « sanctuaire » pour animaux, il a créé une application mobile pour financer ce projet[11],[12].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

2002

2003

2004

2006

2007

  • Emmy Award du meilleur acteur principal dans une série comique (Extras)
  • BAFTA TV Award du meilleur acteur dans une série comique (Extras)
  • WGA Award (TV) de la meilleure sitcom pour The Office (US). Partagé avec Steve Carell, Jennifer Celotta, Greg Daniels, Lee Eisenberg, Brent Forrester, Mindy Kaling, Paul Lieberstein, Stephen Merchant, B.J. Novak, Michael Schur, Justin Spitzer & Gene Stupnitsky

2008

  • British Comedy Award du meilleur acteur dans une série comique pour l’épisode The Extra Special Series Finale de la série Extras
  • Banff Rockie Award de la meilleure série comique pour l’épisode Daniel Radcliff & Diana Rigg de la série Extras (Saison 2 Ep 03), Partagé avec Stephen Merchant
  • Satellite Award du meilleur acteur dans le film La Ville Fantôme (2008)
  • Golden Globes de la meilleure série comique (Extras)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « RICKY GERVAIS Comedy Show from GTA IV [HD] #1 », sur youtube.com, consulté le 17 janvier 2011
  2. (en) « Grand Theft Auto IV stars Ricky Gervais », sur telegraph.co.uk, consulté le 17 janvier 2011
  3. (en) « Ricky Gervais's Golden Globes gig splits the critics », sur guardian.co.uk, consulté le 17 janvier 2011
  4. (fr) « Ricky Gervais, le comique qui dézingua Hollywood aux Golden Globes », sur next.liberation.fr, consulté le 18 janvier 2011
  5. (en) « Golden Globes 2011 - Ricky Gervais Opening Monologue », sur youtube.com, consulté le 17 janvier 2011
  6. (en) « Ricky Gervais sur Desert Island Discs », sur bbc.co.uk,‎ 24 juin 2007 (consulté le 28 janvier 2014).
  7. (en) « Will Hollywood wipe the smile off Ricky Gervais's face? », sur thesundaytimes.co.uk,‎ 22 février 2009 (consulté le 28 janvier 2014).
  8. (en) « Ricky Gervais: Why I’m an Atheist », sur blogs.wsj.com,‎ 19 décembre 2010 (consulté le 28 janvier 2014).
  9. (en) « Ricky Gervais Is PETA’s Person of the Year », sur peta.org (consulté le 28 janvier 2014)
  10. (en) « Ricky Gervais: Bearskin Caps Are Not a Laughing Matter », sur action.peta.org.uk (consulté le 28 janvier 2014).
  11. (en) « Ricky Gervais continues animal support, wants a wildlife sanctuary », sur ofcoursevegan.com,‎ 27 mai 2013 (consulté le 28 janvier 2014).
  12. (en) « Boob Job: Ricky Gervais's GQ Interview », sur gq.com,‎ mai 2013 (consulté le 28 janvier 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :