Benerville-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Benerville-sur-Mer
La côte de Benerville peinte par Eugène Boudin
La côte de Benerville peinte par Eugène Boudin
Blason de Benerville-sur-Mer
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Trouville-sur-Mer
Intercommunalité Communauté de communes Cœur Côte Fleurie
Maire
Mandat
Jacques Marie
2014-2020
Code postal 14910
Code commune 14059
Démographie
Gentilé Bénervillais
Population
municipale
484 hab. (2011)
Densité 160 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 20′ 32″ N 0° 02′ 12″ E / 49.342222, 0.036667 ()49° 20′ 32″ Nord 0° 02′ 12″ Est / 49.342222, 0.036667 ()  
Altitude Min. 2 m – Max. 111 m
Superficie 3,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Benerville-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Benerville-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Benerville-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Benerville-sur-Mer
Liens
Site web www.benerville.org

Benerville-sur-Mer[1] est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie. La référence à la mer a été ajoutée en 1949.

La commune est peuplée de 484 habitants[Note 1] (les Bénervillais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Benerville-sur-Mer[2]
Mer de la Manche Mer de la Manche Tourgéville
Blonville-sur-Mer Benerville-sur-Mer[2] Tourgéville
Blonville-sur-Mer Vauville Tourgéville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le 20 mars 1949, Benerville devient Benerville-sur-Mer[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Benerville-sur-Mer

Les armes de la commune de Benerville-sur-Mer se blasonnent ainsi :
Parti : au premier d'azur aux trois coquilles d'argent rangées en pal, au second de sinople au château de deux tours couvertes en croupe d'argent, ouvert de sable (château des Enclos) ; à la vergette de gueules brochant sur la partition ; le tout sommé d'un chef de gueules chargé de deux léopards d'or.[4]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Michel Zarifian DVD Géomètre-expert
mars 2008 en cours Jacques Marie[5] SE Professeur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 484 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
141 130 134 127 126 111 128 107 93
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
82 92 139 137 150 154 180 160 225
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
207 236 259 303 350 387 349 341 322
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
314 337 361 523 411 505 491 494 484
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • La famille Gallimard a longtemps possédé dans la commune. Acquise dans la seconde partie du XIXe siècle par l’architecte Paul Gallimard (1850-1929), la villa Lucie, du nom de sa femme, née Lucie Duché, abrita toutes les vacances et de nombreux week-ends de la tribu. Leur fils, le fameux éditeur Gaston Gallimard (1881-1975), adorait ce manoir, où il cultiva ses goûts littéraires en puisant dans la bibliothèque familiale. C’est pendant l’un de ses séjours à Bénerville, en 1907 ou 1908, que Gaston Gallimard fit la connaissance de Marcel Proust. La villa fut vendue au début du XXe siècle.
  • Henri Rochefort (1831-1913), journaliste et polémiste, habitait l'été une « isba » russe achetée à l'impératrice veuve d'Alexandre III, qu'il avait fait transporter de Paris sur la côte normande[11].
  • Yves Saint Laurent (1936-2008), le couturier, possédait une villa dans la commune, le château Gabriel.
  • Arnaud Cathrine (1973), écrivain, ses parents habitent la commune.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'orthographe officielle est sans accent, mais il est usuellement dit (et écrit) Bénerville-sur-Mer, orthographe reprise par la mairie.
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. Benerville-sur-Mer dans le Code officiel géographique
  4. « Gaso, la banque du blason - Benerville-sur-Mer Calvados » (consulté le 28 décembre 2013)
  5. Réélection 2014 : « Ouest-france.fr - Benerville-sur-Mer - Le conseil municipal est installé » (consulté le 30 mars 2014)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  8. « Domaine des Enclos ou parc Callouste Gulbenkian », base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Statue : saint Christophe », base Palissy, ministère français de la Culture.
  10. Jean-Pierre Beuve, Ouest-France, 19 février 2009.
  11. Les Annales, n° 1214, 30 septembre 1906.

Liens externes[modifier | modifier le code]