Jan Timman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jan Timman

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jan Timman en 2007

Naissance 14 décembre 1951 (62 ans)
Amsterdam (Pays-Bas)
Nationalité Drapeau des Pays-Bas Néerlandais
Profession
Joueur d'échecs

Jan Hendrik Timman, né le 14 décembre 1951 à Amsterdam (Pays-Bas), est joueur d'échecs, rédacteur en chef de la revue New in Chess et compositeur d'études d'échecs. Pendant les années 1980 et au début des années 1990, il est le meilleur joueur occidental faisant face aux joueurs soviétiques. Sept fois champion des Pays-Bas, Timman a reçu le titre de grand maître international en 1974.

Carrière[modifier | modifier le code]

Années 1970 : champion des Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Jan Timman en 1971
Jan Timman en 1967

À quinze ans, Timman participa au championnat du monde junior de 1967 et finit troisième. Lors du championnat d'Europe junior de 1967-1968, il rencontra pour la première fois Anatoli Karpov (le vainqueur du tournoi) et finit 4e-5e de la finale avec la moitié des points.

Timman reçut le titre de maître international en 1971. En 1974, il obtint le titre de grand maître international et remporta la même année le championnat des Pays-Bas. Il fut champion national à huit reprises : en 1974, 1975, 1976, 1978 (ex æquo avec Sosonko), 1980, 1981, 1983, 1987 et 1996.

Dans les années 1970, les tournois zonaux étaient la première étape de qualification pour le tournoi des candidats au championnat du monde. Timman fut éliminé en 1972 (à Forssa-Helsinki) et en 1975 (à Reykjavik). En 1978, à Amsterdam, il réussit à se qualifier pour le tournoi interzonal de Rio de Janeiro où il fut éliminé.

En 1982, il participa au tournoi interzonal de Las Palmas où il fut éliminé.

Victoires dans les tournois internationaux[modifier | modifier le code]

Jan Timman à l'olympiade de Salonique en 1984

Timman a remporté les tournois suivants :

Olympiades[modifier | modifier le code]

Timman a participé à treize olympiades de 1972 à 2004, jouant onze fois au premier échiquier.

Candidat au championnat du monde[modifier | modifier le code]

Suite à la disparition de Bobby Fischer de la scène échiquéenne, Timman a rencontré les meilleurs joueurs d'échecs soviétiques dans les années 1980 et au début des années 1990 jusqu'à devenir candidat pour le titre de champion du monde en 1985-1986 (quatrième du tournoi des candidats de Montpellier après un match de départage contre Mikhaïl Tal, puis éliminé au premier tour des matchs des candidats par Arthur Youssoupov), en 1988-1989 (battu en finale par Karpov), 1991-1992 (battu en finale par Nigel Short) et en 1994 (éliminé en quarts de finale par Valeri Salov).

Classements Elo[modifier | modifier le code]

Au classement Elo de la Fédération internationale des échecs de janvier 1982, il est 2e avec 2 655[1]. Il obtient le meilleur classement Elo de sa carrière en janvier 1990 : 2 680 points ELO.

Championnat du monde FIDE contre Anatoli Karpov en 1993[modifier | modifier le code]

La carrière de Timman a culminé en 1993, lors de sa confrontation avec Anatoli Karpov pour le championnat du monde d'échecs de la FIDE.

En janvier 1993, Timman était battu par Nigel Short en finale du tournoi des candidats. Au début de 1993, Nigel Short et Garry Kasparov refusèrent que la Fédération internationale des échecs organise leur championnat du monde. La Fédération internationale décida de repêcher Timman et Anatoli Karpov et d'organiser un autre championnat du monde que Timman perdit (-6 =13 +2).

Après 1993[modifier | modifier le code]

Jan Timman en 2012

Peu après le championnat du monde de 1993, Timman prit une semi-retraite du monde des échecs, préférant se consacrer à la rédaction de livres sur les échecs. Il est aussi, depuis quelques années, rédacteur en chef du magazine New in chess. En 2005, il tente à nouveau de s'imposer. Il remporte notamment le tournoi Siegemann 2006 en Suède.

La composition échiquéenne[modifier | modifier le code]

Jan Timman est l'un des plus grands joueurs actuels à s'intéresser à la composition d'études. Ses premières études datent du début des années 1970. Il a obtenu de nombreux prix prestigieux. Son livre The Art of the Endgame (My Journeys in the Magical World of Endgame Studies) - 2011 - contient 134 de ses études.

Publications,[modifier | modifier le code]

  • L'Art de l'analyse, éd. Aliguera, collection « Joueurs d'échecs », trad. de Denis Teyssou, 1988
  • (en) Timman's selected Games, Cadogan Chess, 1994
  • (de) Ausgewählte Endspielstudien. Coblence 1995, ISBN 3-929291-03-7. (avec 40 études de Timman)
  • (en) Studies and Games, Cadogan Chess, 1996
    La première édition en néerlandais parut en 1983.
  • (en) Power Chess with Pieces, 2004
  • (nl) Briljant Schaken 2004 (2004)
  • (nl) De Macht van het Loperpaar (2003)
  • (en) Fischer World Champion! (avec Max Euwe), 2002, 2009
    La première édition en néerlandais parut en 1972.
  • (nl) De Kracht van het Paard (2002)
  • (en) Curaçao 1962 - The Battle of Minds that Shook the Chess World, 2005
  • (en) Jan Timman (trad. Peter Boel, préf. Jan Timman), The Art of the Endgame : My Journeys in the Magical World of Endgame Studies, Alkmaar, New in Chess,‎ 2011 (1re éd. 2011), 269 p. (ISBN 978-90-5691-369-4) Chess the adventurous way. New In Chess, Alkmaar 1994, ISBN 90-71689-85-9.
  • (en) On the attack. New In Chess, Alkmaar 2006, ISBN 90-5691-187-2.
  • Die Kraft der Leichtfiguren. New In Chess, Alkmaar 2006, ISBN 90-5691-196-1.

Une partie[modifier | modifier le code]

(Jan Timman, Alexander Khalifman, Amsterdam, 1995)

1.c4 c5 2.Cf3 Cf6 3.Cc3 Cc6 4.g3 g6 5.d4 cxd4 6.Cxd4 Fg7 7.Fg2 O-O 8.O-O Cg4 9.e3 d6 10.b3 a6 11.Fb2 Cxd4 12.exd4 Tb8 13.Te1 Ch6 14.Cd5 e6 15.Ce3 b5 16.De2 bxc4 17.Cxc4 d5 18.Ce5 Fb7 19.g4 Tc8 20.h3 Te8 21.Cd3 Tc6 22.Tac1 Ff8 23.Txc6 Fxc6 24.Cc5 Fb5 25.Dd2 Db6 26.Fc3 Fc6 27.Fa5 Da7 28.Dc1 e5 (Fxc5 est meilleur) 29.Fd2 (le Ch6 est perdu) exd4 30.Cd3 1-0

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :