Amniota

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les amniotes (Haeckel, 1866) sont des vertébrés tétrapodes qui possèdent un amnios, ou sac amniotique, protégeant l'embryon ou le fœtus. L'embryon, protégé par un œuf à coquille dure ou par l'utérus maternel, se développe en milieu aqueux à l'intérieur de l'amnios. Quelques autres caractères propres aux amniotes sont :

Le clade Amniota, aujourd'hui bien soutenu[1], regroupe les classes traditionnelles des reptiles (groupe paraphylétique si l'on n'inclut pas les oiseaux), des oiseaux et des mammifères et, parmi les tétrapodes actuels, les amniotes constituent le groupe frère des lissamphibiens.

D'un point de vue phylogénétique, ils sont constitués de la lignée synapside conduisant aux mammifères et de la lignée sauropside conduisant aux tortues, aux lépidosauriens (serpents et lézards) et aux archosauriens (crocodiles, oiseaux et autres dinosaures).

Explosion radiative des amniotes[modifier | modifier le code]

Amniotes primitifs[modifier | modifier le code]

Les amniotes sont des tétrapodes ayant acquis la capacité de produire des œufs amniotiques, permettant à l'embryon de se développer dans un milieu aqueux isolé, ce qui leur a permis de s'émanciper du milieu aquatique pour leur reproduction.

À partir de cette capacité fonctionnelle, de nombreux groupes se sont différenciés, caractéristiques d'une radiation adaptative. Parmi les plus spécifiques, on peut citer :

  • Les tortues ont exploré les capacités de protection que donnaient les plaques osseuses engendrées par la peau (suivant la même logique fonctionnelle que les mollusques, environ 200 millions d'années auparavant).
  • Les serpents ont conservé la capacité de se reproduire hors de l'eau, mais ont progressivement évolué vers un stade vermiforme, abandonnant le déplacement sur les membres.
  • Les dinosaures ont matérialisé l'explosion radiative[pas clair] (voir Radiation évolutive) permise par la maîtrise du milieu terrestre, sur l'ensemble des niches écologiques disponibles. Leur extinction (hormis les oiseaux) a laissé le champ libre au développement des mammifères.
  • Les oiseaux ont fini par acquérir la capacité de voler dans les airs, que certains ont ensuite secondairement perdue.
  • Les mammifères ont longtemps été un petit groupe atypique d'amniotes ressemblants à des rats insectivores, groupe issu des cynodontia d'avant l'explosion radiative des dinosaures. L'extinction des dinosaures (hormis les oiseaux) libéra des niches écologiques et permit l'explosion radiative des mammifères.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. G. Lecointre & H. Le Guyader, Classification phylogénétique du vivant, 2006, 3ème édition, Belin, Paris

Liens externes[modifier | modifier le code]