Belleau (Aisne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belleau.
Belleau
Célébration du Memorial Day le 24 mai 2009 au Bois de Belleau
Célébration du Memorial Day le 24 mai 2009 au Bois de Belleau
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement Château-Thierry
Canton Château-Thierry
Intercommunalité Communauté de communes de la Région de Château-Thierry
Maire
Mandat
Monique Benier
2008-2014
Code postal 02400
Code commune 02062
Démographie
Population
municipale
139 hab. (2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 04″ N 3° 17′ 37″ E / 49.0844444444, 3.29361111111 ()49° 05′ 04″ Nord 3° 17′ 37″ Est / 49.0844444444, 3.29361111111 ()  
Altitude Min. 87 m – Max. 198 m
Superficie 6,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Belleau

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Belleau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Belleau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Belleau

Belleau est une commune française, située dans le département de l'Aisne en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Torcy a été rattachée à Belleau de 1822 à 1832.

Le Bois Belleau, situé près du village, a été le théâtre d'une bataille lors de la Première Guerre mondiale. Entre le 1er et le , la deuxième division américaine (dont faisait partie une brigade entière de « Marines ») y a affronté une position allemande (comprenant des éléments des 237e, 10e, 197e, 87e et 28e divisions). Ce fut l'une des plus féroces batailles de la première guerre, notamment pour le corps des marines américains. Le château de Belleau appartenait avant la Première Guerre mondiale à la famille du célèbre avocat PAILLET.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Monique Benier[1]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 139 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
217 253 240 249 380 257 286 281 263
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
263 257 262 257 245 222 216 213 192
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
199 238 199 154 175 193 158 122 138
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
126 117 109 119 134 135 132 139 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le Bois Belleau[modifier | modifier le code]

Le bois, d'une superficie de 81 ha, est un mémorial dédié à tous les Américains qui combattirent durant la Première Guerre mondiale et jouxte le cimetière derrière la chapelle. On peut y voir des restes de tranchées, des trous d'obus et des vestiges de la guerre trouvés dans les environs. Un monument érigé par les « marines » et un mât de drapeau se trouvent dans un îlot sur la route qui traverse la clairière au milieu du bois.

Canon installé dans le bois Belleau

Le monument est une stèle de granit noir, portant un bas-relief en bronze de Felix de Weldon représentant, grandeur nature, un marines attaquant avec un fusil à baïonnette. Ce monument célèbre le souvenir la 4e Brigade des marines de la 2e division américaine à qui revient principalement la prise du bois. Le , ce bois fut officiellement rebaptisé par le Commandant Général de la 6e armée française : Bois de la Brigade des Marines.

Cimetière américain du Bois Belleau[modifier | modifier le code]

Gérée par l'American Battle Monuments Commission, ce cimetière, d'une superficie de 21,25 ha, est situé au pied de la colline sur laquelle se trouve le Bois Belleau où beaucoup de ceux enterrés dans le cimetière perdirent la vie. Fondé lors de la Première Guerre mondiale par les services américains d'enregistrement des sépultures, ce cimetière temporaire était connu comme le cimetière no 1764 - Belleau Wood du corps expéditionnaire américain. Lorsque le congrès autorisa, en 1921, son maintien en tant que l'un des huit cimetières permanents de la Première Guerre mondiale en terre étrangère, un accord fut passé avec le gouvernement français garantissant la jouissance des terres occupées à perpétuité, à titre gracieux sans aucun impôt ou taxe.


Cimetière allemand de Belleau[modifier | modifier le code]

Entre Torcy-en-Valois et Belleau se dresse un cimetière militaire allemand datant de la Première Guerre mondiale. Les restes de 8 625 soldats Allemands y reposent, essentiellement dans deux fosses mortuaires[4].

Musée de la Mémoire de Belleau 1914-1918[modifier | modifier le code]

Dans le village de Belleau, à côté de la mairie, se trouve le musée. Cet espace permet d'entretenir le souvenir et la mémoire des soldats français et américains engagés dans les terrifiants combats pendant lesquels nombre d'entre-eux perdirent la vie.

Dans un premier espace du musée, une exposition permanente présente le cimetière militaire américain. Un second espace propose des expositions temporaires à thèmes en lien avec la Première Guerre mondiale. Ce petit musée gratuit est ouvert du vendredi au lundi, de début mai à fin octobre.

Navire[modifier | modifier le code]

Le Bois Belleau est un porte-avions de la Marine Nationale de 1963 à 1960. Mis en service initialement par les États-Unis sous le nom Belleau Wood en 1943. il est rendu à la Marine américaine le 12 septembre 1960. Il est démantelé en 1961 et 1962.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  4. voir le site du Volksbund Bundesvertretertag

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]