Gare de Bâle CFF

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Basel SBB
Image illustrative de l'article Gare de Bâle CFF
La place de la gare centrale (Centralbahnplatz).
Localisation
Pays Suisse
Ville Bâle
Quartier Gundeldingen
Adresse Centralbahnstrasse 20
4051 Basel
Coordonnées géographiques 47° 32′ 51″ N 7° 35′ 23″ E / 47.5475089, 7.589643 ()47° 32′ 51″ Nord 7° 35′ 23″ Est / 47.5475089, 7.589643 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire CFF
Exploitant CFF
Services ICE
TGV Lyria
ICN
EuroCity
InterCity
InterRegio
Deutsche Bahn
Regio S-Bahn
Caractéristiques
Ligne(s) Ligne Strasbourg - Bâle, Ligne du Hauenstein, Ligne du Jura, Ligne de la Bözberg, Ligne d'interconnexion bâloise
Altitude 277 m
Historique
Mise en service 1844 (première gare)
Ouverture 1860 (gare centrale)
Architecte 1854 : Ludwig Maring
1907 : Emil Faesch et Emanuel La Roche
2003 : Cruz et Ortiz
Correspondances
Tramway 1 2 8 10 11 E11 16
Bus 30; 48 et 50

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Basel SBB

Géolocalisation sur la carte : canton de Bâle-Ville

(Voir situation sur carte : canton de Bâle-Ville)
Basel SBB

La gare de Bâle CFF (en allemand Bahnhof Basel SBB) est la principale gare voyageurs de Bâle, en Suisse. Elle comporte une partie séparée par les bureaux de douane réservée au trafic vers la France, et au-delà, le Luxembourg et la Belgique.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare de Basel SBB est un point stratégique du réseau ferroviaire suisse car sa situation permet de rallier la Suisse à la France.

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare en 1847.

En 1860, construction de la gare monumentale de Bâle.

Cette gare a été construite de 1902 à 1907 par les architectes bâlois Emile Faesch, Albert Buss et Emmanuel La Roche. Côté ouest, et jouxtant la gare de Bâle CFF, se trouve la gare de Bâle SNCF d'où partent la plupart des trains pour la France et les TER Alsace. Les TGV, comme les ICE, partent de la gare de Bâle CFF.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Desserte[modifier | modifier le code]

Les quais.

Principales liaisons au départ de la gare de Bâle CFF.

Vers la Suisse : trafic régional, vers les cantons de Bâle-Campagne, Argovie, Zurich et du Jura avec le RER de Bâle (S-Bahn) ; trafic national, avec de nombreux InterCity (IC) et Intercity pendulaires (ICN) à destination de Zurich HB et au-delà Coire, Berne et au-delà l'Oberland bernois et le Valais, de Lucerne et au-déla le Tessin, et de Genève-Cornavin ou Lausanne via Bienne et Neuchâtel (horaires cadencés toutes les heures ou toutes les demi-heures).

Vers la France et la Belgique : TGV à destination de Paris via Mulhouse et Dijon et la TGV Rhin-Rhône ; EC à destination de Bruxelles-Midi via Strasbourg, Metz et Luxembourg.

Vers l'Allemagne : ICE et EuroCity à destination des principales villes d'Allemagne, notamment Hambourg, Francfort HBf, Cologne, Berlin HBf, Wiesbaden HBf, partent parfois d'une autre gare de Bâle : la Gare badoise de Bâle, située de l'autre côté du Rhin.

Vers les Pays-Bas : ICE et CNL vers Amsterdam

Vers l'Italie : EC (ETR 470 ETR 600) Bâle-Berne-Brigue-Domodossola-Milan. EC (ETR 470 ETR 600) Bâle-Lucerne-Chiasso-Milan Centrale.

Aautres relations : Bâle-Varsovie-Minsk-Moscou.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Avec les lignes des BVB (tramways et autobus urbains) Nombreuses lignes devant la gare. Avec les lignes du BLT (tramways et autobus suburbains), ligne BLT no 10 pour Dornach ou Rodersdorf, ligne BLT no 11 pour Aech ou Saint-Louis frontière, avec CarPostal (à gauche en sortant de la gare)

Gare de Bâle SNCF[modifier | modifier le code]

La gare de Bâle SNCF (en allemand Basel SNCF) est un petit morceau de la gare de Bâle CFF, situé du côté ouest et séparé par les bureaux de douane.

Elle comprend six voies (numérotées de 30 à 35), réservées aux trains en provenance de l'étranger (France et au-delà) et qui sont terminus à Bâle : TER Alsace, TER 200, et EuroCity (en provenance de Bruxelles).


Autres gares de Bâle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Mertens et Jean-Pierre Malaspina, La légende des Trans Europ Express, Éd. LR-Presse.
  • Revue : "Connaissance du Rail", article de William Lachenal sur "le rail à Bâle" avec photos trains DB, SNCF et CFF, dans le no 338-339 d'avril-mai 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

La gare de Bâle CFF sur le site des CFF


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Paris-Gare-de-Lyon Mulhouse-Ville TGV Lyria Zurich HB Zurich HB
Paris-Gare-de-Lyon Mulhouse-Ville TGV Lyria Olten Interlaken-Est
Paris-Gare-de-Lyon Mulhouse-Ville TGV Lyria Berne Berne
Terminus Terminus ICE Gare badoise Kiel Hbf ou
Berlin Hbf ou
Hambourg Hbf
Terminus Terminus ICE Gare badoise Dresde Hbf ou
Leipzig Hbf
Terminus Terminus ICE Gare badoise Amsterdam Centraal
Bruxelles-Midi Saint-Louis (Haut-Rhin) EuroCity Terminus Terminus
Milan Centrale Zurich Hbf EuroCity Gare badoise Dortmund Hbf
Terminus Terminus EuroCity Liestal Vienne
Terminus Terminus EuroCity Lucerne Milan Centrale
ou Venise Santa Lucia
Terminus Terminus EuroCity Berne Milan Centrale
Terminus Terminus CFF ICN Laufon Genève-Cornavin
Terminus Terminus CFF S-Bahn (S) Muttenz Frick ou Laufenburg
Delémont ou Porrentruy Bâle-Dreispitz CFF S-Bahn (S) Muttenz Olten
Terminus Terminus CFF S-Bahn (S) Gare badoise Zell im Wiesental
Terminus Terminus DB Gare badoise Fribourg en Brisgau
Luxembourg
ou Thionville
ou Metz-Ville
ou Nancy-Ville
ou Strasbourg-Ville
Saint-Louis (Haut-Rhin) TER 200 Terminus Terminus
Mulhouse-Ville Bâle-Saint-Jean TER Alsace Terminus Terminus