Giambattista Valli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giambattista Valli est un styliste italien basé à Rome et qui présente ses collections de Prêt à porter et de Haute couture à Paris. Il est également responsable de la ligne féminine Gamme Rouge chez Moncler.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Giambattista Valli né à Rome en 1966. Il reçoit au cours d'une enfance conservatrice, son éducation d'une des écoles religieuses. Sa révélation pour la mode lui vient à huit ans[1].

Pendant ses études en école d'art dans les années 1980, il a esquissé des copies de aquarelles réalisés par Yves Saint Laurent son maitre à penser, et est influencé par les dessins de Gruau pour Dior, et Cocteau. Giambattista Valli est diplômé d’une licence en Art. Il intègre en 1986 l’Institut Européen du Design (Istituto Europeo di Design) à Rome puis entreprend un cours d’illustration en 1987 à l'école de Central Saint Martins à Londres.

Il obtient son premier emploi dans le monde de la mode par Cecilia Fanfani dans la planification des défilés de mode à Rome. Puis un travail de relations publiques avec Roberto Capucci qui le conduit à une promotion dans l'équipe de conception.

Carrière[modifier | modifier le code]

De retour en Italie, il rejoint le studio de Roberto Capucci en tant qu’assistant où il découvre le monde de la Couture et s’imprègne des couleurs, des volumes, de la technique et de l’art du styliste italien. Capucci enseigne à Valli les aspects techniques fondamentaux de la couleur et du volume.

En 1990, après deux ans chez Capucci, il intègre la maison Fendi[2],[3] et devient le designer pour la ligne Fendissime puis en 1995 responsable du prêt à Porter de la maison Krizia à Milan.

En 1996, il est nommé premier assistant pour les lignes de prêt à porter et haute couture d'Emanuel Ungaro, avant d'être promut directeur artistique du prêt-à-porter, des accessoires et des licences[4] peu de temps après.

En Mars 2003 Giambattista Valli a présenté une ligne disco-aromatisé dans Paris. Parmi ses créations vedette, des minijupes en mousseline de soie couplé avec des leggings, des pantalons cigarette, et la présence d'une grande quantité de fourrure dans ce défilé[5]. Il quitte la maison Ungaro en Décembre 2004 pour créer la maison Giambattista Valli[6], et présente une collection décomplexée à Paris après le démarrage de sa propre ligne, en Mars 2005[7]. Sa première collection comprend des robes à pois et des jupes bulles qui rappelle les créations de Stefano Pilati, styliste pour Yves Saint Laurent[8].

Après l’ouverture de sa maison dans les appartements historiques de Jean Baptiste Lulli rue Boissy d’Anglas à Paris en 2009, Giambattista Valli ouvre sa première boutique dans le même immeuble[9].

En Juillet 2011, il montre sa toute première collection à Paris en tant que Membre invité par la Chambre Syndicale de la haute couture. Le spectacle rencontre une bonne critique du monde de la mode et est salué par les journalistes comme une réalisation importante. À la fin de la même année, à la suite de la décision de la Commission de Classement Couture Création, le créateur gagne l’appellation haute couture[10],[11].

Giambattista Valli défile quatre fois[12] par an durant la semaine de la mode à Paris. Il dessine et créée également une ligne d’accessoires et de fourrures en partenariat avec Ciwifurs[13], et est responsable de la ligne féminine et luxe Moncler Gamme Rouge[14] depuis 2008[15] où il fusionne la Couture et le sportswear.

La marque est représentée à travers plus de 200 points de vente répartis dans une quarantaine de pays. Les créations de Giambattista Valli, couturier régulièrement comparé à Valentino[1],[16], sont très prisées et portées par des personnalités telles que Sarah Jessica Parker, Penelope Cruz, Victoria Beckham, Jessica Biel[17], Natalie Portman, Diane Kruger, Julianne Moore ou même sa Majesté la Reine Rania de Jordanie[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Armand Limnander, « Valli of the Dolls », sur nytimes.com, The New York Times,‎ 19 février 2009 (consulté le 18 octobre 2012)
  2. « Giambattista Valli : un Italien à Paris », sur parischeri.fr,‎ 13 décembre 2010 (consulté le 11 avril 2012)
  3. Anne-Laure Quilleriet, « Quand Delfina Delletrez Fendi et Giambattista Valli se rencontrent à Paris », Styles, sur lexpress.fr, L'Express,‎ 12 novembre 2008 (consulté le 18 octobre 2012)
  4. « La marque Giambattista Valli », Marque, sur be.com, Be (consulté le 11 avril 2012)
  5. (en) Flying In The Face of Froufrou, New York Times, 8 mars 2003, pg. B.24.
  6. « Giambattista Valli », sur leclaireur.com (consulté le 11 avril 2012)
  7. (en) Giambattista Valli Finding Success His Way, Women's Wear Daily, 3 octobre 2007, pg. 1.
  8. (en) Essence of Chanel: Coco? Karl? Both, New York Times, 5 mars 2005, pg. B.7.
  9. Claire Mabrut, « Giambattista Valli, comme chez Lulli », sur madame.lefigaro.fr, Le Figaro,‎ 5 janvier 2011 (consulté le 18 octobre 2012)
  10. « Giambattista Valli gagne l’appellation haute couture », sur vogue.fr, Condé Nast Publications,‎ 19 décembre 2011 (consulté le 11 avril 2012)
  11. « Giambattista Valli rejoint la Haute couture », Styles, sur lexpress.fr, L'Express,‎ 20 décembre 2011 (consulté le 18 octobre 2012)
  12. Deux fois en Prêt à porter, et deux fois en Haute couture
  13. (en) Rebecca Alexander, « Re-Imagining Fur: Giambattista Valli », sur fashionindie.com,‎ 27 mai 2008 (consulté le 18 octobre 2012)
  14. Fabrice Léonard, « Dans l'oeil du cyclone des défilés de mode féminine », sur lepoint.fr, Le Point,‎ 5 octobre 2012 (consulté le 18 octobre 2012)
  15. Vincent Henriot, « Giambattista Valli entre chez Moncler », sur madame.lefigaro.fr, Le Figaro,‎ 22 janvier 2008 (consulté le 18 octobre 2012)
  16. (en) « Designers : Giambattista Valli », sur vogue.com, Condé Nast (consulté le 18 octobre 2012)
  17. (en) Amanda Gabriele, « Red Carpet Report Card: Jessica Biel in Giambattista Valli Couture », sur fashionindie.com,‎ 22 août 2012 (consulté le 18 octobre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • Thom Browne : Si Giambattista Valli est responsable de la Gamme Rouge de chez Moncler, la ligne féminine de luxe, Thom Browne lui est responsable de la Gamme Bleu , la ligne masculine de luxe.

Liens externes[modifier | modifier le code]