Gare de Coire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coire
Image illustrative de l'article Gare de Coire
Intérieur de la gare.
Localisation
Pays Suisse
Ville Coire
Adresse Place de la Gare
7000 Coire
Coordonnées géographiques 46° 51′ 12″ N 9° 31′ 48″ E / 46.85334, 9.529894 ()46° 51′ 12″ Nord 9° 31′ 48″ Est / 46.85334, 9.529894 ()  
Gestion et exploitation
Exploitant CFF, RhB
Services Intercity
Regio Express
Glacier Express
Caractéristiques
Ligne(s) Sargans à Coire
Landquart à Coire
Coire à Arosa
Voies 12 (+ voies de service)
Altitude 593 m
Historique
Mise en service 1er juillet 1858
Correspondances
Bus et cars voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Coire

Géolocalisation sur la carte : canton des Grisons

(Voir situation sur carte : canton des Grisons)
Coire

La gare de Coire (en allemand : Bahnhof Chur) est la gare ferroviaire principale de la ville de Coire, capitale du canton des Grisons, en Suisse. Elle offre la particularité d'intégrer le terminal d'une ligne à voie normale et le terminal d'un réseau à voie métrique.

Mise en service en 1858, c'est une gare des Chemins de fer fédéraux suisses (CFF) et des Chemins de fer rhétiques (RhB).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 593 mètres d'altitude, la gare de Coire est le terminus de la ligne de Sargans à Coire[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier train arrive à Coire le 30 juin 1858[2], lors de l'inauguration, par la Compagnie de l'Union-Suisse[3], de la section de Rheineck à Coire de la ligne de la vallée du Rhin[4]. Elle est mise en service le 1er juillet 1858[1] et devient ainsi la gare terminus de la ligne à écartement normal[4] de Rorschach à Coire[1]. Le bâtiment voyageurs de style néo-renaissance est ouvert en 1878[5].

Les Chemins de fer rhétiques (RhB), mettent en service la ligne à voie métrique de Coire à Thusis le 1er juillet 1896[1] et le 29 août de la même année la ligne de Coire à Landquart[1].

La ligne à voie métrique de Coire à Arosa est mise en service le 12 décembre 1914[1] par la Compagnie du chemin de fer Coire-Arosa (ChA), qui est absorbée par les Chemins de fer rhétiques en 1942.

En 2000 a lieu un concours d'urbanisme et d'architecture pour résoudre les problèmes dus à l'augmentation de la fréquentation de la gare. La solution trouvée consiste à réaménager l'ensemble du site en intégrant l'ancien bâtiment voyageurs, restauré et réaffecté pour le commerce et la restauration, et de nouvelles infrastructures à l'architecture minimaliste[5].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[6] SBB CFF FFS, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transports.

Desserte[modifier | modifier le code]

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Site christophe.lachenal Gare SBB-CFF et RhB de Chur/Coire lire (consulté le 4 février 2012).
  2. Site gps-tracks.com Dans le poste de conduite de l'Albula http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F42007.php lire (consulté le 4 février 2012).
  3. Site hls-dhs.ch Dictionnaire historique de la Suisse : Compagnie de l'Union-Suisse lire (consulté le 4 février 2012).
  4. a et b Site brache.areale.ch Plate-forme sur les friches industrielles en Suisse : voie D et site E à Coire GR, Naissance et utilisation du site lire (consulté le 4 février 2012).
  5. a et b Site cff.ch Gare de Coire : Aménagement du bâtiment voyageurs et du quartier de la gare. lire (consulté le 4 février 2012)
  6. Site cff.ch Bienvenue en gare de Coire lire (consulté le 4 mars 2012).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Roland Arpagaus, Pius Stadler, « Ausbau Bahnhof Chur : Grossbaustelle mit komplexen Schnittstellen (Agrandissement de la gare de Coire : Un chantier de grande taille aux interfaces complexes) », dans Strasse und Verkehr, vol. 92, no 10, 2006 (ISSN 0039-2189), pp. 6-10

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]