Dimétrodon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dimétrodon est le nom français d'un genre de synapsides pélycosauriens, très proche des thérapsides, qui a prospéré dans la période du Permien, entre 280 et 265 Ma. C'était un carnivore aux dents effilées, et un cousin des lointains ancêtres des mammifères.

Aspect physique[modifier | modifier le code]

Le Dimétrodon mesurait entre 3,3 et 3,5 mètres, et pouvait peser jusqu'à 250 kilogrammes[réf. nécessaire].

Le nom Dimetrodon signifie "deux tailles de dents". En effet, le dimétrodon possédait un immense crâne comportant deux séries de dents différentes (les dents de cisaillement et les dents canines pointues), précurseurs des 4 types de dents des mammifères. Elles lui permettaient de mâcher sa nourriture avant de l'ingérer, ce qui le différencie des synapsides plus primitifs. Le dimétrodon possédait cependant une grande queue et semblait se déplacer en se dandinant de droite à gauche à la manière des lézards actuels, faisant vibrer sa voilure.

Voile du Dimétrodon[modifier | modifier le code]

Le Dimétrodon possédait un immense voile dorsal, tout comme l'Édaphosaure, qui était soutenu par les épines neurales, chacune étant accrochée à une vertèbre. La différence entre les deux est que les épines neurales sont droites chez Dimétrodon, tandis que des processus neuraux existent chez Edaphosaurus. Cette voilure lui permettait probablement de réguler sa température corporelle (Le Dimétrodon était ectotherme, mais pas poïkilotherme), en réchauffant ou refroidissant son corps selon la manière dont il l'orientait par rapport au rayonnement solaire. En 1973, Bramwell et Fellgett calculèrent qu'un Dimétrodon de 200 kilogrammes pouvait faire passer sa température corporelle de 26 °C à 32 °C en 80 minutes (1h20) grâce à sa voile, contre 205 minutes (3h25) sans celle-ci[1].

Squelette de Dimetrodon grandis
au National Museum of Natural History de Washington.

L'immense « voile » cutanée qu'il avait sur le dos lui servait, comme vu précédemment, à réguler sa température (absorption ou évacuation de chaleur, selon ses besoins), mais avait sans doute également joué un rôle de séduction lors de la parade amoureuse ou un rôle d'intimidation entre rivaux lors de la période d'accouplement. Elle semblait aussi servir pour la défense, servant à prévenir ses congénères de l'arrivée prochaine d'un prédateur. Le dimétrodon, comme ses ancêtres, était un animal carnivore de grande taille et devait chasser les autres pélycosaures herbivores.

Répartition[modifier | modifier le code]

Le dimétrodon vivait dans ce qui est aujourd'hui l'Amérique du Nord et l'Europe, là où ont été découverts des fossiles. Durant le Permien, ces zones étaient probablement arides, climat auquel le dimétrodon pouvait facilement s'adapter grâce à sa voile dorsale lui permettant de réguler efficacement sa température corporelle.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Espèce Auteur Lieu de vie Statut Synonymes Images
Dimetrodon angelensis Olson, 1962 Texas Valide Dimetrodon angelensisDB.jpg
Dimetrodon booneorum Romer, 1937 Texas Valide
Dimetrodon cruciger Cope, 1878 Texas Synonyme de Edaphosaurus cruciger
Dimetrodon dollovianus Case, 1907 Texas Valide Embolophorus dollovianus Cope, 1888
Dimetrodon giganhomogenes Case, 1907 Texas Valide Dimetrodon gigashomog DB.jpg
Dimetrodon gigas Cope, 1878 Texas Synonyme de Dimetrodon grandis Clepsydrops gigas Cope, 1878
Dimetrodon grandis Romer and Price, 1940 Oklahoma
Texas
Valide Clepsydrops gigas Cope, 1878
Dimetrodon gigas Cope, 1878
Theropleura grandis Case, 1907
Bathyglyptus theodori Case, 1911
Dimetrodon maximus Romer 1936
Dimetrodon grandis.jpg
Dimetrodon incisivus Cope, 1878 Texas Synonyme de Dimetrodon limbatus
 ?Dimetrodon kempae Romer, 1937 Texas Possible nomen dubium
Dimetrodon limbatus Romer and Price, 1940 Oklahoma
Texas
Valide Clepsydrops limbatus Cope, 1877
Dimetrodon incisivus Cope, 1878
Dimetrodon rectiformis Cope, 1878
Dimetrodon semiradicatus Cope, 1881
Dimetrodon longiramus Case, 1907 Texas Synonyme de Secodontosaurus obtusidens
Dimetrodon loomisi Romer, 1937 Texas
Oklahoma
Valide Dimetrodon loomisi.jpg
Dimetrodon macrospondylus Case, 1907 Texas Valide Clepsydrops macrospondylus Cope, 1884
Dimetrodon platycentrus Case, 1907
Dimetrodon milleri Romer, 1937 Texas Valide Dimetrodon milleri.jpg
Dimetrodon natalis Romer, 1936 Texas Valide Clepsydrops natalis Cope, 1878 D natalisDB.jpg
Dimetrodon occidentalis Berman, 1977 Nouveau Mexique Valide
Dimetrodon platycentrus Case, 1907 Texas Synonyme de Dimetrodon macrospondylus
Dimetrodon teutonis Berman et al., 2001 Allemagne Valide
Dimetrodon rectiformis Cope, 1878 Texas Synonyme de Dimetrodon limbatus
Dimetrodon semiradicatus Cope, 1881 Texas Synonyme de Dimetrodon limbatus

Fossiles[modifier | modifier le code]

Des fossiles de dimétrodon ont été découverts en Amérique du Nord et en Europe, sans doute ses anciens lieux de vie. On peut trouver un fossile partiel de dimétrodon à l'American Museum of Natural History de New York.

Dimétrodon dans la culture[modifier | modifier le code]

Dimétrodon, un dinosaure ?[modifier | modifier le code]

Le dimétrodon est souvent pris pour un dinosaure, une erreur renforcée par le fait qu'on le trouve souvent parmi les figurines de dinosaures pour enfants. Mais en réalité, il vivait bien avant les dinosaures. Par ailleurs, il marchait avec les pattes repoussées vers l'extérieur alors que celles des dinosaures se trouvaient sous leur corps. De plus,ce reptile est mammalien et donc plus proche de nous que des dinosaures.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) C. D. Bramwell et P. B. Fellgett, « Thermal regulation in sail lizards », Nature,‎ 1973

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]