Norne (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Norne
Parlée au Royaume-Uni
Région Shetland, Orcades, Caithness
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 nrn
IETF nrn

Le norne est une langue morte scandinave qui était parlée jadis dans les Shetland et les Orcades, au large de la côte septentrionale de l'Écosse, et dans le Caithness. Après la restitution de ces îles à l'Écosse par la Norvège au XVe siècle, l'usage du norne a été entravé par le gouvernement écossais et par la Church of Scotland (église nationale), et cette langue a peu à peu cédé la place au scots.

On ne sait pas précisément à quand remonte l'extinction du norne. Il semble que quelques personnes parlaient encore la langue au XIXe siècle, mais il apparaît probable que le norne s'est éteint au XVIIIe siècle, au plus tard. On retrouve des formes de norne dans les dialectes scots et anglais écossais parlés sur ces îles aujourd'hui encore.

On a aussi parlé des dialectes de norne en Écosse continentale — par exemple dans le Caithness — mais ceux-ci ont disparu des siècles avant l'extinction du norne dans les Orcades et les Shetland. C'est la raison pour laquelle certains linguistes parlent de « norne de Caithness », tandis que d'autres ne font pas de distinction. Le « norne de Caithness » est moins connu que le norne des Orcades et des Shetland. Relativement peu écrit, le norne a survécu. On a retrouvé notamment dans cette langue une version du Notre Père, ainsi que des ballades et des documents officiels tels que des diplômes, et quelques inscriptions runiques.

Classification et langues liées[modifier | modifier le code]

Le norne est une langue indo-européenne qui appartient aux langues scandinaves de la branche des langues germaniques. Comme le féringien, l'islandais et le norvégien, il fait partie du groupe des langues scandinaves occidentales, par opposition aux langues scandinaves orientales que sont le suédois et le danois. Des analyses récentes permettent de diviser les langues scandinaves en deux groupes : un scandinave insulaire et un scandinave continental, qui regroupe le norvégien avec le suédois et le danois, dans la mesure où cette langue a été influencée au fil des siècles par ses voisines, et notamment par le danois, et a divergé du féringien et de l'islandais. Le norne est généralement considéré comme proche du féringien, avec lequel il a de nombreuses similitudes d'ordre grammatical et phonologique.

Sons[modifier | modifier le code]

La phonologie du norne ne peut être déterminée de manière certaine en raison du manque de sources matérielles, mais l'on peut se livrer à des extrapolations liées aux quelques sources écrites qui demeurent. Le norne partage des caractéristiques avec les dialectes du sud-ouest de la Norvège. Cela inclut le voisement de /p, t, k/ en [b, d, g] avant ou entre des voyelles et une conversion de /θ/ et /ð/ (respectivement "thing" anglais et "that" anglais) respectivement en [t] et [d].

Grammaire[modifier | modifier le code]

Les éléments de la grammaire du norne étaient très similaires aux autres langues scandinaves. Ainsi, il y avait deux nombres, trois genres et quatre cas (le nominatif, l'accusatif, le génitif et le datif). Les deux principales conjugaisons de verbes au présent et au passé se faisaient, comme dans les autres langues scandinaves, avec un suffixe — au lieu d'un article (comme en français).

Un exemple de norne[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Barnes, Michael P., The Norn Language of Orkney & Shetland, Lerwick, Shetland Times, 1998, ISBN 1-898852-29-4
  • Barnes, Michael P., "Orkney and Shetland Norn". In Language in the British Isles, éd. Peter Trudgill, 352-66, Cambridge, Cambridge University Press, 1984.
  • Jakobsen, Jakob., An Etymological Dictionary of the Norn Language in Shetland, 2 vols, Londres/Copenhague, David Nutt/Vilhelm Prior, 1928-32 (réimp. 1985).
  • Low, George, A Tour through the Islands of Orkney and Schetland, Kirkwall, William Peace, 1879.
  • Marwick, Hugh, The Orkney Norn, Londres, Oxford University Press, 1929.
  • Rendboe, Laurits, « The Lord's Prayer in Orkney and Shetland Norn 1-2 », North-Western European Language Evolution 14 (1989): 77-112 et 15 (1990) : 49-111.
  • Wallace, James, An Account of the Islands of Orkney, Londres, Jacob Tonson, 1700.

Autre[modifier | modifier le code]

  • Dans la série de jeux vidéo de vie artificielle Creatures, Norn est un nom donné aux créatures élevées par le joueur, en hommage au norne.