Emanuel Ungaro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emanuel Ungaro (2009)

Emanuel Ungaro est un couturier franco-italien, né le 13 février 1933 à Aix-en-Provence. Il est le fondateur d'une maison de haute couture qui porte son nom.

Biographie[modifier | modifier le code]

À partir de l'âge de neuf ans, Emanuel Ungaro commence par apprendre le métier de tailleur avec son père[1], à Aix-en-Provence. Issu d'une famille d'immigrés italiens très modeste, il décide alors de rejoindre Paris puis Barcelone chez Balenciaga.

Formé par Balenciaga chez lequel il passera six années, puis deux ans chez Courrèges[1], il crée sa griffe en 1965 et présente sa première collection avec peu de moyens[1]. Sa marque de fabrique : des mélanges d'imprimés, des nuances vives, un art du drapé. Le magasin principal d'Emanuel Ungaro est situé sur le début de l'avenue Montaigne, à Paris, entre Prada et Plein Sud.

En 1996 sa société est rachetée par le groupe italien Ferragamo pour mieux se développer. Mais, n'étant plus maître de sa propre maison, il préfère arrêter. Il quitte le monde de la mode parisienne le 26 mai 2004 après plus de 35 années de collections.

La maison Ungaro est aujourd'hui entre les mains du Pakistanais Asim Abdulah, nouveau propriétaire de la marque, mais continue à être déficitaire et perdrait jusqu'à 6 millions d'euros par an.

En 2008, la marque de cosmétiques M·A·C utilise son nom pour la diffusion d'une petite collection de produits de maquillage. En 2009, il dessine un motif pour les deux timbres de Saint-Valentin pour La Poste française[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Katia D.Kaupp, « Après Courrèges », Le Nouvel Observateur,‎ 18 août 1965, p. 21 (ISSN 0029-4713)
  2. Timbres magazine no 97, janvier 2009, p. 14-15 et fiches des nouveautés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :