Langue SVO

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ordre des mots Équivalent français Proportion Exemples
SOV Il la pomme mange 45% Japonais, latin, tamoul
SVO Il mange la pomme 42% Français, chinois, russe
VSO Mange il la pomme 9% Irlandais, arabe, zapotèques
VOS Mange la pomme il 3% Malgache, baure
OVS La pomme mange il 1% Apalai, hixkaryana, klingon
OSV La pomme il mange 0% Warao
Fréquence de distribution de l'ordre des mots dans les langues compilation réalisée par Russell S. Tomlin[1],[2]

Une langue SVO est, en typologie syntaxique, une langue dont les phrases suivent, généralement, un ordre sujet-verbe-objet. Cet ordre est le deuxième plus fréquent, représentant environ 42% des langues[3]. Il est le plus fréquent dans les langues indo-européennes.

Exemple[modifier | modifier le code]

Le français est de ce type (« le chat mange la souris »), néanmoins ce n'est pas systématique. L'exemple le plus célèbre est celui des nombreuses déclinaisons de la phrase de Molière dans Le Bourgeois gentilhomme : « belle marquise, vos beaux yeux me font mourir d'amour[4] ».

Utilisation majeure[modifier | modifier le code]

Langues indo-européennes 
Cet ordre est le plus fréquent dans cette famille, il est utilisé notamment par l'anglais, l'allemand, le bulgare, l'espagnol, le français, le grec, le kashmiri, le letton, le polonais, le russe et l'ukrainien.
Langues afro-asiatiques 
Le hausa
Langues amérindiennes 
Le guarani et le quiché
Langues austroasiatiques 
Le khmer et le vietnamien
Langues austronésiennes 
L'indonésien et le javanais
Langues caucasiennes 
Le géorgien
Langues fidjiennes occidentales et rotumanne 
Le rotuman
Langues nigéro-congolaises 
Le luganda, le swahili et le yoruba
Langues sino-tibétaines 
Le chinois
Langues tai-kadai 
Le thaï
Langues construites  
L'esperanto

Cas particulier[modifier | modifier le code]

Espagnol[modifier | modifier le code]

Bien qu'appartenant aux langues de type SVO, l'espagnol, dans de nombreux cas, omet le sujet ; le verbe est alors porteur à la fois du sujet, du mode et du temps, réduisant la phrase à un Verbe (V) suivi de son Objet (O). De plus, l'espagnol utilise énormément les « sujets réels » qui dans la construction suivent presque toujours le prédicat (ex : "Me gustan los coches / Le gustan los coches / A él/ella le gustan los coches" - J'aime les voitures » « Il/Elle aime les voitures » « Les voitures lui plaisent » (Lui se référant à él/ella) - Le verbe s'accordant avec l'objet de la phrase « Los coches » et non avec le sujet « me »). Donc bien qu'étant une langue originellement SVO, l'espagnol se comporte plus comme une langue VSO ou VOS, tant de nombreux verbes en espagnol s'accordant avec l'objet mais étant qui plus est, réfléchis vers le destinataire de l'action décrite (ex: "Gustarle algo a alguien" - « Lui plaire quelque chose à quelqu'un » (VOS)).

Français[modifier | modifier le code]

Dans la forme SVO, l'acteur est devant, l'action de transition au milieu et le récepteur/subisseur ensuite. Ainsi, le verbe sépare clairement les 2 parties nominales de la phrase, à l'image d'un graphe : acteur → Relation-Verbe ← patient. Pour la plupart des auteurs classiques (point d'apothéose de cette façon de voir avec Antoine Rivarol : Discours sur l'universalité de la langue française), cela donne plus de logique à la langue. Cependant, d'aucuns trouvent ce genre de raisonnement hâtif et n'estiment cet ordre plus logique pour les francophones que parce qu'ils en ont l'habitude.

D'ailleurs, bien que le français ait généralement l'ordre sujet-verbe-objet, cette typologie ne s'applique pas systématiquement, notamment à l'oral. On trouve très souvent dans le français quotidien des locutions telles que :

  • Il les adore (ordre SOV)
  • Les bonbons, je les adore (ordre OS(O)V)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Introducing English Linguistics International Student Edition by Charles F. Meyer
  2. (en) Russell Tomlin, "Basic Word Order: Functional Principles", Croom Helm, London, 1986, p. 22
  3. Russell Tomlin, "Basic Word Order: Functional Principles", Croom Helm, London, 1986, page 22
  4. D'amour mourir me font, sur le site moliere.paris-sorbonne.fr, consulté le 6 mars 2013