Cas grammatical

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CAS.

En grammaire, le cas est au sens large un trait grammatical principalement associé au nom, au pronom et à l'adjectif, et exprimant la fonction syntaxique de celui-ci dans la proposition, ou son rôle sémantique en rapport avec le procès exprimé par le verbe.

Par exemple, l’accusatif est le cas du complément d'objet direct (fonction syntaxique) ; l’élatif est le cas indiquant le lieu de l’intérieur duquel on sort (rôle sémantique).

Le cas ainsi défini de façon large peut s'exprimer dans les langues de trois manières :

On utilise souvent le mot « cas » dans un sens plus étroit, en le restreignant aux situations dans lesquels le dit cas s'exprime morphologiquement. L'ensemble des marques casuelles forme la déclinaison des noms, des adjectifs et des pronoms. Il existe souvent plusieurs séries de tels affixes, qui répartissent les mots déclinables en plusieurs déclinaisons selon la série de marques qu'ils sont susceptibles de porter. Par exemple, les noms latins qui ont une désinence de nominatif singulier en -a et de génitif singulier en -ae sont dits former la première déclinaison.

L'ensemble des formes casuelles d'un même mot forme son paradigme.

Liste de cas[modifier | modifier le code]

Un cas n'a pas de signification dans l'absolu, il s'inscrit dans un système grammatical propre à la langue considérée ; des cas de même dénomination peuvent donc recouvrir des fonctions syntaxiques quelque peu divergentes d'une langue à l'autre. Dans de nombreuses langues, certains cas sont susceptibles d'exprimer plusieurs fonctions : on parle alors de syncrétisme. L'appellation des cas peut aussi varier selon les traditions grammaticales. La liste ci-dessous de 45 cas ne doit donc être prise qu'à titre indicatif.

  • Abessif : cas exprimant l'absence — utilisé par exemple en estonien.
  • Ablatif : cas exprimant le lieu (éventuellement le lieu ouvert) depuis lequel se produit un déplacement.
  • Absolutif : cas indiquant le sujet des verbes intransitifs et le complément d'objet direct des verbes transitifs dans les langues à ergativité, par exemple en basque.
  • Accusatif : cas exprimant le complément d'objet direct (COD) des verbes transitifs.
  • Adessif : cas exprimant la position en un lieu ouvert (par opposition à l'inessif) ou à proximité immédiate de quelque chose — utilisé par exemple en finnois ou en hongrois.
  • Agentif : cas exprimant le complément d'agent [réf. nécessaire].
  • Allatif : cas exprimant le lieu non clos vers lequel se produit un mouvement — utilisé par exemple en finnois.
  • Aversif : cas exprimant la peur ou l'évitement — utilisé dans certaines langues aborigènes d'Australie.
  • Bénéfactif : cas exprimant le bénéficiaire d'une action ou d'une situation — utilisé par exemple en basque ou en quechua.
  • Causal : cas exprimant la raison ou le motif de l'action exprimée par le verbe principal — utilisé par exemple en quechua.
  • Circumessif : cas exprimant la position autour de quelque chose [réf. nécessaire] .
  • Comitatif : cas exprimant l'accompagnement — utilisé par exemple en hongrois, en estonien, en finnois (voir aussi sociatif).
  • Comparatif : cas exprimant comparaison, l'assimilation ou l'identité (voir aussi équatif).
  • Datif : cas du complément d'objet indirect ou second, c'est-à-dire l'actant secondaire affecté par le processus — utilisé par exemple en allemand, en latin ou dans la majorité des langues slaves.
  • Délatif : cas exprimant le mouvement depuis une surface — utilisé par exemple en hongrois.
  • Directif ou Directionnel : cas exprimant le mouvement (voir aussi latif).
  • Distributif : cas exprimant une répartition en sous-ensembles — utilisé par exemple en finnois.
  • Élatif : cas exprimant le lieu de l'intérieur duquel provient un mouvement.
  • Équatif : cas exprimant la comparaison, l'assimilation ou l'identité.
  • Ergatif : cas utilisé pour indiquer le sujet d'un verbe transitif dans les langues à ergativité, par exemple en basque.
  • Essif : cas exprimant un état ou une qualité.
  • Génitif : cas du complément de nom exprimant typiquement le complément du nom — utilisé par exemple en allemand, en latin ou dans la majorité des langues slaves. En estonien, le génitif est un des trois cas servant à indiquer le complément d'objet direct.
  • Illatif : cas exprimant le lieu vers l'intérieur duquel se produit un déplacement.
  • Inessif : cas indiquant le lieu dans lequel se déroule le processus — utilisé par exemple en finnois, en hongrois, en estonien.
  • Instructif : cas exprimant la manière dont s'accomplit le procès exprimé par le verbe — utilisé par exemple en finnois.
  • Instrumental : cas exprimant l'instrument, le moyen par lequel s'accomplit le processus — utilisé par exemple dans la majorité des langues slaves.
  • Latif : cas indiquant le mouvement (voir aussi directif ou directionnel).
  • Locatif : cas exprimant la localisation dans l'espace (sans mouvement), le lieu où se déroule le processus — utilisé par exemple dans la majorité des langues slaves.
  • Maléfactif : cas indiquant le détriment d'un objet ou d'une personne dû à une action. Il est présent dans certaines langues africaines [réf. nécessaire].
  • Nominatif : cas du sujet dans les langues à accusatif. C'est typiquement la forme utilisée pour l'entrée de dictionnaire. Ce cas est présent dans une majorité des langues ayant une déclinaison du nom. En estonien, le nominatif est un des trois cas, en concurrence avec le partitif et le génitif servant à indiquer le complément d'objet direct.
  • Oblique : cas servant à tout ce qui n'est pas sujet d'un verbe (voir aussi régime).
  • Obviatif : cas servant à différencier plusieurs tierces personnes dans un récit. Procédé propre aux langues algonquiennes tel que l'innu-aimun.
  • Partitif : cas qui exprime la partie d'un tout. En estonien, il s'agit également du cas le plus représenté dans le marquage du complément d'objet direct, suivi du génitif et du nominatif.
  • Possessif : cas exprimant la possession. Non distingué du génitif dans de nombreuses langues.
  • Prépositionnel : cas utilisé en association avec une préposition. En russe, c'est une autre appellation du locatif.
  • Prolatif : cas exprimant le lieu ou le milieu à travers lequel se déroule un mouvement, ou encore le vecteur (support, médium) d'un déplacement ou d'un transfert d'information — utilisé par exemple en finnois.
  • Régime : cas servant à tout ce qui n'est pas sujet d'un verbe (voir aussi oblique).
  • Sociatif : cas exprimant l'accompagnement — utilisé par exemple en ossète (voir aussi comitatif).
  • Sublatif : cas exprimant le mouvement vers une surface — utilisé notamment en hongrois.
  • Superessif : cas exprimant la position fixe sur une surface — utilisé par exemple en hongrois.
  • Temporel : cas exprimant une date — utilisé par exemple en hongrois.
  • Terminatif : cas exprimant la limite spatiale ou temporelle, le point ultime d'un déplacement ou d'une période de temps [réf. nécessaire].
  • Transformatif : cas exprimant la transformation[réf. nécessaire].
  • Translatif : cas exprimant le résultat d'un processus de transformation.
  • Vocatif : cas exprimant l'interpellation directe d'une personne (ou d'une chose) au moyen d'un appellatif (nom propre ou terme d'adresse) — utilisé par exemple en grec, en latin et dans certaines langues slaves.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]