Jim Bunning

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jim Bunning
Image illustrative de l'article Jim Bunning
Fonctions
Sénateur du Kentucky
3 janvier 19993 janvier 2011
Prédécesseur Wendell Ford
Successeur Rand Paul
Représentant du 4e district congressionnel du Kentucky
3 janvier 19873 janvier 1999
Prédécesseur Gene Snyder
Successeur Ken Lucas
Biographie
Date de naissance 23 octobre 1931 (83 ans)
Lieu de naissance Southgate, Kentucky (États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Conjoint Mary Catherine Theis
Religion Catholique

James Paul David « Jim » Bunning (né le 23 octobre 1931 à Southgate, Kentucky) est un homme politique américain, membre du Parti républicain, sénateur du Kentucky au Congrès des États-Unis de 1999 à 2011 et ancien joueur professionnel de baseball de 1955 à 1971.

Baseball[modifier | modifier le code]

Jim Bunning est un ancien joueur de baseball professionnel de la Ligue majeure au sein notamment des Tigers de Détroit, des Phillies de Philadelphie, des Pirates de Pittsburgh et des Dodgers de Los Angeles.

Il termina sa carrière en 1971 chez les Phillies.

En 1996, il est élu au Temple de la renommée du baseball.

Statistiques[modifier | modifier le code]

W L PCT ERA G GS CG SHO SV IP H ER R HR BB IBB SO WP HBP BK
224 184 0,549 3,27 591 519 151 40 16 3760,1 3433 1366 1527 372 1000 98 2855 47 160 8

Politique[modifier | modifier le code]

Il commence une carrière politique en 1977 au conseil municipal de Fort Thomas avant d'être élu au Sénat du Kentucky en 1979.

En 1983, il ne se représenta pas au Sénat mais tente d'être élu gouverneur du Kentucky sous les couleurs républicaines mais il est battu par le lieutenant-gouverneur démocrate sortant, candidat au poste, Martha Layne Collins.

Quatre ans plus tard, Bunning est élu à la Chambre des représentants des États-Unis où il siègera jusqu'en 1998.

En 1998, il est élu au Sénat des États-Unis.

Jim Bunning

En 2004, il se représente pour un second mandat mais la campagne tourne à la controverse sur sa santé mentale. Celle-ci débute quand Bunning décrit son adversaire démocrate, Daniel Mongiardo, comme « ressemblant à l'un des fils de Saddam Hussein. » Elle se poursuit quand Bunning est accusé d'utiliser un téléprompteur lors d'un débat télévisé avec Mongiardo.

Malgré un budget initial de 6 millions de dollars contre 600 000 à Mongiardo et la popularité de George W. Bush dans l'État, Jim Bunning n'est réélu qu'avec 23 000 voix d'avance et 51 % des voix contre 49 % à Daniel Mongiardo.

En décembre 2006, il fut l'un des deux seuls sénateurs à voter contre la confirmation de Robert Gates au poste de secrétaire à la défense pour protester contre les critiques de ce dernier sur la gestion de la guerre en Irak et la proposition de Gates de discuter avec des pays comme l'Iran.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]