Alexis Mabille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexis Mabille (au milieu) à l'inauguration de Noël du BHV, en novembre 2012.

Alexis Mabille est un créateur de mode français, « Membre invité » de la haute couture depuis 2007, et « Membre permanent » depuis décembre 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexis Mabille est né le 30 novembre 1976 à Lyon[1][2]. Il a étudié au lycée Saint-Marc, à Lyon. Il est connu tant pour ses collections de « Couture » et de prêt-à-porter unisexes, que pour ses nœuds papillons, qui sont au fil du temps devenus sa signature[3]. Avant de lancer ses propres collections, il a, entre autres, été le collaborateur d'Hedi Slimane, pour qui il concevait les bijoux de la ligne masculine Dior Homme[3].

En septembre 2010, il réalise pour Christophe de Quénetain une garniture de fauteuils exposée à la Biennale des antiquaires[4]. Il est également connu pour avoir habillé Dita von Teese[5]. En 2012, le BHV lui confie la conception et la décoration de ses vitrines de Noël[6].

Après avoir été « Membre invité » de la Chambre syndicale de la haute couture, il reçoit l’appellation officielle de haute couture en décembre 2012[7] et son premier défilé reçoit des avis divers, du bon[8],[9], au neutre[10],[11],[12] voire mitigé[13],[14] ou critique[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coco, « Alexis Mabille », Tendances de mode,‎ 11 décembre 2008 (lire en ligne)
  2. « Alexis Mabille », sur vogue.fr, vogue,‎ 24 février 2012 (consulté le 17 juin 2014)
  3. a et b Géraldine Dormoy, « Un café avec... Alexis Mabille », Café Mode sur L'Express,‎ 27 mars 2008 (lire en ligne)
  4. Pauline Penicaud, « Alexis Mabille à la Biennale des antiquaires », Vogue,‎ 2010 (lire en ligne)
  5. (en) « Front Row at Alexis Mabille », Runway, sur wwd.com, WWD,‎ 22 janvier 2013 (consulté le 3 février 2013)
  6. « Les vitrines de Noël du BHV by Alexis Mabille »
  7. AFP, « Alexis Mabille et Maison Martin Margiela reçoivent l'appellation haute couture », Style, sur lemonde.fr, M,‎ 19 décembre 2012 (consulté le 19 décembre 2012)
  8. Marie-Caroline Bougère, « Cinquante nuances poudrées d'Alexis Mabille », Styles, sur lexpress.fr, L'Express,‎ 24 janvier 2013 (consulté le 3 février 2013)
  9. Godfrey Deeny et Hélène Guillaume, « Giambattista Valli, Stéphane Rolland, Alexis Mabille », Style, sur madame.lefigaro.fr, Madame Figaro,‎ 23 janvier 2013 (consulté le 3 février 2013)
  10. Elvire Emptaz, « Alexis Mabille, Féminité vaporeuse », Mode, sur elle.fr, Elle,‎ 1er février 2013 (consulté le 3 février 2013)
  11. Pauline Gallard, « Chez Alexis Mabille, Jean Paul Gaultier, la haute couture est une aventure », sur gala.fr,‎ 30 janvier 2013 (consulté le 3 février 2013)
  12. (en) Christina Perez, « Alexis Mabille Couture Spring 2013 », sur fashionologie.com,‎ 22 janvier 2013 (consulté le 3 février 2013)
  13. (en) Jeffrey Felner, « Alexis Mabille Haute Couture Spring 2013 », sur examiner.com,‎ 22 janvier 2013 (consulté le 3 février 2013)
  14. (en) « Alexis Mabille Spring Couture 2013 », Runway, sur wwd.com, WWD,‎ 21 janvier 2013 (consulté le 3 février 2013)
  15. Xavier de Jarcy, « Avec Alexis Mabille et Maurizio Galante, la haute couture se drape de ridicule », sur telerama.fr, Télérama,‎ 23 janvier 2013 (consulté le 3 février 2013)

Lien externe[modifier | modifier le code]